Comment cultiver du cannabis dans un petit espace ?

    • Bien souvent nous prenons plaisir à vous faire découvrir différentes informations concernant l'actualité du secteur cannabique, que cela concerne la légalisation progressive au niveau international, la présentation de nombreux activistes ou bien la découverte de nouvelles innovations techniques ou encore la présentation de différentes méthodes de culture.
    • Aujourd'hui nous allons évoquer un sujet moins sensationnel de prime abord, mais pourtant qui peut concerner une grande majorité de cultivateurs néophytes comme les plus confirmés. La vie de tout un chacun fait que malgré nos envies et nos aspirations, il n'est pas toujours facile de disposer du jardin de ses rêves...
    • Lors de cet article nous allons vous expliquer comment cultiver du cannabis dans un petit espace, ou plutôt comment adapter toutes les ressources et moyens techniques à notre disposition, pour obtenir finalement une petite culture de cannabis fiable, de qualité et optimisée 
 

Comment choisir votre matériel de culture ?

Armoire de culture: si vous décidez d'acheter une armoire de culture prête à l'emploi ou si vous faites le choix de la construire vous-même, il est nécessaire d'acheter ou de fabriquer une tente de culture qui correspond parfaitement aux dimensions de l'espace disponible.

Il existe une grande multitude de modèles disponibles dans le commerce et si vous décidez de la concevoir par vos propres moyens, vous pourrez même obtenir un modèle "sur-mesure". Il est important ici de bien vous projeter, afin de choisir le meilleur compromis pour vous, c'est-à-dire de savoir exactement quelles sont vos "envies de culture" face à la viabilité/faisabilité au sein de ce même espace.

Lampes de culture: il est nécessaire de choisir un système d'éclairage adapté à un espace restreint, c'est-à-dire dont la puissance et la qualité du spectre correspondent bien à la surface cultivée et dont l'émission de chaleur est assez fortement réduite. Ce dernier point est fondamental afin que les plantes ne souffrent pas d'une transpiration excessive et ne soient pas stressées, car cela peut directement altérer et ralentir leur développement général. Tant au niveau de la croissance, cela ralentira significativement le développement végétatif comme lors de la floraison, les fleurs seront moins denses, la taille comme le poids de ces dernières seront moins importants, l'intensité de l'arôme et du goût seront également plus faibles, tout comme la production de résine.

Nous avons sélectionné les modèles de lampes ci-dessous, qui favorisent la réduction de l'émission de chaleur, ce qui limite fortement le phénomène d'évaporation comme la transpiration des plantes. Tout cela pour vous permettre de bien comprendre, qu'il est d'un intérêt majeur de bien considérer cet aspect, sinon vous vous exposez au risque d'obtenir une récolte de faible qualité ou de qualité inférieure à ce que vous pourriez obtenir dans de bonnes conditions.

- C'est pour cet ensemble de raisons, que nous vous conseillons ces modèles de lampes horticoles à faible émission de chaleur:

        • Les tubes ou néons fluorescents (TCL): bien que cette technologie soit apparue depuis de nombreuses années, cela reste un système viable et fiable, que l'on utilise normalement davantage pour la germination des graines ou pour l'enracinement des jeunes clones. Mais il est tout à fait possible de faire fleurir une plante de cannabis avec ce type d'éclairage. Le seul problème de ce dispositif peut être sa forme longitudinale, qui ne conviendra pas aux espaces de culture les plus restreints. Nous conseillons les modèles TCL de 25, 50, 55 et 80W. Si vous avez suffisamment d'espace, vous pouvez en placer plusieurs les uns à côté des autres, de la même puissance ou d'une puissance différente. Cela peut vous permettre d'avoir une intensité lumineuse constante et homogène, tout en maitrisant parfaitement l'émission de chaleur au sein de l'espace. C'est un sytème économique, le résultat final dépend de la puissance comme du nombre de tubes fluorescents utilisés. 
        • Lampes CFL (basse consommation) d'une puissance de 105, 150, 200, 250W (valables pour un espace de culture de très petite taille (50x50x100cm environ) comme pour différentes tentes de culture de petit format (60x60x160cm, 80x80x160cm par ex.). Ce modèle convient pour de très petits espaces car leur émission de chaleur est vraiment très faible et leur puissance suffisante pour obtenir une petite récolte. Un excellent rapport qualité/prix.

                • Lampes CMH/LEC 315W: ce modèle de lampe nouvelle génération est particulièrement performant et l'émission de chaleur produite est également fortement réduite. Les lampes CMH/LEC sont encore méconnues, mais nous sommes certains que leur grande efficacité sera reconnue dans un futur proche. Le modèle CMH/LEC de 315W convient parfaitement pour des espaces de culture dont la dimension est équivalente à 60x60x160cm, 80x80x160cm et jusqu'à 100x100x200cm. Ce type de lampe produit des récoltes dont le niveau de qualité est très élevé à tous les niveaux (arôme/saveur bien exprimés (présence et qualité des terpènes), densité de la fleur, production de résine élevée, effet de grande qualité ainsi qu'un très bel aspect visuel du produit final). Bon rapport qualité/prix/performances.
                • Lampes LED: ce type de lampe est également très intéressant pour les espaces de cultures restreints, car la production de chaleur est également faible, il est donc possible de placer les plantes plus proches de la lampe. Pour de très petits espaces (50x50x80cm et inférieur), il existe de nos jours de nouveaux dispositifs lumineux, valables tant pour la croissance que pour la floraison, qui se présentent sous la forme de bandes lumineuses à LED. Ce type de système s'installe généralement sur les parties latérales de l'armoire de culture, mais il est possible également de le disposer sur la partie supérieure.

                  Vous pouvez trouver des bandes lumineuses à LED pour la croissance d'une puissance de 26W ou bien de 42W (Secret Jardin). Il existe également des modèles de la même puissance pour la floraison. Pour des espaces un peu plus grands (à partir de 60x60x160cm et jusqu'à 100x100x200cm), nous vous conseillons de choisir une lampe à LED dont la puissance peut varier entre 400 et 500W. Là aussi, il existe des modèles spécifiques pour la croissance comme pour la floraison. Il existe de très nombreux modèles sur le marché, à prix généralement assez élevés et les résultats sont très variables selon le modèle. Si vous optez pour ce type de lampe, il est préférable de bien se renseigner auparavant afin de s'assurer des performances réelles du produit. 
                • Lampes HPS: les lampes à sodium ne sont plus à présenter, c'est le type de lampe qui a été certainement le plus utilisé au cours des 30 dernières années dans le monde pour cultiver du cannabis, sans l'ombre d'un doute. Concernant leur présence dans cet article, nous conseillons le modèle de 250W HPS pour des espaces équivalents au minimum à 60x60x160cm ou bien 80x80x160cm, tout simplement car ils produisent logiquement davantage de chaleur que les autres modèles de lampes mentionnées ci-dessus. Cela reste un modèle d'éclairage efficace, mais sa production de chaleur résiduelle, représente un véritable problème pour réaliser une culture de petit format dans de bonnes conditions.
                  Ce type de lampe offre un bon résultat, son tarif est accessible, mais sa consommation d'électricité comme son émission de chaleur sont des points qui jouent en sa défaveur.

Après avoir choisi votre système d'éclairage, n'oubliez pas de choisir en complément un modèle de réflecteur + système de fixation en suspension + les câbles à la longueur adaptée + ampoules (dans certains cas).

Intraction/extraction: pour réaliser une culture de cannabis dans un petit espace, nous considérons que l'intraction sera toujours passive car cela est suffisant. Concernant l'extraction, pour les petits espaces nous conseillons des modèles d'extracteur de faible puissance, ayant une puissance d'au moins 160m3/h, 200m3/h ou bien 275m3/h. À partir d'1m2, il est nécessaire d'utiliser un extracteur ayant une capacité de renouvellement d'au moins 300-350m3/h.

Comme les besoins énergétiques des différents dispositifs sont revus à la baisse, car on utilisera des appareils qui consomment logiquement moins, puisque les besoins sont moins importants, vous réaliserez ainsi une certaine économie d'argent dans le même temps.

Ensuite, il ne faut oublier la gaine d'aération, il existe un grand choix de modèles, il faut seulement être vigilant que le diamètre du type de gaine que vous choisirez, corresponde parfaitement au diamètre de votre extracteur. Pensez également à ne pas oublier les colliers de fixation. Il faudra également penser à acheter un bon filtre à charbon (si la taille de l'espace de culture le permet), afin de bien filtrer les odeurs qui ne pourraient pas être du goût de vos voisins.

Sinon, vous pouvez toujours utiliser un dispositif d'absorption d'odeurs comme le Ona, mais un filtre à charbons actifs est autrement plus efficace. Un petit ventilateur du type "Clip Fan" de 20cm de diamètre et d'une puissance de seulement 12W, positionné entre la lampe et les plantes assurera la ventilation nécessaire et suffisante à un petit espace de culture.

Il vous faudra ensuite penser à placer un thermohygromètre à mi-hauteur des plantes, pour obtenir des informations assez précises sur les moyennes des valeurs mesurées (température et hygrométrie). Une multiprise ayant au moins 5 prises avec interrupteur, vous facilitera également les choses pour connecter l'ensemble de vos appareils électriques. Ensuite, nous vous conseillons d'utiliser des pots de 1, 2, 4 ou 5L selon la capacité de votre culture et également de vos envies. 

 Comment adapter une culture de cannabis dans un petit espace ?

Comme vous l'aurez bien compris au travers de cet article, toutes les ressources sont adaptées à la réalisation d'une culture de cannabis au sein d'un petit espace.

Cela signifie clairement que tous les moyens sont revus à la baisse, ce qui veut dire également dans le même temps que la consommation d'électricité, d'eau et de fertilisant va également être moins élevée. 

Comme la consommation de solution nutritive (eau + fertilisant) dépend directement de la taille de la plante et de ses propres besoins, mais aussi de facteurs tels que la transpiration de la plante comme le taux d'évaporation, qui sont en corrélation directe avec l'émission de chaleur produite au sein de l'espace. Nous pouvons en déduire que le choix de votre lampe de culture, aura une incidence directe tant sur votre facture d'électricité, que sur votre consommation plus ou moins importante d'eau et de fertilisant. Le meilleur choix doit être fait par rapport à la taille de votre culture et les résultats que vous recherchez. 

Une culture de cannabis réalisée sous une lampe CFL 150W produira moins de fleurs certes, mais dans le même temps le coût global sera également plus faible que sous une lampe HPS 250W. 

Afin de réaliser une culture en petit format dans de bonnes conditions, il est important de bien choisir les variétés que vous aller cultiver. Si vous démarrez à partir de graines, nous vous conseillons des variétés à grande dominance Indica, car leur structure végétative est généralement de petite taille, avec une distance internodale très courte, ce qui les rendent idéales pour cette pratique.

Pour cultiver dans un petit espace, nous vous conseillons de choisir préférablement des graines féminisées de Bubba Kush, Shark Attack ou bien White Widow. Concernant nos variétés automatiques, nous vous conseillons Bubba Kush Autoflowering, Fruit Autoflowering, White Cheese Autoflowering, White Widow Autoflowering, Kush'N'Cheese Autoflowering, Blue Kush Autoflowering et Critical+ Autoflowering. 

Il est également possible de cultiver d'autres hybrides de notre catalogue tels que Cheese, Blue Cheese, Blue Kush, Blue Widow, Blueberry Cookies, Dinachem, Gorilla, Quick Critical+, Quick Kush, à condition d'utiliser une photopériode permanente de 12/12h depuis le début de la croissance jusqu'à la récolte.

L'utilisation de cette photopériode ne veut pas dire que la plante n'aura aucune croissance, car la plante démontrera une certaine croissance naturelle minimale, c'est un instinct biologique naturel. Cependant, cette croissance sera bien inférieure avec celle que l'on pourrait observer avec une photopériode conventionnelle (18/6h en période de croissance et 12/12h en période de floraison).

Avec cette même méthode, vous pourrez également cultiver des variétés automatiques telles que Blue Cheese Autoflowering, Cheese Autoflowering, Critical+ 2.0 Autoflowering, Critical Cheese Autoflowering, Sour Diesel Autoflowering et Moby Dick Autoflowering.

Vous pouvez également cultiver à partir de clones, dans ce cas-là nous vous conseillons d'appliquer également une photopériode de 12/12h une fois que vos clones seront enracinés. Ils démontreront également une petite période de croissance naturelle, mais leur taille sera rapidement maitrisée, soyez tranquille. 

 

18/04/2019

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous