erreurs lors de la culture du cannabis

Les 7 grandes erreurs lors de la culture du cannabis

  • Que ce soit par inexpérience ou simplement par manque d’information, il se peut que vous commettiez quelques-unes des erreurs les plus courantes lors de la culture du cannabis.  
  • Que les plantes de cannabis soient de nature assez résistante, de petits détails, tels que ceux que nous allons vous présenter ci-après, peuvent être la cause d’une culture qui ne fonctionne pas très bien.
  • Les erreurs peuvent ne pas être fatales et vous pourrez certainement récolter mais, pour obtenir le meilleur résultat, votre plante doit être saine, bien soignée et dans les meilleures conditions, donc soyez attentif, voici quelques clés.
erreurs lors de la culture du cannabis

1- Manque de lumière

Que ce soit en extérieur ou dans une culture indoor, le cannabis aime la lumière. Une erreur très courante lors des cultures à l'air libre est de choisir un mauvais endroit où la plante ne reçoit pas les heures suffisantes de soleil direct. Si votre culture est en intérieur, il se peut que vous essayez d'économiser en réutilisant les ampoules trop de fois (nous recommandons de changer l'ampoule après deux cycles de culture, c'est-à-dire, tous les 6 mois), ou que le ballast soit trop vieux (plus de deux ans), cela peut réduire la quantité de lumière qui arrive aux plantes. Veillez à ce que le réflecteur soit bien propre, libre de poussière et que le reflet lumineux se produise correctement. Nous vous recommandons d'utiliser l'Adjust a wings ou aile de mouette.

Conséquences : le manque de lumière entraîne une utilisation irrégulière des nutriments, la photosynthèse ralentit et il se produit ce qu'on appelle des « épis » (les tiges s'étirent à la recherche de lumière et la croissance est faible), la conséquence finale étant une réduction importante de la production.

2- Manque de ventilation

Une erreur très courante lors des cultures en intérieur est le manque de ventilation. Veillez à ce que l'espace, que ce soit une armoire ou une pièce, dispose d'un bon système d'entrée et de sortie d'air, et que celui-ci fonctionne correctement. La présence d'un ou de plusieurs ventilateurs (en fonction de la taille de la culture) est également importante pour qu'il y ait une bonne circulation de l'air et pour que le vent que ceux-ci génèrent fassent grandir les tiges plus dures et plus résistantes.

Conséquences : Si la ventilation n'est pas correcte, la plante ne reçoit pas la quantité de CO2 nécessaire pour réaliser la photosynthèse correctement, cela provoque un ralentissement du développement. Autre facteur dont il faut tenir compte, si vous ne ventilez pas correctement, vous créerez un environnement idéal pour l'apparition de champignons.

3- Taux d'humidité incorrect

Si l'humidité de votre culture de cannabis est trop élevée, vous augmenterez les possibilités d'apparition de champignons dans votre culture. En revanche, si l'humidité est trop faible, les plantes peuvent souffrir de stress car cela les oblige à utiliser trop d'eau et elles se crispent. Dans l'idéal, les taux d'humidité doivent osciller entre 40 % et 50 % en phase de floraison, et entre 50 % et 60 % en phase de croissance. Vous devez éviter que les taux d'humidité dans votre culture ne s'éloignent de ces valeurs.

4- Température

Il s'agit d'un facteur de vitale importance pour votre culture, aussi bien si elle est trop élevée que si elle est trop basse, elle peut entraîner de sérieux problèmes dans le développement des plantes, freinant leur correct processus métabolique. Si la température est trop basse, les plantes ne se développeront pas. En revanche, si celle-ci est trop élevée, la production diminuera et des parasites et maladies commenceront à apparaître. La température idéale se situe entre 21 et 27 degrés.

5- Arrosage incorrect

L'arrosage doit être adapté au besoin de vos plantes, la quantité demandée dépendra de plusieurs facteurs, depuis l'humidité et la température jusqu'au type de génétique (certaines variétés exigent plus d'alimentation que d'autres).

- Arrosage en excès : lorsque l'arrosage est disproportionné, le substrat reste inondé et l'aération est réduite, les racines se bloquent empêchant la correcte absorption des nutriments, les carences apparaissent et la plante de cannabis s'affaiblit. Si l'excès est très élevé, les racines peuvent pourrir.

- Manque d'arrosage : les nutriments n'arrivent pas correctement au système de la plante, celle-ci s'affaiblit et des carences nutritionnelles apparaissent, le feuillage présente un aspect maladif et les racines peuvent mourir de sécheresse.

6- Brûlures par lumière

Le feuillage brûlé a plus tendance à attraper les maladies et est plus fragile face aux attaques des différents fléaux. Si vous cultivez en intérieur, veillez à ce que la lampe soit à une distance correcte : environ 30 cm avec des projecteurs de 600 w, 25 cm avec des projecteurs de 400 w et 40-50 cm avec des projecteurs de 1000 w.

7- Racines à découvert

Les racines ont besoin d'obscurité. Si elles sont à découvert ou si elles reçoivent la lumière au travers du conteneur ou système hydroponique, elles deviendront vertes et leurs fonctions se réduiront considérablement, affectant ainsi la correcte absorption des nutriments.

erreurs lors de la culture du cannabis

04/08/2016

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous