Comment optimiser la production de terpènes de vos plantes de cannabis ?

  • On entend de plus en plus parler des terpènes du cannabis, car ces derniers démontrent avoir une interaction directe avec les différents cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis.
  • Les terpènes, sont les composés aromatiques volatiles, qui sont directement responsables de l'odeur, de la saveur et ils ont également une certaine influence sur l'effet de vos délicieuses fleurs de cannabis. Nous savons que selon le profil de cannabinoïdes comme du profil terpénique contenu dans la plante, les propriétés organoleptiques de cette dernière peuvent être très variables et adaptées à des besoins thérapeutiques tout aussi différents.
  • Lors de cet article, nous vous expliquons comment optimiser simplement la production de terpènes de vos plantes de cannabis durant la culture, afin de "profiter du plein potentiel" de ces dernières et d'en recueillir les meilleurs bénéfices pour vous.

Choisir des génétiques à fort potentiel terpénique

Toutes les variétés de cannabis sont différentes et elles présentent donc des propriétés organoleptiques toutes aussi différentes entre elles. Certaines exprimeront un parfum comme une saveur riche et complexe qu'il est possible d'optimiser efficacement, et d'autres démontreront une senteur comme un goût plus singulier.

Cette partie est à prendre avec une grande considération, car elle a une importance capitale concernant les résultats que vous obtiendrez finalement.Que ce soit pour simplement consommer la fleur de cannabis à l'état brut, ou bien pour réaliser des extractions à l'aide de différents procédés, il vous faudra faire votre ou vos choix en faisant preuve d'une certaine distinction.

En ce sens, nous vous conseillons des variétés de notre catalogue comme Moby Dick, Critical+, Critical Cheese, Kush'N'Cheese, Blue Kush  ou encore Orange Juice, Strawberry Amnesia, Sweet Deep Grapefruit et Purple Afghan Kush. L'ensemble de ces variétés a un profil terpénique riche, complexe, distinctif et agréablement marqué. Chacune d'entre-elles constitue une option "premium", afin d'obtenir une récolte riche en terpènes.

Cultivez votre cannabis "en terre"

Les cultivateurs de cannabis ayant une certaine expérience en la matière, savent parfaitement que les fleurs de cannabis obtenues grâce à une culture réalisée en terre, permettent d'obtenir un produit fini à l'arôme et à la saveur beaucoup plus riches et complexes.

Cela est facile à comprendre, car un substrat comme la terre ou un mélange de terres est constitué d'un nombre important de différents éléments organiques et minéraux, entre autres, et qui apportent donc finalement une richesse organoleptique incomparable à vos plantes de cannabis.

Cela est comparable à la notion de "terroir" concernant le vin, deux cépages identiques (variétés de raisins similaires) cultivés sur deux parcelles totalement différentes (autre pays, autre climat, autre composition du sol et autres facteurs environnants), donneront des résultats significativement bien différents entre eux et concernant de nombreux aspects (apparence générale du fruit, arôme, goût, degrés d'alcool (qui peut être directement associé à l'intensité de l'effet du vin en question). Tout cela repose finalement sur les ressources nutritionnelles disponibles dans le substrat ou support de culture utilisé.

Fertilisation organique

Il est évident qu'il sera nécessaire de procéder à une fertilisation organique, afin d'obtenir les meilleurs résultats en ce sens. Il est important si vous le pouvez, de concevoir et de préparer votre mélange de terre ou "super soil" par vous-même, en y apportant tous les éléments et amendements organiques nécessaires.

Il est important d'obtenir le mélange contenant le maximum d'éléments nécessaires, afin d'instaurer une richesse d'éléments nutritifs importante et complémentaire.

 Nous vous conseillons de bien vous informer sur cette partie, afin de bien maitriser la compatibilité et le bon usage de chacun d'entre eux. Il vous faudra établir un bon équilibre dans la vie du sol, ce qui est certain c'est que la richesse des éléments disponibles, sera la clé de la complexité qualitative que vous retrouverez dans l'ensemble des caractéristiques de vos fleurs de cannabis.

Exposition et qualité de la lumière

La qualité de la lumière est également une partie à ne pas négliger pour obtenir du cannabis d'excellente qualité. C'est la raison pour laquelle, les plantes de cannabis cultivées en extérieur démontrent une merveilleuse complexité et richesse organoleptique, car cela est dû à la composition très diversifiée et complète du spectre de la lumière naturelle du soleil.

Concernant la culture du cannabis en intérieur, il a été prouvé que les lampes à LEDS, ou bien les récentes LEC/CMH ou encore en mélangeant les spectres de lumière d'une lampe MH et d'une lampe à sodium (HPS) durant la floraison, permet d'améliorer significativement l'aspect aromatique et gustatif, mais aussi l'intensité de l'effet de vos fleurs de cannabis.

Encore une fois, plus la disponibilité des ressources utilisées est diversifiée, et plus le produit final obtenu aura des qualités complexes et exhaustives. Cela signifie finalement, qu'il est peut-être nécessaire ou intéressant d'apporter des spectres lumineux adaptés, complets et complémentaires à chaque étape de la culture de vos chères plantes.

Méthode de culture/taille/pinçage

L'utilisation d'une ou plusieurs de ces techniques, permet également d'optimiser le potentiel terpénique de la plante. C'est-à-dire que lorsque vous taillerez vos ramifications inférieures qui ne reçoivent pas bien la lumière par exemple, tous les composés de la plante se concentreront davantage dans les fleurs situées sur la partie supérieure de la plante.

Cela fonctionne aussi très bien pour le SCROG, car les terpènes, comme la résine et le rendement en général sont plus importants, ce qui est logique car la plante se concentre sur une production plus homogène de l'ensemble de ses différents composés.

Vous obtiendrez également de bons résultats en SOG ou encore à l'aide de diverses applications de LST (Low Stress Training), comme en faisant de la défoliation progressive, mais attention toutes les génétiques ne réagissent pas de la même manière avec cette technique.

C'est pour cette raison, qu'il est important de savoir comment se comportent les variétés cultivées à l'heure de la culture. Il peut être intéressant de faire des tests préalables, avant de mettre ces techniques en application à une échelle plus importante. Ce qui est sûr, c'est que si cela est bien maitrisé, vous observerez une concentration terpénique plus importante sur certaines variétés.

Rinçage de vos plantes de cannabis

Il est très important de stopper la fertilisation de vos plantes de cannabis au moins 15 à 20 jours avant la récolte. Il est ensuite nécessaire d'arroser vos plantes à l'eau claire, à l'aide d'un pH ajusté à une valeur de 6.0 durant cette période, afin d'évacuer tous les résidus de fertilisant encore présents dans les tissus de la plante. C'est la raison pour laquelle les feuilles de la plante jauniront, cela signifie clairement que ses tissus libèrent peu à peu l'excédent de fertilisant.

 Si vous ne le faites, d'une part toutes les qualités organoleptiques de votre herbe ne seront pas optimisées, mais en plus cela est nocif pour votre santé. Il faut savoir que la matière végétale chargée de fertilisant, produit un composé appelé nitrosamine lors de la combustion, ces derniers sont clairement cancérigènes. Il est donc préférable de le faire, vous n'en retirerez que des bénéfices !

Le bon moment pour récolter

 Là aussi, il vous faudra choisir le bon moment pour récolter, c'est-à-dire qu'il est souhaitable que la plante ait atteint son point de maturité idéal. Ce que nous voulons exprimer ici, est qu'il est nécessaire que les fleurs de cannabis soient définitivement formées, que l'on puisse observer clairement que l'apparition de nouveaux calices comme des pistils soit aboutie

 Un autre signe d'une maturité manifeste, est que 30 % des trichomes de résine de la plante démontrent une coloration ambrée. Ce sont des indicateurs clés afin d'obtenir une bonne expression des terpènes de la plante, cela s'exprimera au travers d'une certaine fraicheur comme d'une intensité marquée au niveau de leur senteur comme de la saveur de vos fleurs de cannabis.

Au fur et à mesure de vos différentes expériences, vous détecterez assez précisément quel est le moment idéal pour récolter.Certaines génétiques démontrent des singularités à ce niveau-là, c'est-à-dire qu'il est souvent souhaitable de les récolter à un moment précis, sinon leurs qualités spécifiques pourraient s' exprimées mais avec une intensité plus faible.

Manucure manuelle et soigneuse

Il est évident qu'il vous faudra manucurer vos fleurs de cannabis manuellement et en ayant la plus grande attention. Si vous avez bien respecté toutes les étapes mentionnées précédemment et que vous négligez cette dernière, alors tous vos efforts orientés vers une qualité suprême du produit fini pourraient être anéantis en peu de temps.

Il est important de faire attention à ce que vos fleurs ne reçoivent pas de chocs et ne subissent pas de chutes brutales durant leur manipulation, sinon vous perdrez des terpènes, qui sont volatiles et donc qui se libèrent très facilement de la fleur, mais aussi des trichomes de résine. L'utilisation d'une machine à manucurer est à bannir ici, à n'utiliser dans aucun cas.

Un bon affinage ou "curing"

 C'est la dernière étape et aussi l'aboutissement final de votre culture de cannabis, car bientôt sera le moment de pouvoir finalement déguster le fruit de votre travail. Il est capital de réaliser cette étape en maintenant des températures comprises entre 17 et 20ºC, avec une humidité constante comprise entre 45et 55 % également.

Il est également nécessaire qu'il n'y ait aucune luminosité dans l'espace où sera stocké votre cannabis durant le déroulement de cette étape. Toutes ces conditions serviront à la réalisation d'une maturation bien menée, afin que les échanges gazeux lents et progressifs apportent toute la richesse et la complexité organoleptique nécessaire à vos fleurs de prestige.

Lors de cette phase d'affinage ou "curing", le temps d'ouverture des pots est variable, car cela dépend des conditions environnementales de l'endroit où vous réalisez cette étape, mais aussi de l'évolution aromatique et gustative de vos fleurs de cannabis dans le temps. La période de "curing" doit être comprise entre 3 et 5 mois. 

22/08/2019

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous