Les carences et les excès de fertilisant pour la culture du cannabis

  • A l'heure de cultiver du cannabis, de nombreux aspects techniques entrent en action, comme l'éclairage, la ventilation, la qualité du substrat est aussi très importante et bien entendu l'alimentation de nos chères plantes
  • Ce dernier point est certainement un des plus délicats, car seuls les cultivateurs les plus expérimentés maitrisent parfaitement cet aspect. Il faut savoir avoir une bonne lecture visuelle de l'état de vos plantes, afin de détecter à temps les carences ou les excès de fertilisant pour qu'elles se développent optimalement  
  • Lors de cet article, nous vous expliquons comment identifier d'un simple coup d'oeil les différentes carences comme les excès de fertilisant des principaux éléments nutritifs qu'il est possible de rencontrer en cultivant la plante de cannabis

 

Comment détecter les carences et les excès d'engrais lors de la culture du cannabis ?

Nutriments primaires ou macronutriments

 

L'azote (N) (élément mobile): c'est un élément nutritif fondamental pour la croissance de la plante de cannabis, car il est directement responsable du développement végétatif (feuilles et tiges) et il facilite grandement la production de chlorophylle. L'azote joue également un rôle très important au niveau de la photosynthèse de la plante.

    • Carence en azote: on peut observer un jaunissement progressif des feuilles les plus anciennes situées sur la partie inférieure de la plante, puis un ralentissement du développement général de la plante. C'est un élément mobile, c'est pour cela que la plante est capable de puiser et d'utiliser un excédent d'azote situé sur une autre partie de la plante, afin de le transmettre sur une autre partie "carencée" de la plante, afin d'équilibrer les besoins de cette dernière. Pour résoudre rapidement une carence en azote, il suffit d'arroser votre plante à l'aide d'un fertilisant riche en azote et d'ajuster le pH de votre solution nutritive. Suite à l'application de ce fertilisant riche en azote, votre plante reprendra rapidement de la couleur et une belle vigueur de manière générale.
    • Excès d'azote: les feuilles de la plante prendront progressivement une coloration verte foncée et auront un aspect plus ou moins brillant également. Cette coloration apparaît tout d'abord sur les jeunes pousses et se propage ensuite sur l'ensemble de la masse foliaire. Les pointes des feuilles se recroquevillent vers le bas, comme des "serres d'aigle". Afin de solutionner rapidement cela, il suffit de tout d'abord rincer abondamment le substrat dans une baignoire durant 15-20mn environ, ensuite laissez sécher ce dernier. Lors du prochain arrosage à réaliser, nous vous conseillons d'arroser à l'eau claire, en ajoutant des enzymes, cela aidera à dissoudre plus rapidement cet excès d'azote. Suite à cela, vous verrez que votre plante retrouvera un bon équilibre assez rapidement.

Phosphore (P) (mobile): c'est également un élément fondamental lors de la période de croissance de la plante, notamment au niveau du développement racinaire et de la production des nouvelles pousses. C'est la raison pour laquelle, de nombreux stimulateurs racinaires sont riches en phosphore. Le phosphore joue également un rôle important lors de la période floraison, concernant la production des fleurs et des terpènes. La présence de ce dernier est également importante pour une bonne activité photosynthétique de la plante.

  • Carence en phosphore: vous observerez un ralentissement général du développement de la plante. Les nouvelles feuilles auront une taille plus réduite et faneront assez rapidement, comparées à celles observées lors d'un développement normal de la plante. Vous pourrez percevoir que les feuilles auront leur bordure légèrement relevée, en laissant apparaitre une coloration bleutée mate. Vous verrez également que les tiges et les pétioles peuvent prendre une coloration pourpre, avec la possibilité de voir apparaître des tâches marron près de la nervure centrale des feuilles. La présence excessive de zinc ou de fer peut ralentir, voire bloquer l'assimilation du phosphore. Pour pallier à ce problème, il suffit d'appliquer un fertilisant riche en phosphore et d'ajuster le pH de manière adéquate.
  • Excès de phosphore: la détection d'un excès de phosphore est assez difficile à percevoir, car la présence excessive de cet élément dans la plante peut bloquer l'assimilation des autres éléments (potassium, calcium, magnésium, zinc, cuivre et fer). La seule solution à ce problème, sera dans un premier temps de rincer abondamment le substrat, arrosez ensuite à l'eau claire et avec un pH ajusté durant 3 arrosages consécutifs, avant de revenir à une fertilisation progressive de vos plantes.

 Potassium (K) (mobile): c'est un élément qui favorise le développement racinaire, en coordination avec le phosphore. Il participe également activement à l'activité chlorophyllienne de la plante, en coordination avec l'azote, mais aussi au niveau du développement des fleurs. Il améliore aussi significativement la résistance des plantes face aux maladies cryptogamiques et à d'autres stress.

  • Carence de potassium: vous observerez que le développement général de la plante sera bien altéré. Les bordures des feuilles se courbent, puis sèchent et prennent finalement une couleur marron. Ensuite les feuilles jaunissent progressivement et des points marron apparaissent sur leur superficie. La solution à ce problème est assez simple, il vous suffira d'arroser à l'aide d'un fertilisant riche en potassium et d'ajuster le pH dans le même temps et cette carence se résorbera rapidement.
  • Excès de potassium: il se passe un peu le même phénomène qu'avec le phosphore, c'est-à-dire qu'un excès de potassium crée le blocage de l'assimilation des autres éléments, comme le magnésium, le manganèse, le zinc ou le fer. Pour résoudre ce problème, il faut procéder de la même manière que dans le cas d'excès de phosphore.

 

Nutriments secondaires

 

Soufre (S) (immobile): cet élément agit directement sur le contrôle de la croissance des différents organes de la structure végétale de la plante. Plus en détail, le soufre est responsable de la production et de la régulation des hormones et des vitamines. C'est un élément très important lors de la phase de croissance, il assure une fonction essentielle au niveau de la production de chlorophylle. Il joue également un rôle important au niveau de l'arôme et de la saveur des fleurs

  • Carence en soufre: la croissance de la plante ralentie et on peut voir apparaître une chlorose sur les feuilles. Les pétioles prennent une coloration pourpre et les tiges deviennent ligneuses et cassantes. Il est également possible que les feuilles les plus petites démontrent des mutations et frisent légèrement vers le haut, avant de faner et de tomber ensuite. Dans certains cas, Il a été observé durant la floraison que les sommités des fleurs peuvent présenter des nécroses. Il est assez facile de résoudre une carence en soufre en utilisant des sels d'Epsom ou un fertilisant ayant une concentration élevée en soufre.
  • Excès de soufre: on peut voir que le développement général de la plante ralentit significativement, dans le même temps la couleur de la plante évolue vers le vert foncé et les pointes des feuilles se fanent et sèchent. Un excès de soufre n'est normalement pas chose commune, car la plante régule elle-même très bien cet élément dans la plupart des cas.

 Calcium (Ca) (immobile): c'est un élément secondaire indispensable pour la constitution et le renfort des parois cellulaires comme pour l'ensemble des tissus végétaux de la plante. Il agit efficacement également au niveau du développement racinaire et il a également un pouvoir "tampon", car il peut réguler dans une certaine mesure l'excès de certains autres éléments et établir ainsi un certain équilibre nutritionnel.

  • Carence en calcium: le développement général de la plante est ralenti, notamment au niveau de la zone racinaire. Les feuilles démontrent des déformations importantes, avec des bordures déformées et leurs pointes se recroquevillent. On peut clairement constater une baisse importante de la vigueur de la plante. Les jeunes feuilles se déforment, se décolorent et fanent assez rapidement. Si la plante est en floraison, la production de fleurs sera faible et rapidement interrompue. Pour résoudre une carence en calcium, il vous faudra utiliser un fertilisant ayant une concentration en calcium élevée, tout simplement. 
  • Excès de calcium: un excédent trop important de calcium peut entrainer un blocage de l'absorption des nutriments tels que le potassium, le magnésium, le manganèse ou encore le fer. Afin de résoudre cela rapidement, nous vous conseillons de procéder à un bon lavage des racines, puis vous pourrez ensuite appliquer un engrais assez équilibré, contenant l'ensemble des macros et micronutriments nécessaires, mais avec un dosage assez faible.

Magnésium (Mg) (mobile): c'est un élément nutritif qui participe activement à la production de chlorophylle et qui déclenche de nombreux mécanismes enzymatiques de la plante. Il agit également fortement au niveau de l'activité photosynthétique et il favorise l'absorption des autres nutriments.

  • Carence de magnésium: une carence en magnésium ressemble étrangement un peu à une carence en azote, car on observe tout d'abord un jaunissement des feuilles les plus anciennes qui sont situées sur la partie basse de la plante (chlorose). On observe ensuite l'avancée de la chlorose sur les parties les plus jeunes de la plante, qui continueront à se décolorer et à se déformer jusqu'aux pointes. La solution à ce problème est encore une fois assez simple, il vous suffira d'appliquer un engrais mono-élément riche en magnésium et d'ajuster correctement le pH.
  • Excès de magnésium: c'est assez rare, mais cela peut se produire, un excès de magnésium peut engendrer le blocage de l'absorption de calcium. Comme pour l'ensemble des éléments précédents, nous vous conseillons un bon lavage du substrat et de fertiliser à l'aide d'un engrais équilibré (contenant un grand ensemble de nutriments) lors du prochain arrosage toujours en pensant à ajuster le pH et avec un faible dosage.

 

Micronutriments

 

 Fer (Fe) (immobile): il joue un rôle essentiel dans la réalisation de la photosynthèse, la production de chlorophylle et également au niveau de la respiration (bon fonctionnement des systèmes enzymatiques). Il est également nécessaire pour une bonne assimilation des nitrates et des sulfates.

  • Carence en fer: les jeunes feuilles et pousses jaunissent progressivement à partir du pétiole, tandis que les nervures restent vertes. Ensuite, c'est l'ensemble des feuilles qui jaunissent peu à peu et qui laissent apparaitre une chlorose internervaire, ensuite le phénomène se généralise sur l'ensemble de la masse foliaire. Si les symptômes ne sont pas traités à temps, à un stade avancé les feuilles finissent par se nécroser et tomber. Pour résoudre cela, nous vous conseillons de laver abondamment le substrat à l'aide d'une solution nutritive diluée contenant du fer, du zinc et du manganèse, et la plante retrouvera rapidement un bon aspect. Il est assez difficile de distinguer la carence individuelle de chacun de ces éléments, c'est la raison pour laquelle nous vous conseillons d'associer ensemble ces 3 éléments pour être sûr de pallier l'ensemble de ces problèmes. La carence de ces 3 éléments est chose courante.
  • Excès de fer: les feuilles prennent une couleur bronze, avec également l'apparition de taches brunes assez foncées. Pour solutionner ce problème, nous vous conseillons de laver abondamment le substrat à l'aide d'une solution nutritive très diluée (équivalant à 3 fois la capacité du substrat).

 Zinc (Zn) (mobile): Il agit activement sur la production de la chlorophylle ainsi qu'à sa conservation dans les tissus de la plante.

  • Carence de zinc: les feuilles les plus jeunes laissent apparaitre un phénomène de chlorose entre les nervures. Les nouvelles feuilles ne se développent pas bien et sont de petite taille, ensuite elles vrillent et se plissent. Les pointes des feuilles se décolorent et brulent peu à peu. Les nouvelles feuilles vrillent et se dessèchent rapidement. Si cela arrive durant la floraison, les fleurs se déforment et prennent un aspect anormal, elles se dessèchent également et deviennent friables. Le développement général de la plante est interrompu. Pour venir à bout de cela, appliquez la même méthode que pour la carence en fer. 
  • Excès de zinc: malheureusement, il est assez difficile de traiter ce problème, dans la plupart des cas la plante meurt rapidement, car l'excès de cet élément créer un dysfonctionnement au niveau de l'absorption du fer (carence en fer).

Manganèse (Mn) (immobile): Il joue un rôle important au niveau de la photosynthèse et également sur le développement membranaire des chloroplastes (développement cellulaire de la plante).

  • Carence en manganèse: on perçoit une chlorose apparaitre entre les nervures des feuilles les plus jeunes, qui se propage ensuite sur les anciennes feuilles. De petites tâches de nécroses apparaissent peu à peu sur les feuilles les plus touchées. Le développement général de la plante est fortement ralenti voire interrompu. Pour la résolution de cette carence, appliquez le même conseil que pour le fer et le zinc.
  • Excès de manganèse: on peut voir apparaitre une chlorose particulière, avec une coloration mouchetée allant de l'orange foncé au brun rouille assez obscur. Ces tâches apparaissent tout d'abord sur les jeunes feuilles avant de se propager sur les plus anciennes, on peut observer une perte de vigueur significative. Cela provoque davantage de transpiration de la plante, ce qui entraine finalement une carence en fer et en zinc.

Bore (B) (immobile): à ce jour le bore représente une sorte de mystère biochimique, ce que l'on sait c'est qu'il joue un rôle important au niveau de la division et différenciation cellulaires, il est également responsable de la maturation et de la respiration de la plante. Le bore participe également activement dans l'élaboration du pollen

  • Carence de bore: les extrémités des racines et des tiges se développent anormalement. Le bout des racines gonfle, se décolore et leur développement est stoppé. Les pousses en croissance paraissent brulées comme si elles étaient trop proches d'une lampe à sodium (HPS). Les pousses supérieures sont les premières à se déformer et/ou se rétracter, et ensuite il se passe la même chose sur les pousses inférieures. Si la carence est sévère, les pousses en croissance meurent, le bord des feuilles subit une décoloration et meurt ensuite. On peut voir des taches de nécrose entre les nervures des feuilles. La partie intérieure des racines devient souvent spongieuse et constitue une zone idéale pour l'apparition des maladies et des moisissures. Les feuilles malades prennent du volume, se déforment et flétrissent. Elles sont finalement mouchetées par la chlorose puis ensuite par la nécrose. Pour résoudre cette carence, nous conseillons de mettre 0,05g d'acide borique dans 4 litres d'eau et d'arroser votre plante à l'aide de cette solution. La plante devrait rapidement reprendre un développement normal.
  • Excès de bore: lors d'une première phase, l'extrémité des feuilles jaunit, on observe ensuite que le bord des feuilles se nécrose à partir du milieu de la feuille. Par la suite, les feuilles tombent après s'être décolorées. Il n'y a pas vraiment de méthode établie pour contrer cela, vous pourriez essayer de rincer le substrat et d'appliquer ensuite un fertilisant contenant une formule d'éléments assez complète, à l'aide d'un dosage assez faible.

Molybdène (Mo) (immobile): il entre dans la composition de deux systèmes enzymatiques fondamentaux qui transforment les nitrates en ammonium. Cet oligoélément essentiel est utilisé en très faible quantité par les plantes.

  • Carence en molybdène: c'est un phénomène très rare "en intérieur". Tout d'abord les feuilles les plus anciennes jaunissent, certaines d'entre elles démontrent une chlorose internervaire, ensuite le jaunissement des feuilles devient plus prononcé et le bord de ces dernières se recroqueville. Une carence sévère de cet élément déforme les nouvelles feuilles qui deviennent longilignes, étroites et fortement vrillées, puis elles meurent et tombent. Bien souvent, une carence en molybdène entraine une carence en soufre. On peut observer un ralentissement général du développement de la plante. Pour traiter cette carence, nous vous conseillons d'ajouter une très faible quantité d'acide molybdique (0,01g) ou bien du molybdate d'ammonium dans 4 litres d'eau.
  • Excès de molybdène: il est très rare d'observer une surdose de cet élément, par contre un excès de molybdène peut provoquer une carence associée en fer et en cuivre (au-delà de 0,2 ppm). 

Bonne culture !

14/03/2019

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !
  1. 5 sur 5
    Merci pour ces infos, elles vont me permettre d'améliorer mon sol.

Contact

x
Contactez-nous