Quel engrais pour ma culture de cannabis ?

  • Les besoins biologiques de l’ensemble des plantes de notre planète sont constitués de 4 éléments essentiels que sont la lumière, l’eau, l’air et les nutriments présents dans le sol. Il existe 3 catégories de fertilisants, les engrais minéraux, organiques et les organo-minéraux. L’objectif de ce post est de vous aider à mieux choisir votre fertilisant, afin que votre culture de cannabis soit un véritable succès.

Quel est le rôle des différents éléments minéraux et oligo-éléments ?

1) Les principaux éléments minéraux utilisés dans la culture de cannabis sont : l'azote, le phosphore, le potassium, le magnésium, le calcium et le soufre.

  • Azote (N) : il contribue fortement au développement de la matière végétale, car il est fondamental lors de la croissance. C'est grâce à lui que nous obtiendrons une structure solide, bien développée, avec une masse foliaire vigoureuse, offrant finalement une plante saine, pleine d'énergie et prête à produire une récolte au rendement élevé.
  • Phosphore (P) : il s'agit d'un élément important pour le développement racinaire, des fleurs et des bourgeons.
  • Potassium (K) : il favorise le développement racinaire, en coordination avec le phosphore. Il participe au développement des parties vertes de la plante, avec l'azote, mais aussi à celui des fleurs. Il apporte une meilleure résistance face aux maladies cryptogamiques et face aux gelées.
  • Magnésium (Mg) : il participe efficacement à la production de chlorophylle. C'est un élément fondamental pour la photosynthèse et par conséquent, pour la croissance de manière générale.
  • Calcium (Ca) : il permet de réguler le pH de la terre et contribue au bon développement racinaire.
  • Soufre (S) : il agit activement sur le contrôle de la croissance des différents organes de la structure.

2) Les différents oligo-éléments ou « éléments mineurs » nécessaires sont : le fer, le zinc, le manganèse, le bore et le molybdène.

  • Fer (Fe) : il stimule directement la production de chlorophylle et permet de fixer la couleur verte sur la masse foliaire (feuilles)
  • Zinc (Zn) : il agit sur la production des hormones qui permettent d'obtenir un développement vigoureux des bourgeons
  • Manganèse (Mn) : il joue un rôle essentiel dans la multiplication cellulaire et facilite l'assimilation des nitrates
  • Bore (B) : il permet la rétention d'eau nécessaire aux différentes cellules
  • Molybdène (Mo) : il favorise l'assimilation des nitrates

Qu'est-ce qu'un engrais minéral ?

Les engrais minéraux sont généralement composés d'éléments d'origine minérale, et dans la plupart des cas de composants issus de l'exploitation de gisements naturels de différentes roches. Ceci étant dit, dans la majorité des cas les engrais minéraux sont fabriqués chimiquement. Ils contiennent toujours les éléments nutritifs primaires (NPK), que sont l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).

La recette de chaque fabricant varie quant à la concentration de chacun des éléments, car ils peuvent être plus ou moins azotés, phosphatés ou potassiques. Ils apportent donc des besoins nutritionnels différents à chaque plante.

Les engrais que l'on appelle « minéraux » sont souvent concentrés, leurs éléments sont chélatés, cela signifie qu'ils sont directement assimilables par la plante, c'est pourquoi ils offrent un bénéfice immédiat. Leur action est donc rapide, car ils sont conçus pour répondre à un besoin « urgent » au sein de votre culture de cannabis. Les engrais organiques interagissent avec le sol, et par conséquent la réaction sera forcément plus lente à se faire sentir, et donc à être visible.

On pourrait dire qu'il 's'agit d'une formule « prête à l'emploi », certainement une des plus simples, mais qu'il faut savoir utiliser avec parcimonie. Afin de ne pas se retrouver face une surfertilisation, nous vous conseillons de suivre à la lettre les tableaux d'application de chaque fabricant. La clé, comme dans de nombreux cas, réside dans votre sens de l'observation, ce qui vous permettra d'anticiper et de pallier différentes carences ou d'éventuels excès. Il faut finalement rechercher la bonne combinaison entre les différents éléments nutritifs, afin d'offrir le meilleur équilibre à vos plantes.

Nous pouvons citer le B'Cuzz Soil Nutrition A, le B'Cuzz Soil Nutrition B d'Atami, ou encore Terra Vega et Terra Flores de CANNA, par exemple.

Qu'est-ce qu'un engrais organique ?

Les engrais organiques sont composés de déchets d'origine animale ou végétale, et parfois des deux. Ceux d'origine végétale proviennent le plus souvent du compostage de déchets verts de toute sorte (gazon, algues, fruits, légumes, plantes variées...). Nous pouvons également réaliser différents thés de compost, car ils fonctionnent très bien et permettent d'activer ou de réactiver certains mécanismes biologiques du sol. Les solutions végétales obtenues par un procédé de macération, à partir de végétaux comme le purin d'ortie ou de consoude, représentent également d'excellents engrais biologiques.

Il existe également ce que l'on appelle « les engrais verts » , des plantes cultivées puis coupées sur place, que l'on laisse ensuite se décomposer ou que l'on enfouit dans les sols. Une fois décomposé, l'ensemble de ces végétaux apporte des minéraux se trouvant profondément dans les sols, en l'oxygénant et en régulant l'excès de nutriments. Il existe deux catégories d'engrais verts : d'une part vous trouvez les plantes possédant un important système racinaire, comme par exemple le seigle et la phacélie, qui possèdent les propriétés citées précédemment. D'autre part, vous avez les plantes légumineuses, comme par exemple la luzerne et le trèfle, qui apportent de l'azote, directement capté et récupéré dans l'air. L'effet commun de ces « engrais verts » est qu'ils apportent les éléments nécessaires au bon développement de vos plantes et qu'ils améliorent notablement la vie et la structure du sol.

Il faut bien évidemment retenir que ces différents composants biologiques n'agissent pas immédiatement. Il faudra tout d'abord qu'ils passent par un processus de décomposition, afin de coordonner par la suite différentes interactions à l'aide des multiples micro-organismes présents dans le sol. C'est la synergie de ces éléments qui permettra ensuite la libération des différents éléments minéraux et oligo-éléments, qui nourriront finalement nos très chères plantes.

Les déchets organiques d'origine animale peuvent être du sang de bœuf desséché, de la corne broyée, de l'humus de lombric, du guano d'oiseaux marins ou de chauve-souris, de l'hydrolysat de poisson, etc. On peut également utiliser différents sous-produits issus de l'élevage, comme différents fumiers, constitués dans la plupart des cas d'excréments et de litière végétale. Il ne s'agit pas directement de matières organiques animales, mais de végétaux qui ont subis un processus de transformation par le biais de l'appareil digestif de la part de différents animaux (fientes, lisiers, etc.).

L'utilisation de ces engrais organiques au sein d'une culture biologique demande davantage de temps, car il faut acquérir un certain nombre de connaissances préalables, mais une fois cette étape franchie, c'est assurément une solution viable et durable.

Qu'est-ce qu'un engrais organo-minéral ?

Les engrais organo-minéraux sont tout simplement le fruit du mélange d'engrais minéraux et d'engrais organiques. Dans ce cas, les matières organiques azotées constituent généralement 25 à 50 % des produits finis. Les autres composants du fertilisant, comme les sels simples et minéraux, qui sont des sources de N.P.K adéquates, sont finalement dilués dans les matières organiques.

De nombreux cultivateurs ont constaté que certains engrais liquides contenant de la matière organique ne sont plus stables une fois que celui-ci est mélangé. L'effet produit est que la matière organique se décompose grâce à l'action des bactéries et la prolifération de ces dernières entraine l'obturation des canalisations et des gicleurs de nombreux systèmes d'arrosages automatiques.

C'est la raison pour laquelle, nous conseillons aux cultivateurs utilisant ces systèmes d'utiliser des engrais minéraux chélatés afin de ne pas être confronté à ce problème.

Bonne culture à tous !

25/07/2017

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous