1499872134.9

Comment gérer l’EC de ma culture de cannabis ?

  • L'EC, ou électro-conductivité, est une des valeurs fondamentales à prendre en compte à l'heure de cultiver du cannabis.
  • Cette mesure nous indique la concentration en éléments minéraux d'une solution nutritive, c'est pourquoi elle est directement impliquée dans la nutrition de nos chères plantes.
  • Elle joue un rôle de premier plan, complémentaire du pH (potentiel hydrogène), car elle permet de quantifier la présence de différents éléments nutritionnels nécessaires au développement des plantes lors de chaque phase de culture, ce qui permettra d'obtenir des plantes saines et vigoureuses.
1499872134.9

Qu'est-ce que l'EC ?

L'électro-conductivité (EC) permet de connaître précisément la conductivité électrique d'une solution aqueuse, grâce à la concentration ionique des différents éléments minéraux présents dans une solution nutritive. Les ions sont classés en deux groupes distinctifs : les anions, qui ont une charge électrique négative (bicarbonates, chlorures, sulfates, nitrates et phosphates) et les cations, qui ont une charge électrique positive (calcium, magnésium, potassium et sodium).

Il s'agit d'une valeur se mesurant en Siemens/mètre (S/m), bien que l'unité la plus courante soit le millisiemens/centimètre (ms/cm) ou encore le microsiemens/centimètre (µS/cm). Elle peut également être mesurée en ppm (partie par million). Selon la composition ionique d'une solution, nous aurons donc des résultats très variables. 

La conductivité d'une solution, à une température donnée (car celle-ci joue un rôle important dans la dynamique électrique), dépend donc de la composition et de la concentration des ions présents. Chaque ion possède une conductivité spécifique (environ 0,8 µS/cm pour 1 gramme d'ions par litre).

En ce qui concerne la culture de cannabis, l'intérêt majeur de cette valeur est de connaître la concentration minérale de la solution nutritive. Cette prise d'information nous permet donc de savoir quelle quantité de minéraux (fertilisant), nous devrons apporter pour pouvoir donner un développement optimal à nos plantes.

Il est important de savoir que l'eau distillée possède une EC nulle (égale à 0). L'utilisation de filtres à osmose peut être une très bonne option pour les eaux ayant une EC élevée dès le départ (supérieure à 0,6-0,7). Il est également possible que votre eau présente une présence très faible en minéraux, ce qui se traduit par une EC faible. Dans ce cas précis, votre eau manquera d'inertie pour apporter la conductivité nécessaire à votre solution nutritive. Le plus souvent, il s'agira d'une carence en micro nutriments tels que le calcium ou le magnésium, c'est pourquoi un apport sera nécessaire pour « réamorcer » ou mettre en route le mécanisme d'assimilation et de développement des plantes.

Le fait de réaliser une analyse de votre eau avant le démarrage de la culture peut être une chose très intéressante, car vous saurez dès le départ tous les détails sur la composition de votre eau. 

Quelles sont les différences entre l'EC en terre et en hydroponie ?

Dans la plupart des cas, les cultivateurs qui utilisent la terre comme substrat, ne mesurent pas ou peu l'EC de leur solution. Lorsque l'on utilise une préparation de terre, enrichie par le biais d'amendements organiques tels que le guano (d'oiseaux ou de chauves-souris) ou encore l'humus de lombric, il y a peu de risques de rencontrer quelconque anomalie à ce niveau-là. La raison principale est que le substrat sera riche en nutriments et parviendra aisément à créer cette inertie par ses propres moyens. Il faudra néanmoins rester vigilant lorsque vous utiliserez des substrats « allégés » en nutriments (« Lightmix » de différentes marques), car il faudra alors penser à fertiliser immédiatement, par un apport minéral ou organique. Dans le cas contraire vos plantes montreront rapidement des signes de carences et de déficiences. Nous conseillons l'utilisation d'un conductimètre pour cultiver en terre, afin d'optimiser votre culture.

Le principal changement surviendra lorsque vous cultiverez en hydroponie, avec un substrat inerte tel que la laine de roche, le coco, les billes d'argile expansées, ou encore en utilisant un système comme l'aéroponie. Tous ces substrats sont libres de tous nutriments, car ils sont « inertes », c'est pourquoi il faudra impérativement fertiliser à l'aide d'un engrais minéral de votre choix durant tout le cycle de culture. Bien évidemment, il sera fondamental de tenir compte de la phase de développement dans laquelle se situera la plante, afin de lui fournir une alimentation judicieusement adaptée. Il est impératif d'utiliser un appareil de mesure d'EC en hydroponie, afin de contrôler précisément les nutriments que l'on administre à la plante.

Pourquoi est-il important de connaître l'EC du substrat ?

L'EC est une valeur très importante, car elle nous permet de connaître la concentration des sels minéraux présents dans le substrat. Cela nous renseignera efficacement sur l'état de santé de ce dernier, et nous permettra de mieux comprendre la capacité d'assimilation de nos chères plantes. Si le substrat est saturé en sels, cela pourrait peu à peu bloquer les métabolismes des plantes, entrainant une surfertilisation (phénomène d'osmose inversée) qui s'exprimera par des signes visibles sur les feuilles (brûlures, serres d'aigle, dessèchement, etc.). C'est la raison pour laquelle, nous vous conseillons de régulièrement mesurer l'EC de la solution issue du drainage, qui est récupérée après avoir effectué son circuit d'arrosage.

La première étape lors du rinçage des racines et du substrat en même temps, sera de mesurer et de vérifier que l'EC en sortie de drainage est plus élevée que celle de la solution nutritive initiale. Si c'est le cas, il sera alors nécessaire d'arroser chaque pot avec 3 fois leur volume d'eau, ou avec 3 arrosages du même volume, avec un pH adapté à la phase de culture correspondante, ainsi qu'au substrat utilisé. Nous vous conseillons d'utiliser des enzymes lors de cette phase (surtout avec un système hydroponique), car ils aident à la dissolution des sels minéraux de façon efficace. Vous devrez ensuite mesurer l'EC de la solution drainée et récupérée pour en tirer des conclusions.

Si l'EC de la solution drainée est désormais correcte, cela signifiera alors que vos racines sont en passe de retrouver des conditions normales et viables pour l'assimilation. Il faudra à ce moment-là continuer à utiliser les enzymes (en suivant les doses recommandées par le fabricant) généralement une fois par semaine mais avec la possibilité d'augmenter la fréquence à 2 fois par semaine, tout en réduisant légèrement le dosage de fertilisant. Nous appliquerons cette méthode jusqu'à retrouver une situation tout à fait normale.

C'est une situation pouvant facilement se présenter en hydroponie lorsqu'on cultive des variétés nécessitant une EC élevée (2.0-2.5) sur une période prolongée. C'est la raison pour laquelle, nous conseillons d'avoir une certaine rigueur et d'appliquer périodiquement des enzymes au moins 1 fois par semaine, à titre préventif. En terre, c'est un phénomène moins courant, mais qui peut quand même survenir (avec une EC de 2.3-2.5). 

Vous pouvez utiliser la règle suivante : EC du drain - EC initiale = valeur en excès

EC initiale - Valeur en excès = EC à utiliser lors du prochain arrosage

Exemple : EC du drain 1.6 - EC initiale 1.2 = excès de 0.4 -->(EC initiale) 1.2 - 0.4 = 0.8 (EC à utiliser lors du prochain arrosage)

Quel conductimètre ou appareil de mesure d'EC choisir ?

Il existe deux types de conductimètres électroniques, les testeurs portables ou compacts et les testeurs en continu. Ils sont tous deux électriques, équipés d'une sonde et d'une électrode qui permettront de mesurer précisément l'électro-conductivité d'une solution aqueuse.

  • Les testeurs d'EC portables ou compacts : ils fonctionnent à l'aide de piles, sont très pratiques, de petite taille, peu volumineux et légers. Les éléments sont indissociables (unité centrale et sonde) et utilisent les millisiemens (ms) ou les parties par million (ppm) comme unité de mesure. Ils sont bien souvent les plus économiques, mais nous conseillons un recalibrage hebdomadaire pour une précision optimale.

  • Les testeurs d'EC en continu : ils sont fixes et fonctionnent par le biais d'une sonde mobile indépendante, submergée directement dans le bac de la solution nutritive. L'unité centrale quant à elle, est également indépendante et peut être disposée à un endroit pratique de votre choix. Ils fonctionnent à l'aide d'une prise secteur. Leur sonde est généralement de meilleure qualité, et plus stable, car moins mobile, c'est pourquoi les calibrages pourront être légèrement plus espacés. Il s'agit d'un dispositif plus coûteux mais à la durée de vie plus longue. Ces appareils de mesure offrent la possibilité de savoir en permanence le taux d'EC de votre solution.

Que représente l'osmose inversée ?

Comme la plupart des plantes présentes sur notre planète, le cannabis possède des racines qui lui permettent de s'alimenter. Ces dernières capteront l'eau et les sels minéraux afin que les plantes puissent pleinement se développer. Les racines assurent parfaitement leur fonction lorsque l'EC du substrat est inférieure à l'EC présente au niveau des racines. Les choses se compliquent lorsque cette règle s'inverse, et c'est là que nous pouvons parler d'osmose inversée, car l'EC du substrat devient alors supérieure à celle des racines.

La plante déclenche alors un mécanisme biologique de protection, qui consiste à sécréter de l'eau par les racines afin de diluer peu à peu l'excédent en sels minéraux présent dans le substrat. La conséquence néfaste de ce mécanisme d'auto-défense immunitaire entraine la déshydratation de la plante, puis malheureusement sa perte.

C'est pourquoi il est important d'être attentif face à l'évolution des plantes qui composent votre jardin, il faut savoir les observer, les écouter, créer une certaine symbiose avec elles. Tout cela, afin de détecter les premiers symptômes visuels de toute déficience qui pourrait survenir et les résoudre rapidement.

Quelle est l'importance de la température de l'eau ?

De nombreux éléments interfèrent sur la variabilité de l'EC, comme le pH, la concentration en sels minéraux, la quantité d'oxygène présente et la température de la solution nutritive. Cette dernière est importante, car elle favorise directement l'oxygénation de la solution nutritive et par conséquent, la capacité plus ou moins importante d'assimilation de la plante. Nous comprenons donc que les plantes assimileront les nutriments en fonction de la température de la solution nutritive.

Nous pouvons dire que la plante atteindra son plein potentiel d'assimilation avec des températures comprises entre 18 et 22 °C. En revanche, nous observons que lorsque les températures sont trop fraîches (en dessous de 10 ºC) ou trop élevées (au-dessus de 30 ºC), la capacité d'assimilation de la plante diminue drastiquement. Ce qui nous permet de finalement comprendre que cette carence en oxygène dans la solution, aura pour effet de ralentir le développement de la plante dans un premier temps, avant d'entraîner ensuite peu à peu le pourrissement des racines puis l'asphyxie et la mort de cette dernière. 

Nous espérons que vous comprendrez l'importance de la synergie de l'ensemble de ces facteurs, qui vous permettront de maitriser parfaitement votre culture et d'obtenir une bonne récolte, bonne culture à tous !

20/09/2017

Commentaires de nos lecteurs

5 commentaires
5 sur 5 (sur 5 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !
  1. 5 sur 5

    Bonjour, j'aurais voulu savoir si le tableau concernant l'EC plus haut dans le Blog est celui que vous recommandé, car d'après la majorité des engrais ( exemple GHE ) ,après avoir suivi les recommandation de volume d'engrais et fait plusieurs contrôle de l'eau, on se retrouve très rapidement au dessus de ces valeurs, j'aurais voulu savoir ce que vous pensez de ces tableau fourni par les fabricants d'engrais. Cordialement.

    1. 5 sur 5

      Bonjour, les informations contenues au sein du post me paraissent correctes (c'est un bon standard, certaines génétiques ou variétés ont d'autres exigences ). Concernant les tableaux périodiques de dosage fournis par les fabricants d'engrais, ils sont tout à fait valables, cependant il faut parfois adapter l'alimentation en fonction de facteurs associés multiples, car là aussi ce sont des données standards. Le plus difficile est de pouvoir observer et ressentir les besoins de la plante avec précision, c'est pour cela que l'observation journalière est capitale. Avec le temps et un peu d'expérience, vous percevrez plus facilement les besoins de vos plantes. Bonne culture. 

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous