La micropropagation pour la culture du cannabis

  • La démocratisation internationale progressive de l'usage de la plante de cannabis permet d'obtenir de grandes avancées techniques, notamment grâce à l'utilisation de différentes méthodes scientifiques pointues utilisées en laboratoire
  • La reproduction de plantes saines, indemnes de tous types de virus, est un aspect capital dans le cadre de la préservation génétique des différentes variétés de cannabis mondiales
  • Lors de cet article, nous vous expliquons ce qu'est la micropropagation appliquée au cannabis, et nous vous présentons également les 2 applications qui peuvent être utilisées lors de la réalisation de cette dernière

Qu'est-ce que la micropropagation ?

La micropropagation est une technique de culture "In Vitro" (en laboratoire) qui permet de régénérer une plante entière à partir d'organes ou de tissus végétaux en milieu nutritif. Elle offre le grand avantage de produire des plants stériles, libres de tous types de virus et autres infections. Cette méthode offre également la possibilité de pouvoir produire rapidement une importante quantité de plantules.

Elle peut être également utilisée pour la multiplication de plantes commerciales produisant peu ou pas de graines, ou encore pour la conservation comme la multiplication d'espèces rares. Cette méthode permet de produire une quantité infinie de plantes, en utilisant seulement une faible quantité de tissus au départ. Un autre avantage de taille, est que cette méthode offre une vitesse de multiplication élevée.

La mise en place d'une culture "in vitro" comme la micropropagation, nécessite l'achat de matériel de laboratoire assez onéreux et également de disposer d'un laboratoire en parfait état. Ce dernier doit être le plus propre et le plus sain possible, car il faut garder à l'esprit qu'une culture "in vitro" en laboratoire est une culture en milieu stérile avant tout, et qui par conséquent doit être exempt de tout germe ou bactérie. C'est une condition synéquanone pour assurer la réussite de ce procédé.

Le bon développement des plants issus de la culture "in vitro" et donc provenant de la micropropagation, dépend en majorité de l'équilibre hormonal instauré au sein de cette culture. Plus concrètement, cela dépend des taux d'auxines et de cytokinines qui seront implantés.

Les auxines sont produites dans la partie terminale de la plante. Elles s'opposent au développement des bourgeons axillaires. Par contre, elles favorisent le développement de la masse racinaire (rhizogenèse).

Les cytokinines quant à elles, sont produites au niveau des racines. Elles s'opposent au développement des racines, alors qu'elles favorisent le développement des bourgeons axillaires.

Nous savons qu'une concentration élevée en auxines, accompagnée ou non à une faible concentration en cytokinines, nous permet d'obtenir l'enracinement des tiges feuillées. A contrario, nous savons qu'une forte concentration en cytokinines associée à une faible concentration en auxines, permet finalement d'obtenir un développement favorable des bourgeons axillaires ou adventifs et ainsi de multiplier les plantes.

L'équilibre des taux de ces hormones permet d'obtenir un cal. Le cal est le résultat de la prolifération incontrôlée de cellules plus ou moins différenciées mais qui n'arrivent plus à s'organiser en tissus et organes distincts.

 

2 applications utilisées pour la micropropagation

La micropropagation implique différentes applications comme la multiplication conforme et la culture de méristèmes. 

Multiplication conforme: Une plante peut être reproduite et multipliée en masse de façon identique à partir d'un fragment d'organe ou de cellules.

Ce procédé représente la multiplication conforme. La réalisation de cette dernière nécessite l'utilisation de pousses axillaires ou de noeuds.

Grâce à la culture "in vitro", les tissus se développent et produisent une plante entière, strictement identique à la plante originale. C'est une méthode qui démontre des similarités avec le bouturage.

Culture de méristèmes: Un méristème est constitué de cellules non différenciées qui sont à l'origine de l'ensemble des tissus de la plante. La culture d'un méristème permet d'obtenir une copie identique de la plante originale.

L'avantage majeur de la culture des méristèmes est que cela permet d'obtenir des structures végétales libres de tous types de virus. Vous obtiendrez ainsi des plantes totalement saines. 

 Bonne culture !

 

09/04/2019

Commentaires de nos lecteurs

3 commentaires
5 sur 5 (sur 3 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous