1496657947.68

Les différentes techniques de taille pour la plante de cannabis

  • Chaque variété de cannabis exprime son caractère chacune à sa façon.
  • C'est pourquoi il est important d'avoir recours à différentes techniques de taille, afin de contrôler leur croissance, d'améliorer leur rendement ou bien de permettre une organisation homogène de votre culture lorsque vous cultivez plusieurs variétés dans le même espace.
1496657947.68

Pourquoi et comment tailler vos plantes de cannabis ?

C'est une question pertinente que se posent un très grand nombre de cultivateurs de cannabis, et notamment lorsqu'il s'agit de gérer la croissance d'une variété de cannabis, d'obtenir la meilleure production possible de notre variété préférée dans un espace restreint ou encore de cultiver une multitude de variétés différentes de façon uniforme. En fonction de la génétique cultivée, il existe différentes techniques de pinçage ou de taille qui s'adaptent parfaitement à l'ensemble des variétés de cannabis disponibles sur le marché et qui peuvent s'utiliser en même temps selon les différents objectifs recherchés par le cultivateur.

Chacune d'entre elles correspond à un type de génétique, c'est la raison pour laquelle vous devez choisir les variétés cultivées en fonction de vos goûts bien évidemment, mais aussi en fonction des possibilités de votre espace. Elles s'appliquent aussi bien pour la culture en intérieur qu'en extérieur, sachant que dans ce dernier milieu, elles peuvent jouer un rôle favorisant la discrétion de votre culture. Dans ce post, nous allons vous présenter et vous expliquer comment réaliser la taille des parties basses, la taille apicale, la taille FIM et le supercropping.

Nous conseillons fortement l'utilisation de ces techniques sur des variétés féminisées et régulières ; cependant, nous les déconseillons sur les variétés autofloraison, car elles n'offriront pas dans la plupart des cas le résultat tant attendu. La raison principale est tout simplement leur cycle de vie court, qui ne leur permet pas d'avoir le temps de se régénérer suffisamment. Il est tout aussi important de souligner qu'il n'est pas nécessaire d'appliquer ces techniques lorsque nous plantons tardivement des graines féminisées ou régulières, car leur structure végétale démontrera un développement insuffisant.

Taille des ramifications inférieures de la plante de cannabis

La taille des ramifications inférieures est une des plus courantes utilisées dans la culture du cannabis. Elle permet de canaliser tout le potentiel énergétique de la plante sur les parties supérieures, afin d'obtenir le meilleur rendement possible de chaque plante cultivée. Cette méthode permet d'optimiser la production de manière uniforme et d'éviter la formation éparse et hétérogène des fleurs, à cause d'une pénétration plus faible de la lumière sur la partie basse de la plante. 

Taille apicale de la plante de cannabis

La taille apicale est également une technique des plus connues parmi les cultivateurs. Elle s'applique tant en intérieur qu'en extérieur et offre l'avantage de gérer parfaitement la taille d'une plante, ce qui permet une meilleure gestion de l'espace en intérieur et en extérieur et surtout de se fondre dans l'environnement. Elle consiste précisément à tailler la sommité de la plante, de préférence à l'aide d'un sécateur, d'un cutter ou encore d'un ciseau préalablement désinfecté. Il est très important de bien nettoyer votre outil avant toute intervention car cela pourrait entrainer un stress voire l'apparition d'agents pathogènes dans certains cas. 

Il est également important de réaliser cette pratique avec une certaine cohérence, qui soit en rapport avec la croissance de la plante, c'est-à-dire qu'il faut qu'elle soit suffisamment formée mais qu'il lui reste encore le temps nécessaire pour pouvoir ensuite déployer son énergie sur les parties structurelles désirées. Nous recommandons donc de réaliser cette taille entre 5 et 10 jours avant le changement de la photopériode adaptée pour la floraison ; c'est-à-dire avant que la période de « stretch » ne démarre, ce qui permettra à vos plantes d'avoir le temps nécessaire pour générer l'ensemble de ces changements structurels.

En réalisant cette taille, nous répartissons la production sur les ramifications secondaires. Cette méthode est souvent utilisée pour la conservation des plantes mères. Techniquement, il s'agit de répartir les auxines de la plante sur les ramifications secondaires afin de leur apporter de cette façon une meilleure production.

 

Taille FIM de la plante de cannabis

La taille FIM (Fuck I Missed) est un compromis entre la taille de l'apex et le pinçage. Elle a été découverte par erreur par un cultivateur anonyme. Cette technique de taille consiste à multiplier les ramifications secondaires les plus vigoureuses, sans oublier les latérales, tout en conservant les ramifications supérieures, comme lors d'une taille apicale.

Le principe de base consiste à tailler les bourgeons des pointes, sans couper intégralement la ramification, et en laissant une partie de cette dernière pour qu'elle se régénère et finisse par former une multitude de nouveaux bourgeons, puis de fleurs par la suite. Nous conseillons de commencer par tailler les 2/3 des nouvelles branches, puis quelques jours plus tard vous observerez normalement la formation d'une nouvelle paire de pointes, pouvant parfois aller jusqu'à 5 paires, et dans le pire des cas la plante ne produira pas davantage de pointes. Cela se traduira alors comme l'expression d'une taille apicale. C'est la raison pour laquelle, cette technique peut être utilisée en toute tranquillité. C'est également une excellente technique pour la conservation des plantes mères.

Le Supercropping dans la culture du cannabis

La méthode du Supercropping (« Super récolte » en français) est une méthode de plus en plus connue parmi les cultivateurs de cannabis. Cela consiste en fait à briser doucement les fibres internes des pointes des ramifications principales, sans toutefois complètement créer une rupture ou fracture externe de cette dernière. C'est à dire qu'il faut éviter de rompre la membrane externe qui pourrait fortement fragiliser la plante, car une fracture trop importante lors d'une intervention mal réalisée pourrait entrainer la perte totale de la partie opérée. C'est pour cela qu'il faut procéder avec tact et réaliser cela avec calme et patience. Le but recherché est de limiter la croissance verticale des pointes situées sur la partie supérieure de la plante, que l'on orientera vers une croissance horizontale lors de cette opération, afin de favoriser la verticalité des ramifications se trouvant sur la partie basse ou moyenne de la plante. L'objectif est d'obtenir une structure florale entièrement homogène afin d'augmenter notablement la production finale de votre récolte.



Il sera donc nécessaire d'attacher les pointes, afin de guider leur croissance horizontale. Vous pouvez utiliser cette technique afin d'augmenter votre production finale ou encore dans un contexte un peu délicat comme c'est le cas lorsque vous devez contenir la taille d'une plante qui serait trop proche de l'ampoule en intérieur et qui risquerait de brûler votre plante. 

Bonne culture !

09/06/2017

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !
  1. 5 sur 5
    vous assurer grave merci pour tous

Contact

x
Contactez-nous