organico

Culture organique de cannabis: tout ce qu’il faut savoir

  • Pendant plusieurs décennies, la culture de cannabis était tournée vers la recherche d’une grande productivité, rapide et efficace. Pendant longtemps, une grande majorité de cultivateurs de cannabis pensait que pour obtenir ces 3 éléments, l’utilisation de fertilisants chimiques était nécessaire.
  • Heureusement, au fur et à mesure que l’industrie cannabique évolue et prend forme, cette question liée à la culture se transforme. Les cultivateurs qui font le pari de la culture organique sont de plus en plus nombreux, car cela ne permet pas seulement d’obtenir des récoltes d’une qualité supérieure, mais il s’agit aussi d’une méthode plus saine et respectueuse de l’environnement.
  • Il n'y a que des avantages ! Rejoignez la vague de culture organique en suivant les quelques étapes simples que nous allons vous expliquer.
organico

Dans ce post nous vous expliquons étape par étape comment augmenter la qualité de vos têtes de cannabis grâce à une culture organique simple et durable. Nous allons brièvement vous expliquer quelles sont les étapes pour cultiver selon cette méthode, mais ne vous inquiétez pas, dans de prochains posts nous développerons plus amplement les informations afin qu'aucuns doutes ne subsistent. Vous êtes prêt ?

Pourquoi cultiver selon des méthodes organiques ?

Les avantages de la culture organique de cannabis comparés aux cultures ayant recours à des fertilisants chimiques sont nombreux. Nous pourrions choisir les trois principaux : elle est plus saine pour la plante, pour le consommateur de cannabis et pour l'environnement.

Pour votre santé

Il faut bien évidemment rappeler que tout ce que vous offrez à votre plante finira dans votre organisme lorsque vous consommerez ses têtes. Vu sous cet angle, vous n'avez peut-être pas envie d'ajouter dans votre organisme tous ces produits chimiques pouvant affecter votre santé sur le long terme. Sans mentionner que la saveur du cannabis cultivé avec des produits organiques sera beaucoup plus agréable que le petit goût âpre qui pique souvent la gorge lorsque le cannabis est cultivé avec des produits chimiques.

Pour l'environnement

Bien qu'il ne s'agisse pas de la pire des choses, ce ne sera pas bon pour l'environnement de rejeter des produits chimiques dans les sols ou les eaux usées.

Pour vos plantes

Vos plantes de cannabis apprécieront une culture utilisant des nutriments d'origine biologique. Cela se traduira par une plus grande résistance face aux fléaux et maladies, ainsi qu'une augmentation de la qualité des récoltes. L'objectif du mode de culture organique que nous vous proposons est de promouvoir et d'activer la SAR (la Résistance Systémique Acquise).

Qu'est-ce que la SAR ? Comment affecte-t-elle votre culture de cannabis ?

La Résistance Systémique Acquise (SAR) désigne une réponse de résistance généralisée de la plante entière face à une exposition à un agent pathogène. La SAR est analogue au système immunitaire inné chez les animaux. Lorsque nous parlons de la SAR, nous faisons donc référence à une sorte de « système immunitaire » des plantes.

Si vous utilisez un substrat inerte avec lequel vous devez alimenter votre plante avec des fertilisants chimiques, la SAR de cette plante de cannabis sera plus faible et par conséquent possèdera moins de « défenses immunitaires » contre de possibles attaques de fléaux et de maladies. Une comparaison simple pour mieux comprendre ce concept : si une personne s'alimente presque exclusivement de fast food, elle grossira beaucoup, devenant presque à coup sûr obèse. Cependant, cela n'est pas synonyme de bonne santé, et ce serait même sûrement le contraire, car le système immunitaire sera affaibli et aura tendance à plus tomber malade que celui d'une personne suivant un régime alimentaire équilibré.

Ainsi, les plantes alimentées avec des fertilisants chimiques seront plus vulnérables que celles cultivées par un système organique, car en fin de compte, il est impossible de tromper la nature.

Comment réaliser une culture organique de cannabis ?

Pour cultiver vos plantes en suivant une méthode organique, les alimenter avec des produits biologiques ne sera pas suffisant. Il faut tout d'abord bien comprendre les cycles de la nature, créer un petit écosystème dans lequel les facteurs contribuent au fonctionnement d'un ensemble de processus dans une parfaite symbiose. Cela peut vous sembler un peu compliqué, mais ce n'est pas le cas. Entrons dans le vif du sujet !

Étape nº1 - La prévision logistique

Pour savoir la taille du pot ou de l'armoire dont vous avez besoin, vous devez tout d'abord décider quelle génétique vous allez cultiver et savoir quelles sont ses caractéristiques. En fonction de cela, calculez les dimensions pour monter votre installation.

Étape nº2 - Comment préparer l'espace de culture

Le sol est en réalité un milieu regorgeant de très nombreux micro-organismes bénéfiques au développement vital des plantes. La culture avec fertilisants et pesticides chimiques est fondée sur le fait de détruire et d'éliminer cette vie microbiologique afin de n'offrir à la plante que les nutriments dont le cultivateur considère qu'elle a besoin. Nous pensons qu'il s'agit là d'une erreur. Nous allons donc vous expliquer comment préparer le Super sol, un milieu parfait pour activer la vie microbiologique du sol et apporter à la plante les nutriments dont elle a besoin naturellement dans le substrat.

Étape nº3 - Comment activer le milieu 

Une fois que le milieu dans lequel nous allons cultiver, c'est-à-dire le substrat, a été créé, l'étape suivante sera d'activer la vie microbiologique dont la plante de cannabis devra tirer sa force. Cette phase est composée de deux parties :

  • La fabrication et l'application de thés de compost
  • L'application de méthodes préventives (contre les fléaux et les maladies)

Étape nº4 - L'arrosage et le contrôle de l'humidité

Dans un sol possédant de la vie microbiologique, il sera nécessaire de conserver un taux d'humidité constant d'environ 60 %.

Étape nº5 - Le recyclage du sol

Une fois que la récolte est terminée, des techniques telles que le Bokashi vous aideront à recycler le substrat afin de le réutiliser et de compléter le cycle.

20/03/2017

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous