Comment faire des boutures avec la plante de cannabis ?

  • Que l'on soit un cultivateur débutant ou plus confirmé, au fil de nos différentes expériences de culture, il est fortement probable qu'un jour nous soyons face à une véritable "petite pépite cannabique", que nous souhaiterions pouvoir conserver afin d'obtenir de nouvelles récoltes en ayant le même niveau de qualité
  • Il s'agit bien de "clone élite" dont nous parlons ici ou de bouture de grande qualité, que tout un chacun peut découvrir et trouver dans une culture de taille standard. Lors d'une culture on peut être surpris par l'expression d'un arôme, d'un goût ou bien d'un effet en particulier et avoir tout simplement le désir de conserver et reproduire une génétique pour des besoins futurs
  • Lors de cet article nous vous expliquons comment réaliser facilement des boutures de cannabis, en vous présentant une liste des différents éléments nécessaires pour une bonne réalisation de ces dernières et bien entendu comment faire des boutures de qualité tout en optimisant vos chances de réussite.

Lors de cet article nous ne donnerons pas d'explication spécifique au sujet de quelle génétique il est intéressant de conserver ou pas, car le plus souvent il s'agit de l'appréciation personnelle du cultivateur. C'est-à-dire que la sélection de différents critères peut être subjective, tout cultivateur peut être en recherche d'un ou plusieurs critères à la fois. Ce dernier peut être attiré tout simplement par l'odeur, la saveur, l'effet ou bien tout l'ensemble à la fois.

Il se peut également que le critère de recherche prioritaire soit étranger à l'aspect organoleptique de la plante de cannabis, c'est-à-dire que durant cette culture le cultivateur soit volontairement en recherche de qualité comme la vigueur de la plante, la rapidité de floraison, la robustesse comme le potentiel de production de la structure végétative, le rendement, la résistance à la moisissure et aux nuisibles etc.

Tout cela pour vous expliquer que les raisons pouvant nous motiver à vouloir conserver telle ou telle génétique de cannabis sont nombreuses et diversifiées. Que ce soit pour un véritable "coup de coeur inopiné" ou bien pour un projet de breeding avancé, il est important de savoir comment faire des boutures de cannabis de bonne qualité dans les meilleures conditions.

Quels sont les éléments nécessaires pour la réalisation de boutures de cannabis ?

 Voici la liste des éléments matériels nécessaires pour faire vos boutures:

  • Un espace de travail désinfecté et propre: disposant également d'une table de travail favorisant un certain confort pour une meilleure ergonomie de travail. Ces conditions vous permettront d'éviter grandement le risque de contamination des jeunes clones par des agents pathogènes et de travailler confortablement dans le même temps. Vous pourrez bien organiser votre table de travail en disposant de l'ensemble des "outils "nécessaires, ce qui vous permettra finalement d'être organisé et de travailler efficacement

  •  Hormone de bouturage (sous forme de gel ou en poudre): Il existe différents produits et différentes marques. Ces hormones de bouturage favorisent grandement l'apparition de nouvelles racines en une courte période. Ce type de produit permet également de réduire le stress en l'absence de nutriments 
  • Stimulateur racinaire: ce type de produit favorise la prolifération de la masse racinaire, ils sont le plus souvent élaborés à partir d'extraits végétaux contenant une certaine concentration en auxines (hormones favorisant la croissance)
  • Lame pour inciser (scalpel): il existe des scalpels jetables et donc à usage unique, ils sont très pratiques, économiques et permettent ainsi d'éviter tout risque de contamination. Ce type d'outil doit être impérativement propre et désinfecté, afin de ne pas contaminer la plante-mère comme les jeunes clones. Il est important et utile, de toujours avoir un rouleau de papier essuie-tout et un flacon d'alcool à 90°, afin de pouvoir désinfecter tout ustensile à tout moment. Le scalpel offre le grand avantage d'avoir une coupe précise et nette, ce qui permet d'avoir une section propre du végétal bouturé
  • Verre de taille moyenne: c'est un élément utile afin de stocker les différentes branches fraichement coupées, avant qu'elles soient finalement taillées, que l'on place de l'hormone de bouturage à la base de la tige, avant de finalement être disposées dans un substrat initial transitoire (Jiffy, cubes d'enracinement, terre, laine de roche, eau (hydroponie etc)
  • Solution à base de vitamine B: il est possible de trouver dans le commerce certaines solutions spécifiques élaborées à partir de vitamine B, favorisant le développement racinaire. Ce type de solution permet d'apporter quelques nutriments aux jeunes clones durant cette étape, cela réduit leur stress et les aident à se retrouver dans de meilleures dispositions afin de se concentrer essentiellement sur le développement racinaire
  • Mini serre: la mini serre est un élément fondamental, car elle constitue le seul véritable "habitat" ou milieu de développement pour les clones durant environ 3 semaines. Il est important de choisir une mini serre de bonne facture, disposant de petits volets favorisant l'aération de cette dernière, pour assurer ainsi une certaine ventilation au sein de cette dernière. Il est préférable également de choisir un modèle assez rigide, afin qu'elle résiste efficacement aux affres du temps.
  • Tapis chauffant: c'est un élément qui favorisera le développement rapide des racines. Il existe une grande multitude de modèles sur le marché, leur efficacité a été prouvée.

  • Substrat initial transitoire: une fois les jeunes clones préparés (taille transversale de la tige, taille des feuilles pour limiter la transpiration, application de l'hormone de bouturage), il est nécessaire de les planter dans un substrat transitoire comme des pastilles de tourbe déshydratées (jiffy), des cubes de laine de roche, des cubes d'enracinement ou bien directement dans un terreau non fertilisé (Light Mix de Bio Bizz par ex.). Il est également possible d'utiliser un système de propagation de clones hydroponique comme le "Rainforest" de General Hydroponics Europe, qui est un système reconnu et approuvé par une grande majorité de cultivateurs depuis de nombreuses années. 
  • Pulvérisateur: c'est un accessoire incontournable pour humidifier tant le petit substrat où il est placé comme la tige ainsi que les feuilles. Il faudra bien évidemment choisir un modèle adapté à la capacité de votre culture (nombre de clones)
  • Qualité de l'eau: il est important d'utiliser une eau filtrée dans la mesure du possible, car cela optimisera vos chances de réussite (sans chlore et une quantité limitée de minéraux)
  • Éclairage adapté: vous pouvez faire enraciner des boutures avec une lampe HPS très éloignée de la mini serre, cependant il est bien préférable d'utiliser des néons fluorescents, une lampe CFL ou encore une lampe Mh. Ces 3 types d'éclairage sont beaucoup plus adaptés pour cette étape, car ils stresseront bien moins les jeunes clones et sont davantage bénéfiques de manière générale

Comment faire des boutures de cannabis en toute simplicité ?

Une fois que vous aurez parfaitement installé votre atelier de bouturage et que vous aurez choisi votre plante-mère "championne", vient le moment de prélever vos clones. Vous pourrez saisir votre scalpel rigoureusement désinfecté et tailler les extrémités des branches, en prenant le soin de laisser trois noeuds sur chaque clone. Tout en sachant que l'extrémité des ramifications les plus anciennes, est la partie qui enracine le plus facilement.

Un clone viable standard, doit avoir une tige dont le diamètre minimal doit atteindre 3 à 6mm pour 10 à 15cm de hauteur environ. Des clones plus chétifs pourraient développer des racines, mais leurs chances sont plus réduites. Vous pouvez ensuite les déposer dans un récipient contenant un peu d'eau (1/4 de sa capacité totale environ).

Lorsque vous taillez des clones, il est très important de tailler de la manière la plus nette possible, afin que la plante-mère comme les clones ne soient pas "blessés" lors de cette action. Vous pouvez appliquer de la pâte phytocicatrisante sur la plante-mère, afin que sa récupération générale comme les petites "plaies" générées sur cette dernière lors de la taille des clones se résorbent rapidement. Il ne faut pas oublier que ces petites blessures, représente une véritable "porte d'entrée" pour de nombreuses maladies fongiques par exemple. 

Nous pourrons ensuite replacer la plante-mère à son endroit initial et nous allons poursuivre la préparation des clones pour leur enracinement. Avant de poursuivre avec les étapes suivantes, n'oubliez pas de préparer vos pastilles jiffy, cubes de laines de roche etc. Sinon vous perdrez du temps inutilement. Si vous travaillez avec des pastilles de tourbes déshydratées (Jiffy), nous vous conseillons selon le nombre de clones à réaliser, de prendre un récipient ayant une capacité assez importante (environ 10L) et de le remplir d'eau tiède.

Ensuite placez vos Jiffy dans l'eau tiède en y ajoutant des vitamines B et laisser gonfler (20-30mn suffisent normalement). Il est important d'utiliser un récipient assez grand, car les pastilles de tourbes prennent un volume important une fois qu'elles seront imbibées d'eau. L'eau tiède accélère la préparation du substrat. Concernant les cubes de laine de roche, il est conseillé de les laisser trempé durant environ 1h dans une eau au pH préalablement stabilisé à 5,5 et contenant des vitamines B.

Pour le substrat transitoire initial, nous vous conseillons de préparer un petit trou dont le diamètre sera plus important que le diamètre de la tige du clone, à l'aide d'un stylo ou d'un ustensile du même genre, afin de faciliter grandement son insertion finale dans le substrat de votre choix.

 Par la suite, il vous faudra faire une coupe transversale nette (45°) au ras de la tige du dernier noeud de chaque clone, puis plongez la base de la tige dans l'hormone de bouturage durant environ 5 secondes à hauteur de 2-3cm et placez finalement votre clone dans le substrat de votre choix à une profondeur d'environ 4cm.

Nous conseillons d'enterrer la base de la tige disposant au moins d'un noeud sous terre, deux serait optimal car cela facilitera grandement l'apparition des racines. Pensez également à tailler les pointes des feuilles à l'horizontale (50% de leur taille initiale), car cela permet de réduire la transpiration/déshydratation, cela limite le stress et permet finalement un enracinement plus rapide du clone.

Nous vous conseillons d'utiliser une période d'éclairage permanente correspondant à la phase de croissance, c'est-à-dire 18h de lumière pour 6h d'obscurité. Vous pourrez ensuite introduire vos clones dans votre mini serre, en prenant le soin de bien fermer les petits volets latéraux durant les deux premiers jours, afin d'obtenir une hygrométrie proche de 90-95%.

Il est important de maintenir une hygrométrie permanente proche de 80-85% la semaine suivante. Veillez à toujours avoir une hygrométrie autour de 70-75% minimum. La température devra quant à elle toujours se situer entre 24 et 28C°. Essayez d'avoir des températures stables en permanence, cela augmentera vos chances de réussite. Si votre espace de culture est trop froid, il vous faudra impérativement utiliser un tapis chauffant, cela fonctionne très bien.

Attention, il est important d'analyser l'état de vos clones au quotidien, premièrement il est nécessaire de quitter le capot de la mini serre au moins une fois par jour, afin de ventiler la mini serre. Si vous ne le faites pas, de la moisissure pourrait apparaitre au niveau du substrat par manque de renouvellement d'air et vos clones mourront asphyxiés.

Seconde chose, il est primordial de vérifier quotidiennement que vos clones soient suffisamment humidifiés et de pulvériser si nécessaire à l'aide d'eau filtrée ou minérale si cela est possible. Il se peut que quelques boutures flétrissent au départ, mais elles devraient rapidement récupérer leur vigueur au bout de seulement quelques jours. Si vous voyez qu'elles n'évoluent pas positivement au bout de quelques jours,il sera alors préférable de les jeter et d'en préparer de nouvelles si besoin.

Normalement, les premières racines devraient commencer à apparaitre dans un délai de 1 à 3 semaines. Vous pourrez voir que les pointes des feuilles jaunissent, les racines exprimeront une telle vigueur qu'elles passeront même par les trous des petits pots et la croissance verticale reprendra progressivement.

Tout cela signifie que la réalisation de ces boutures a été bien effectuée, il vous suffira ensuite d'attendre que la masse racinaire colonise bien le substrat, afin d'être suffisamment développée pour finalement transplanter la bouture ou jeune plante dans un pot d'une plus grande capacité. Maintenant que vos boutures sont enracinées, vous pouvez poursuivre la mise en place de votre culture ...

Bonne culture !

03/06/2019

Commentaires de nos lecteurs

2 commentaires
5 sur 5 (sur 2 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous