oidio5

Comment éliminer l’oïdium de votre plante de cannabis ?

  • L’oïdium est un des champignons les plus communs dans les cultures de cannabis.
  • Si vous faites vos premiers pas dans le monde de la culture de cannabis, nous vous recommandons de prendre en compte ces mesures pour éviter que ce champignon s’installe dans votre jardin, car si vous ne prévenez pas son apparition ou que vous ne le traitez pas, il est fort probable qu’elle détruise toute, oui toute, votre récolte de cannabis.
oidio5

Qu'est-ce que l'oïdium?

Oïdium est le nom du champignon pathogène qui attaque les plantes de cannabis (parmi d'autres espèces du règne végétal). L'oïdium peut affecter aussi bien les cultures de cannabis en extérieur (et tout particulièrement durant les mois de grandes humidités comme les mois de septembre ou octobre), que les cultures en intérieur. Une fois que ce champignon a infecté une fleur de cannabis, elle sera impossible à consommer puisqu'elle engendrera de sérieux problèmes de santé au niveau des poumons. Même l'Agence de Protection de l'Environnement des Etats-Unis a averti des risques que peut causer ce champignon sur l'appareil respiratoire, et tout particulièrement pour ces personnes qui souffrent déjà d'une maladie pulmonaire, ou celles ayant déjà un système immunitaire affaibli.

Comment détecter l'apparition de l'oïdium ?

L'oïdium passe par différentes phases et il est facile à reconnaitre car il se manifeste sous l'apparence d'une sorte de poudre blanchâtre. Il s'agit là du processus habituel d'infection par l'oïdium des plantes de cannabis :

  • De petites tâches de poussière blanche translucide apparaissent (ressemblant à des traces de farine) sur la partie supérieure des feuilles, habituellement sur les parties inférieures des plantes.
  • La couleur blanche des tâches s'intensifie et les tâches s'étendent.
  • La poussière atteint les tiges et les têtes. Une fois que les spores du champignon ont infectés la fleur de cannabis, elle ne peut plus être consommée, c'est pourquoi, si vous en arrivez à cette étape il se peut que vous ayez à éliminer une partie de votre récolte, ou la totalité.

Pour traiter avec efficacité l'oïdium, il est très important d'être capable de le détecter assez tôt, d'être attentif lorsque les premiers symptômes apparaissent, peut faire la différence entre un traitement efficace ou une récolte bonne à jeter. Plus le temps passera depuis le début de l'infection, plus ce champignon se sera propagé dans votre culture et plus il sera dur de l'éradiquer totalement.

Comment prévenir l'apparition de l'oïdium?

Pour vous éviter une mauvaise expérience, le mieux que vous puissiez faire c'est de prévenir l'apparition, et pour cela nous vous recommandons une série de mesures :

Si vous possédez une culture de cannabis en intérieur...

  • Essayez de maintenir une humidité relative d'entre 40 % et 60 %.
  • Assurez-vous que le système de renouvellement de l'air fonctionne correctement. Regardez si l'extraction pendant les heures durant lesquelles les lumières sont éteintes est adéquate afin d'éviter une condensation dans le milieu par la transpiration des plantes. Il est important que l'air ne soit pas immobile, c'est pourquoi les ventilateurs seront une bonne solution.
  • Si vous vos plantes ont déjà souffert d'oïdium à d'autres reprises nous vous recommandons de réaliser des tailles, car plus les plantes sont touffues plus les zones sombres dans les parties inférieures favoriseront l'apparition d'humidité et de manque de ventilation.

Si vous possédez une culture de cannabis en extérieur...

  • Tenez en compte que les mois de printemps et d'automne sont les plus dangereux, soyez vigilants et prenez vos précautions.
  • Éliminez les feuilles sèches, qu'elles soient tombées ou attachées directement à la tige.
  • Conservez toujours votre culture propre.
  • Évitez que vos plantes se trouvent dans des zones d'ombre.
  • Laissez de l'espace entre les plantes, ne les placez pas trop proches les unes des autres afin de permettre une circulation optimale de l'air. Si les plantes sont très feuillues, réalisez une taille.

Comment traiter ou prévenir l'apparition de l'oïdium avec des fongicides biologiques ?

Comme toujours, pour éviter l'apparition de champignons pouvant détruire votre récolte, la meilleure méthode est la prévention. Nous allons à continuation vous détailler une série de fongicides d'origine biologique pouvant vous aider à prévenir et traiter l'oïdium.

  • Prêle des champs : cette plante est utilisée aussi bien pour prévenir que pour combattre les différents champignons dans les cultures de cannabis ou d'autres végétaux. Son taux élevé de silice et l'équisoténine, une saponine toxique pour les champignons, font de cette plante une grande alliée pour les cannabiculteurs.

Méthode de préparation : déposez une liasse de prêle des champs dans une casserole avec un litre d'eau et laissez-les dans l'eau dans un lieu frais pendant environ 12 heures. Une fois cette durée passée, faites chauffer à feu doux pendant 15 minutes, retirez la casserole du feu et essorez-la plante. Une fois refroidie vous pouvez l'utiliser, la dose parfaite est une tasse à café de cette préparation pour 1/3 d'eau, pulvérisez sur les feuilles une fois par semaine de façon préventive et une fois tous les deux jours pendant un traitement.

  • Propolis: fongicide biologique que fabriquent les abeilles dans le but de protéger la ruche des bactéries, des virus et des champignons. Vous pouvez en trouver dans tous les growshop en ligne ou en boutique, et elle peut être appliquée durant toutes les phases du cycle vital du cannabis.
  • Trichoderma harzianum: champignon bénéfique introduit dans la terre utilisée pour l'ensemencement, aide à prévenir l'apparition de l'oïdium.
  • Fongicides biologiques: il existe sur le marché différents produits efficaces pour traiter l'oïdium, comme par exemple Oidioprot.

Si de l'oïdium apparait pendant la floraison, nous vous conseillons différentes façons de le combattre...

  • Pulvérisez de l'eau avec un pH basique (d'entre 8 et 8,5), et répétez l'application tous les 3 ou 4 jours.
  • Pulvérisez une solution d'eau et de lait (90 % d'eau et 10 % de lait).
  • Le fait de pulvériser un mélange d'eau et un peu d'eau oxygénée est aussi très efficace.
  • Ionisateur: Installer cet appareil pour nettoyer et purifier l'air dans votre chambre de culture peut vous aider à prévenir l'apparition et le développement de l'oïdium.

Nous vous déconseillons...

  • Soufre : bien que la pulvérisation de soufre soit une mesure assez répandue pour le traitement de l'oïdium dans les plantes, nous déconseillons l'application de cette méthode pour la culture de cannabis car les fleurs conserveraient l'arôme et la saveur du produit.
  • Bicarbonate : le fait de pulvériser du bicarbonate dissout dans l'eau peut être efficace contre l'oïdium, mais nous vous déconseillons l'utilisation de cette méthode si vos plantes se trouvent en pleine période de floraison car cela laissera des traces visibles.
  • Produits non biologiques pour traiter l'oïdium : il est vrai qu'il existe des fongicides systémiques capables de traiter efficacement les infections de l'oïdium, nous déconseillons l'utilisation de produits n'étant pas biologiques, car ce type de produits chimiques finissant dans votre organisme lorsque vous consommerez du cannabis peuvent être nocifs pour votre santé. Si vous décidez quand même de les utiliser, nous vous recommandons de lire attentivement les instructions du fabricant, suivez toujours les périodes de sécurité et réalisez un lavage des racines afin d'éliminer au maximum le produit du système de la plante.
30/03/2017

Commentaires de nos lecteurs

3 commentaires
5 sur 5 (sur 3 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous