Comment produire du cannabis en rotation continue ?

  • Il est toujours intéressant de découvrir de nouvelles techniques de culture et d'enrichir ses connaissances cannabiques, car il existe bien des possibilités très diversifiées afin de pouvoir cultiver la plante de cannabis selon différents contextes ou encore avec différents critères
  • Lors de cet article, nous évoquons un sujet qui peut être très intéressant pour une grande majorité de cultivateurs à petite échelle, et qui sont limités par la disponibilité d'un espace de culture restreint. Nous allons voir comment il est possible de produire des fleurs de cannabis de manière continue en intérieur
  • Vous découvrirez ainsi comment organiser la rotation d'une culture de cannabis de manière permanente, afin d'obtenir des récoltes rapprochées pour une production annuelle optimisée. Vous vous rendrez rapidement compte que la clé de cette partie est simplement une question d'organisation...

De nombreux cultivateurs disposant d'une culture en intérieur dont la capacité de production est assez limitée, voire insuffisante, se demandent souvent comment améliorer le rendement final de leur récolte. La problématique dans les faits, est qu'ils terminent l'ensemble de leur récolte avant d'avoir obtenu la suivante, et donc la pénurie fait son apparition jusqu'à l'arrivée des prochaines fleurs de cannabis sèches.

Afin de pallier efficacement et positivement à ce problème, nous allons vous expliquer comment établir une configuration de culture simple, afin d'obtenir un roulement permanent, qui vous permettra finalement d'avoir toujours une réserve de délicieuses fleurs résineuses. 

 

Quels sont les éléments nécessaires pour réaliser une culture en continue ?

Configuration n° 1 (petit espace de culture "tout en un")

Le matériel nécessaire dont vous aurez besoin:

    • Armoire de culture bizone: vous pouvez vous équiper d'une armoire de culture qui est pourvue d'un espace de culture destiné à la croissance et d'un autre espace séparé, servant lui à la floraison. Les deux parties sont complètement hermétiques et distinctes. Cette armoire est parfaite pour établir une rotation continue dans les espaces les plus restreints. La zone de croissance est divisée en deux parties disposant de la même photopériode (18h lumière/6h d'obscurité/croissance). La partie inférieure peut servir à la propagation de clones ou à la préservation de petites plantes-mères, et la partie supérieure sert à la croissance des clones. L'espace le plus important représente l'espace de floraison
    • Lampe CFL 150/200W ou néons fluorescents (type T5): 2 unités suffisent pour l'éclairage des deux espaces de croissance. Les lampes CFL comme les néons fluorescents consomment peu d'électricité, produisent peu de chaleur et ont un spectre lumineux parfaitement adapté pour une bonne croissance. Si vous êtes vraiment limités par la hauteur, l'utilisation de néons sera préférable car les ampoules CFL sont plus volumineuses

  • Lampe LEC 315W: ce type d'éclairage est performant pour la floraison et produit peu de chaleur, c'est un dispositif idéal pour ce type de configuration de culture. Il est très probable que l'apparition de ce type de lampe se généralise dans de nombreuses salles de culture dans le futur
  • Supports de lampe: il existe différents systèmes, comme les poulies suspendues de type "Easy Rolls" ou encore des lanières ajustables pourvues de mousqueton de type "Light Hanger", ce n'est qu'une question de choix personnel. Dans ce cas précis, les supports sont surtout nécessaires pour la lampe LEC (floraison), normalement les lampes pour la croissance (CFL ou néons) devraient rester positionner à un point fixe de manière permanente.
  • Intracteur/extracteur: une intraction passive sera suffisante pour une culture de cette dimension, que ce soit tant pour l'espace de croissance comme pour l'espace de floraison. Concernant l'extraction, nous vous conseillons un extracteur ayant une capacité de renouvellement de l'air proche de 310 m3/h pour l'espace de croissance et proche de 470 m3/h pour l'espace de floraison
  • Filtre à charbons actifs: il est important d'utiliser un filtre à charbons actifs de bonne qualité, surtout lorsqu'on cultive dans un appartement par exemple, la culture du cannabis n'est pas du goût de tout le monde. Il vaut mieux donc prendre les devants, cela vous évitera bien des problèmes. L'installation de ce type d'équipement doit être prioritaire pour l'espace de floraison, concernant l'espace de croissance, le type de dispositif mentionné ci-dessous sera suffisant.
  • Dispositif d'absorption d'odeurs/déodorants: il existe différents dispositifs d'absorption d'odeurs, sous forme de gel ou de bloc compact (Ona) par exemple, ou encore des déodorants (sprays/Citrus Magic), qui couvrent et masquent l'odeur des plantes de cannabis lors de la culture. Ces dispositifs sont complémentaires au filtre à charbons et vous assurent une certaine discrétion comme finalement une certaine sécurité
  • Ventilateurs: nous vous conseillons de placer un ventilateur de type "clip fan" (20-25 cm de diamètre) au sein de chaque zone, il vous en faudra donc 3 au total. Cela suffira largement à assurer un mouvement d'air suffisant dans chaque zone. Ils disposent d'une pince de fixation qui permet de les fixer rapidement et facilement à la structure de l'armoire de culture en toute simplicité !
  • Humidificateur/déshumidificateur: selon le niveau d'hygrométrie de votre espace de culture, il est possible que vous ayez besoin d'avoir recours à ce genre d'équipement.
  • Boîtier relais/programmateur digital de temps: il est clair que vous travaillerez sous l'influence de deux photopériodes bien distinctes (espace croissance 18h de lumière et 6h d'obscurité/espace floraison 12h de lumière et 12h d'obscurité). Il sera donc nécessaire de vous équiper de deux dispositifs différents.

  • Prise multiprise/rallonges électriques: vous aurez besoin de ce type d'accessoires pour connecter l'ensemble de vos appareils et assurer ainsi le bon fonctionnement de votre culture de cannabis. N'hésitez pas à choisir des modèles de bonne qualité, qui répondent aux normes de sécurité européennes.
  • Pots en plastique/pots géotextiles: nous vous conseillons d'utiliser des pots d'une capacité faible à moyenne au sein de cette configuration (4 ou 7L de préférence pour les plantes situées dans l'espace de floraison).
  • Godets plastiques (substrat transitoire pour les clones): les godets en plastique remplis d'un bon substrat (terreau), vous permettront l'enracinement de vos boutures. Choisissez leur taille en fonction du nombre de clones dont vous aurez besoin pour la mise en place de votre culture
  • Mini serre: nous vous conseillons de choisir un modèle de bonne qualité, elle vous servira "d'habitat efficace" pour l'enracinement de vos clones en leur offrant les meilleures conditions de développement (% hygrométrie élevée). Selon la répartition de vos 2 zones de croissance, si vous choisissez de placer que des boutures, il vous faudra donc 2 minis serres et si vous choisissez de mettre des petites plantes-mères, il vous en faudra une seulement
  • Substrat germination/bouturage: nous vous conseillons un mélange de terre assez léger, non fertilisé, composé de tourbes et de perlite. C'est un mélange idéal pour le bon développement de vos graines récemment germées ou bien pour vos boutures de cannabis
  • Substrat croissance et floraison: pour ces différentes phases, nous vous conseillons un terreau plus complet. Il existe différentes formulations dans le commerce, vous n'aurez que l'embarras du choix 
  • Fertilisants: utilisez la gamme d'engrais de votre choix. Pensez à acheter un stimulateur racinaire, c'est important pour un développement vigoureux de ces dernières.

Configuration n°2 (en disposant d'une chambre de culture d'environ 10 m2)

Vous aurez besoin de deux armoires de culture, dont une divisée sur deux niveaux à la hauteur identique, servant comme espace de croissance pour conserver les petites plantes-mères et pour également faire enraciner vos boutures. La seconde sera intégralement destinée à l'espace de floraison.

La configuration n°2 reste sensiblement la même que la configuration n°1, en ce qui concerne l'ensemble du matériel nécessaire. La seule différence est que vous devrez acheter 2 armoires de culture distinctes, nous vous conseillons une armoire de 100 x100 cm environ pour établir votre "nursery" ainsi qu'une autre armoire à la dimension identique pour disposer d'un espace de floraison. Si vous avez davantage d'espace, vous pourrez toujours adapter votre espace de culture au gré de votre choix.

 

Comment organiser votre culture en intérieur pour une production continue ?

Vous devrez tout d'abord débuter votre culture à l'aide de graines ou de clones, si vous utilisez des graines, placez vos graines dans la zone de croissance une fois qu'elles auront germé (2-10 jours maximum). Si vous démarrez à partir de boutures, procédez tout d'abord à leur enracinement (15-20 jours). Il faut tenir compte d'une information importante, afin d'optimiser la configuration de cette culture, nous ferons en sorte d'obtenir finalement 8 à 10 plantes au sein de l'espace de floraison.

Il est alors important de faire germer un nombre suffisant de graines ou de faire enraciner un nombre de clones plus important que celui dont nous aurons finalement besoin, afin d'être sûr d'obtenir le nombre d'individus nécessaires.

Une fois que vos graines auront germé ou que vos clones seront enracinés, il faudra les mettre dans un substrat intermédiaire comme les pastilles de tourbes desséchées (Jiffy) ou bien directement dans un godet contenant un substrat assez léger, composé de tourbes et de perlite. Attention à ne pas trop tasser l'ensemble, afin que le développement racinaire primaire se réalise aisément et vigoureusement. Une oxygénation élevée du substrat est nécessaire lors de cette étape afin d'accélérer l'ensemble des métabolismes et leur développement général.

Ensuite, une fois que vos jeunes plantes auront démontré une croissance saturée dans leur substrat intermédiaire, avec l'apparition d'un ensemble de racines qui sortiront par le dessous du pot, il sera temps de les transplanter dans un premier temps dans un pot de 4L pour la phase de croissance, avant de finalement les placer dans l'espace qui servira prochainement à la floraison et qui dispose de l'espace de culture le plus grand de votre configuration de culture globale.

Lors de la croissance, nous utiliserons bien évidemment une photopériode de 18h de lumière pour 6h d'obscurité. Par la suite, selon la vigueur de la variété cultivée, il faudra accorder une phase de croissance plus ou moins longue (2-3 semaines pour un hybride à dominance Sativa, 4-5 semaines pour un hybride Indica), mais suffisante afin qu'il soit possible de prélever de nouvelles boutures, sans que le développement des plantes ne soit compromis dans le futur.

Nous placerons ensuite ces jeunes clones dans l'espace dédié à la croissance sous l'éclairage spécifique afin qu'ils puissent enraciner dans les meilleures conditions, toujours avec une photopériode adaptée à la phase de croissance, similaire à celle mentionnée précédemment.

Le temps viendra ensuite de transplanter les plantes en croissance situées dans l'espace destiné à la floraison, dans leur pot définitif qui devra avoir une capacité de 7L, afin d'assurer une floraison optimale. N'oubliez surtout pas à ce moment-là, de modifier la photopériode à 12h de lumière et 12h d'obscurité, ce qui correspond à la phase de floraison. Dans la suite logique des choses, il vous suffira ensuite d'assurer une bonne maintenance à vos 8 ou 10 plantes durant leur floraison et ce jusqu'à la récolte. C'est aussi simple que cela pour cette partie...

 Revenons maintenant à nos boutures qui enracinent dans l'espace de croissance, vous devriez percevoir de belles racines vigoureuses au bout de 3 semaines maximum. Bien évidemment, nous ne pourrons pas placer ces boutures enracinées dans l'espace de floraison dès maintenant, car les plantes situées dans l'espace de floraison auront besoin d'au moins encore plusieurs semaines de floraison. Il n'est pas nécessaire d'évoquer la variété cultivée ni sa période de floraison précise, car même la variété la plus rapide aurait encore besoin de 4 ou 5 semaines minimum pour fleurir.

Il sera donc nécessaire pendant ce temps de tailler et d'entretenir les petites plantes-mères obtenues à partir des clones enracinés. Le mécanisme est très simple à comprendre, il vous suffira ensuite de préparer et d'obtenir des clones enracinés au moment de la récolte, ce qui signifie qu'il vous faudra les préparer pour les faire enraciner, au moins 3 semaines auparavant.

Si vous souhaitez être un peu plus tranquille et avoir un peu moins de pression pour préparer le cycle de culture suivant, faites enraciner vos boutures deux à deux semaines et demie auparavant, vous disposerez ainsi de quelques jours de battement, afin de récolter vos plantes, préparer l'espace de séchage et nettoyer enfin l'espace de floraison.

Afin de réaliser des cycles bien cadencés au niveau du planning, il est important de connaître le "stretch" de la variété cultivée. Le "stretch" correspond à la période pendant laquelle une variété de cannabis continue à s'étirer en hauteur, alors que sa photopériode a été modifiée à 12/12h (floraison). Cette période dure entre 10 et 15 jours maximum, chaque variété démontre une réaction plus ou moins importante face à ce phénomène. C'est pour cela qu'il est important d'avoir le maximum d'informations possible concernant la variété cultivée.

Nous vous conseillons de mettre vos clones à fleurir (photopériode 12/12h) dans l'espace de floraison dès qu'ils seront enracinés.

Cette information est très importante, comme il est tout aussi important de connaître précisément la durée de la période de floraison. Une fois que vous aurez assimiler ce mécanisme de planification, il vous suffira de connaître l'ensemble des informations nécessaires sur la ou les variétés cultivées et d'anticiper les différentes étapes au niveau de la culture.

Nous vous conseillons de vous exercer en cultivant une seule et unique variété au départ, afin de bien comprendre la synchronisation des différentes étapes. Vous aurez le temps de pratiquer des cultures de cannabis multivariétales dans le futur en ayant davantage d'expérience.

À partir du 2ème cycle de culture, que ce soit à partir de graines ou de clones, vous commencerez à connaître et maîtriser les particularités de la génétique cultivée. Afin d'écourter vos cycles et donc d'obtenir des récoltes plus rapprochées,

Si un ami vous offre des clones de grande qualité, n'oubliez pas de bien lui demander l'ensemble des renseignements mentionnés ci-dessus et qui sont nécessaires à la bonne réalisation de vos cycles. Dans le cas où vous vous décideriez de cultiver à partir de graines, c'est exactement la même chose, collectez le maximum d'informations possible.

Ces précieuses informations vous permettront de gagner un temps considérable dans la maîtrise de cette technique de culture, et de pouvoir surtout optimiser le potentiel de votre culture de cannabis en rotation continue.

 À vous de jouer... Bonne culture !

12/06/2019

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !
  1. 5 sur 5
    Personnellement je trouve que le must reste d’avoir deux box. Une grande pour la flo, une petite pour la croissance. Pour ma part clest ce que j’ai fais. Une petite box secret jardin avec 4 néon 55w qui sont parfait pour les 3-4 semaines de croissance sur (en partant de graines) que je place ensuite dans l’a grande pour la flo, et la j’utilise la petite box pour le séchage avec un petit extracteur muni d’un filtre à charbon. Cela fait que j’ai des récoltes sèche et prêtent à consommer toutes les 9-10 semaines !

Contact

x
Contactez-nous