Comment obtenir d'énormes fleurs de cannabis en 5 points clés ?

  • Bien entendu, les propriétés générales de la fleur de cannabis restent une priorité absolue pour la plupart des cultivateurs.
  • Cependant, un autre critère d'une importance majeure se manifeste et doit faire l'objet d'une considération identique: le rendement final de votre récolte.
  • Lors de cet article, nous vous donnons des conseils sur les principaux points-clés, afin d'améliorer la production de votre culture de cannabis.

1) L'espace de culture

La première bonne chose à réaliser avant d'initier votre culture de cannabis en intérieur, est de trouver un espace de culture répondant à certaines exigences. Il est capital que le lieu de culture soit sain, propre, fonctionnel, qu'il n'y ait aucun signe préalable d'insalubrité au niveau du bâti (structure en bon état général, pas de problèmes récurrents avec différents nuisibles et/ou pathogènes, installation électrique en bon état etc.).

Assurez-vous que la configuration générale du lieu vous permettra de travailler avec de bonnes conditions d'ergonomie, que vous pourrez faire fonctionner l'ensemble des éléments qui compose votre culture de cannabis en toute sécurité. Tout cela, afin d'assurer le bon fonctionnement comme une certaine pérennité à votre installation, afin de pouvoir finalement vous dédiez pleinement au but recherché. Il est capital de se projeter dans le futur, afin de limiter les événements négatifs qui pourraient freiner, voire entraver la réussite de votre projet.

 

2) Le choix de la variété

Avant toute chose, il est important de porter votre choix sur une variété qui a un potentiel de production digne de ce nom. Nous vous conseillons pour cela de choisir soit une génétique 100% Indica comme Purple Afghan Kush par ex., soit un hybride à grande dominance Indica comme Critical+, Critical 2.0, Big Kush, Blue Cheese, Critical Cheese, Remo Chemo, Sweet Deep Grapefruit, White Siberian et White Widow. Ces conseils sont applicables tant en intérieur comme en extérieur.

En choisissant une de ces variétés, vous vous assurez de partir du bon pied pour atteindre votre objectif ! Il est fondamental de bien considérer cette partie, car il est important de connaître la capacité de production de la génétique cultivée, de prendre également connaissance de la hauteur finale (après stretching) de cette dernière, afin de s'assurer de l'entière viabilité du choix porté sur ce point précis.

Ce sont des données, qui vous informeront directement sur les différentes actions à réaliser à postériori et surtout à quel moment, afin d'en obtenir les bénéfices recherchés. Cela vous permettra également, de définir clairement si les variétés que vous désirez cultiver, correspondent aux possibilités offertes par votre lieu de culture.

Plus vous réussirez à regrouper de nombreuses informations concernant les paramètres techniques de culture et plus vous réduirez votre marge d'erreurs, c'est aussi simple que cela.

 

3) Méthodes de cultures, tailles et pincements 

Lors de votre quête d'informations, prenez le temps de recueillir des données précises sur les possibilités offertes par les différentes variétés qui suscitent votre intérêt. Afin de prendre connaissance précisément des conditions d'application comme des résultats qu'il est possible d'obtenir, en utilisant différents substrats, comme la terre, l'eau (hydroponie), la fibre de coco, ou encore l'air (aéroponie).

Ensuite, il est également très important de savoir quelle technique de taille peut nous servir à améliorer le rendement final de votre culture de cannabis. Il existe un éventail de possibilités à votre portée pour atteindre votre objectif, comme la technique du SCROG (Screen Of Green), SOG (Sea Of Green), LST (Low Stress Training), FIM (Fuck I Missed !). Selon la variété, vous pouvez également utiliser des méthodes comme le Schwazzzz, Supercropping, une défoliation de la masse foliaire plus ou moins importante etc.

Avant d'appliquer ce type de techniques, il est important soit de trouver suffisamment d'éléments confirmant que telle ou telle technique fonctionne bien sur la variété cultivée, soit d'avoir un avis fiable de la part d'un ami ayant une certaine expérience en la matière. La dernière possibilité est de réaliser un petit essai sur seulement une petite partie de la plante, afin d'observer les réactions et résultats générés par cette dernière. Ce qui vous permettra finalement d'en tirer des conclusions intéressantes pour des projets futurs.

Tout cela a pour objectif de stimuler différentes réactions au niveau de différentes phytohormones, plus concrètement au niveau des auxines et des cytokinines, qui sont produites par les plantes et qui sont responsables de la croissance des végétaux. Par exemple, la taille apicale (sommet de la plante) et la taille des ramifications inférieures, fonctionnent sur une grande majorité de variété de cannabis, ce sont certainement celles par lesquelles tout cultivateur devrait commencer afin de ne pas commettre d'erreur irréversibles et qui donnent des résultats bénéfiques le plus souvent. 

La taille apicale permet d'obtenir une multiplication homogène de nouveaux bourgeons sur la partie supérieure de la plante, et la taille des branches inférieures permet également de mieux concentrer uniformément la production de fleurs sur la partie supérieure de la canopée. Ce sont deux types de taille simples, mais efficaces et qui donnent des résultats positifs dans la quasi-totalité des cas.

Pour le reste des méthodes c'est plus compliqué, certaines apportent des résultats merveilleux et d'autres moins, cela reste très aléatoire. C'est pour cela qu'il est nécessaire de réaliser une batterie de tests quand cela est possible avec une même variété, afin de s'assurer de sa polyvalence à ce niveau-là, et/ou de s'assurer de rencontrer des informations exactes, sinon vous encourrez le risque de vivre de grandes déceptions et d'avoir de mauvaises surprises.

 

4) Nutrition

Connaître les besoins précis en éléments nutritifs de vos plantes de cannabis est également un point stratégique clé pour la bonne réussite de votre culture. Mais pas seulement, la qualité de l'arrosage est également un aspect important, afin de générer un bon équilibre d'apport en éléments nutritifs, d'avoir une bonne homogénéité d'arrosage au sein du substrat, et dans le même temps de générer une bonne oxygénation au sein de ce dernier.

L'arrosage est vraiment tout un art, dont on apprend beaucoup au fur et à mesure de l'expérience acquise par tout cultivateur. Si vous avez peu d'expérience, choisissez une gamme d'engrais dont la marque a fait ses preuves depuis déjà bien longtemps sur le marché, cela vous permettra de faire un choix plus sûr. Il est important d'avoir une observation quotidienne détaillée sur votre jardin, afin d'analyser précisément les besoins comme les réactions de ce dernier. Souvenez-vous, c'est la somme d'une multitude de détails qui vous emmènera vers l'excellence !

5) Matériel de culture

Éclairage

Nous vous conseillons selon votre configuration de culture, de choisir préférablement soit des lampes HPS de 400, 600 ou bien 1000W si la structure le permet. Nous vous orientons également vers les lampes CMH de 315 ou 630W, elles consomment moins d'énergie, génèrent moins de chaleur et sont vraiment performantes, tant pour la croissance que pour la floraison. Il existe également d'excellents dispositifs LED démontrant de bons résultats, mais cela est davantage aléatoire et il est donc préférable d'obtenir davantage d'informations pour s'assurer de leurs performances réelles. 

Ventilation

Nous vous conseillons là aussi de ne pas lésiner sur les moyens si vous recherchez réellement à obtenir un rendement final supérieur. Il est vraiment nécessaire d'équiper votre lieu de culture avec des dispositifs favorisants une bonne circulation comme un bon renouvellement de l'air. Il est capital de bien couvrir les besoins de votre espace en ce sens, car cela vous permettra d'obtenir une production de fleurs de cannabis compactes et lourdes, tout évitant de nombreux problèmes avec les pathogènes et les nuisibles. Réaliser des économies sur cette partie serait contreproductif et un mauvais pari pour l'avenir...

Pots

 Nous vous préconisons d'utiliser des pots géotextiles dans la mesure du possible, car ils confèrent une meilleure aération/oxygénation du substrat de manière générale et ils réduisent l'effet "cuisson des racines" lorsqu'il y a des températures élevées et qu'une forte intensité lumineuse est orientée directement vers ces dernièrs. Il est toujours important de penser à la corrélation des nombreux facteurs associés et synergies des éléments présents au coeur de votre espace de culture.

 

16/03/2020

Commentaires de nos lecteurs

2 commentaires
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous