1501751498.95

Comment protéger vos plantes de cannabis de la chaleur ?

  • La saison estivale est synonyme de détente et de plaisir de vivre pour la plupart d'entre nous, car c'est à ce moment-là que nous pensons vacances, farniente, plage, barbecue et autres loisirs de plein air.
  • Cependant nos chères plantes cultivées en extérieur ne traversent pas le même épisode de « Dolce Vita », car elles doivent souvent affronter un soleil écrasant, des températures élevées etc.
  • Ces conditions mettent leur capacité de développement à rude épreuve, c'est pour cela que nous allons vous donner quelques conseils pour réduire les différents stress dont pourraient souffrir les reines de notre jardin.
1501751498.95

Comment bien arroser mes plantes de cannabis en été ?

L'arrosage est clairement une des clés de la réussite de votre jardin durant cette période. C'est pour cela qu'il est important de savoir comprendre le climat afin d'adapter ce dernier en conséquence.

En ce qui concerne les plantes cultivées en « pleine terre », dont les racines ont tendance à s'étendre profondément dans le sol, nous conseillons d'arroser abondamment à la tombée de la nuit vers 21h - 21h30 lors d'une journée assez chaude.

C'est réellement à ce moment-là que les températures commencent à baisser et que la fraicheur nocturne fait son apparition. Le principal intérêt d'arroser à ce moment-là est que l'humidité sera conservée tout au long de la nuit, ce qui permettra d'obtenir une meilleure régénération ou protection des plantes.

Nous conseillons d'arroser avec une eau à température ambiante, afin d'éviter tout choc thermique. De plus, une intense vaporisation de la plante (structure végétale et feuillage compris) est conseillée pour les plantes en croissance lorsque les températures sont élevées.

Une forte chaleur provoque une transpiration importante, c'est la raison pour laquelle c'est un moyen efficace d'hydratation et qui apportera un certain confort à ces dernières.

Pour les jours de grande chaleur, nous conseillons d'arroser vos plantes avec un fertilisant riche en algues (Alg-A-Mic de Bio Bizz par exemple) en suivant les doses recommandées par le fabricant, et d'abaisser le dosage (-25 % environ) des autres engrais. Cela aura pour effet de nourrir la plante en douceur, tout en la protégeant.

De plus, nous préconisons une vaporisation foliaire (avec un pH de 7.0) à l'aide d'un fertilisant riche en Aloé Vera (Acti-Vera de Bio Bizz par exemple), ce qui leur permettra de mieux s'hydrater et de se protéger contre le stress dû à la chaleur.

Les plantes se trouvant en « pleine terre » ont un atout de taille, car leurs racines connaissent une protection souterraine importante, due à la profondeur où se trouve davantage de fraîcheur et d'humidité qu'en surface. Elles sont donc davantage protégées que les plantes en pots.

Il ne faut pas hésiter à avoir recours à un stimulateur racinaire dans la solution d'arrosage, à hauteur d'une application hebdomadaire. Cela agira comme une barrière de protection supplémentaire et bénéfique pour vos plantes. Il est important de ne pas perdre de vue que c'est l'organe par lequel elles s'alimentent.

Concernant la culture de plantes de cannabis en pots vous pouvez suivre les mêmes conseils, à la différence que les racines devront se contenter de l'espace disponible et limité des pots. La plupart des cultivateurs utilisent des pots noirs, qui augmentent le risque de « cuisson racinaire » au sein du substrat et qui apporte un choc ou stress important à la plante.

Nous vous conseillons donc de peindre vos pots en blanc ou de les revêtir d'un film plastique blanc, car le blanc reflète la chaleur, tandis que le noir l'attire et la retient. Si la chaleur est extrême (comprise entre 35 et 40 °C ou supérieure), nous conseillons de recouvrir le pot de plusieurs couches isolantes de plastique blanc.

Nous arroserons nos plantes en pot en conservant les mêmes horaires que les plantes en « pleine terre », en essayant dans ce cas d'apporter un arrosage adapté au climat du moment. Il ne faut pas hésiter à peser de temps à autres vos plantes en pots, car le poids est un indicateur simple, malin et surtout fiable.

Dans ce cas précis, vous n'aurez pas la protection offerte aux racines par la profondeur souterraine, il vous faudra donc bien analyser les besoins en eau de vos plantes et agir de manière adaptée.

Il faudra apporter un arrosage abondant lors de fortes chaleurs et avoir la main plus légère lorsque vous traverserez un épisode estival pluvieux. C'est là qu'entre en scène le véritable talent de tout cultivateur.

L'idéal serait d'utiliser un arrosage de type « goutte à goutte » dans les deux cas, car ce système permet d'éviter toute carence hydrique éventuelle en conservant toujours une humidité constante au sein du substrat. Malheureusement, tout le monde ne peut s'équiper de ce système pour différentes raisons. 

Comment protéger mes plantes de cannabis ?

Le paillage : c'est une technique très simple, qui consiste à recouvrir le substrat à l'aide de paille, afin de retenir l'humidité dans le substrat, de limiter l'évaporation et de ne pas créer de choc thermique trop important. Il est important d'utiliser une couche de 4 à 5 cm d'épaisseur pour que cela soit efficace. On peut également utiliser des écorces de pin, du paillis de lin ou encore de la perlite.

Le désherbage : il est intéressant de nettoyer toutes les mauvaises herbes qui entourent nos chères plantes de cannabis, de cette manière elles pourront profiter davantage des ressources environnantes, comme l'eau et l'espace. C'est une méthode largement utilisée dans différents types de culture, comme c'est le cas des vignes. C'est souvent l'addition d'une multitude de détails qui apporte les résultats les plus probants.

La taille : selon la variété cultivée, la taille peut être une méthode utile et efficace pour limiter la transpiration de nos belles demoiselles, et lorsque nous cultivons une variété possédant une végétation dense, cela peut être une solution très efficace.

 

Utiliser un voile perforé : vous pouvez placer un voile perforé sur la plante. Pour cette méthode il est préférable qu'il ait une couleur assez claire pour refléter les rayons solaires et qu'il soit assez léger afin de ne pas endommager la plante. L'utilisation de ce type de matériau peut être excellente pour limiter l'agressivité des températures estivales ou pour protéger vos plantes de l'intense lumière du soleil.

En serre : Pour tous ceux qui ont la chance de pouvoir cultiver en serre, on peut utiliser le même procédé de protection que celui mentionné ci-dessus. C'est-à-dire que la plupart des serres sont équipées de systèmes d'ombrage, qui sont souvent utilisés pour forcer ou accélérer la floraison.

Le gros avantage de pouvoir cultiver en serre, est que le système est déjà fixé sur la structure existante et par conséquent, la plante ne devra pas supporter le poids du voile sur sa structure, impliquant donc un élément de stress en moins. C'est certainement l'option la plus confortable pour la plante, mais qui n'est pas à la portée de tous.

Choix de la génétique : Il existe également la possibilité de choisir une variété moins sensible aux stress générés par les effets d'un climat chaud et ensoleillé, comme c'est le cas avec les hybrides à dominance Sativa.

Ces derniers démontrent une meilleure résistance face à ce type de climat, cela s'explique par leurs origines géographiques. Le plus souvent, ces hybrides contiennent une part de leur génétique provenant d'Afrique, d'Asie (Inde, Thaïlande), d'Amérique du Sud et des Caraïbes. Vous comprendrez donc qu'ils sont naturellement préparés pour affronter ce type de climat.

C'est le cas par exemple des variétés comme Super Silver, Dinamex, Original Amnesia, Royal Haze ou encore Santa Sativa.

En espérant que ces conseils vous aideront à obtenir de superbes récoltes, bonne culture !

06/09/2017

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous