Biopesticidas

Le cannabis et l'explosion des pesticides biologiques

  • Les pesticides sont indispensables pour la culture de cannabis, mais l’utilisation de produits chimiques peut affecter la santé des consommateurs et de l’environnement.
  • Dans un cadre juridique s'orientant vers la légalisation, l'objectif est de garantir le soin des plantes face aux insectes et autres risques, sans que cela n’implique de dangers pour les usagers.
  • En Californie et dans le Colorado, des lois ont déjà été votées.
Biopesticidas

Dans les pays ou régions où le cannabis a été légalisé, l'utilisation de pesticides pour la culture de cannabis est un souci pour les autorités. En Californie et dans le Colorado, un véritable débat a éclaté à propos des produits devant être autorisés ou pas pour le traitement des plantes. Mais, lorsque la culture de cannabis n'est pas autorisée, l'utilisation non contrôlée de pesticides et de fongicides est une pratique courante, avec les dommages pour l'eau, l'environnement et la santé des consommateurs que cela implique.

Avec la légalisation, la Californie a déjà affirmé que tout le cannabis légal vendu serait soumis à des tests de laboratoires, afin d'éliminer toute possible existence de résidus des 66 pesticides que l'Agence de contrôle du cannabis a inclut dans sa liste des produits interdits. Un des problèmes les plus difficiles à surmonter est la pollution liée à des produits utilisés dans les cultures se trouvant à proximité, car cela empêche de pouvoir garantir une culture organique des plantes remplissant toutes les obligations. À savoir que les standards de qualité imposés à la culture de cannabis sont plus stricts que pour les autres.

Le cannabis, une référence écologique

Partout où le cannabis est légal, la tendance actuelle est de miser sur des produits moins dangereux pour l'être humain. Et les pesticides chimiques sont considérés comme une menace, avec des risques potentiels pour la santé lorsque la plante en question est fumée, vaporisée ou qu'elle est appliquée par voie cutanée.

Le risque le plus évident avec l'usage de pesticides chimiques dans la culture de cannabis est que les effets de ces produits, ainsi que les études réalisées sur leur risque potentiel pour la santé, sont uniquement centrés sur l'ingestion. Jusqu'à présent, aucune enquête n'a pu découvrir ce qui se passait exactement lorsque vous fumez du cannabis fumigé avec des produits dangereux. Nous ignorons donc totalement les effets secondaires. 

L'inquiétude dans le secteur du cannabis a encouragé un débat dans tout le secteur agricole américain, puisque les experts affirment que les pesticides chimiques sont toujours les plus utilisés. C'est pour ça que tout produit agricole, dont les produits alimentaires, peuvent être contaminés par des substances chimiques nocives pour les consommateurs. C'est le cas des herbicides chimiques comme le glyphosate, l'ingrédient actif du Roundup de Monsanto/Bayer (l'herbicide le plus vendu de la planète) et que des chercheurs ont récemment trouvé dans certains produits alimentaires. Son utilisation généralisée a également favorisé le développement d'une résistance des mauvaises herbes à ce composé.

Gota de agua

Le gouvernement fédéral n'a voté aucune loi spécifique pour les pesticides, mais dans certains Etats, comme la Californie ou le Colorado, les méthodes acceptables ou non ont été signalées, en fonction des législations. Parmi les méthodes les plus sûres, vous pouvez trouver l'acide citrique et le soufre, ainsi que de nombreux bio-pesticides, renfermant des micro-organismes vivants et certains produits chimiques naturels pour combattre les nuisibles des plantes.

Les bio-pesticides sont des composés naturels non-synthétiques possédant des caractéristiques de pesticides. L'EPA (L'Agence de protection environnementale des Etats-Unis) reconnait trois types différents de bio-pesticides : les pesticides microbiens, qui utilisent des micro-organismes bactériens ou microbiens ; les protecteurs incorporés aux plantes (PIP), un matériel génétique aux caractéristiques de pesticides pouvant être ajoutées dans une plante ; et des pesticides biochimiques, des substances naturelles qui pourraient anéantir les nuisibles par des mécanismes non-toxiques.

Les bio-pesticides fonctionnent

Certains bio-pesticides sont efficaces et, bien souvent, ils fonctionnent mieux que les pesticides chimiques. Leur efficacité est basée sur le fait que les produits biologiques agissent de différentes façons, ce qui augmentera leurs chances de succès sans affecter d'autres organismes non-nocifs, comme les abeilles. Plus vous aurez tendance à n'utiliser qu'un seul type de pesticide, plus les nuisibles risqueront d'en développer une résistance. Un autre facteur à prendre en considération est que les produits biologiques peuvent être utilisés simultanément, ou encore pour traiter différentes attaques de nuisibles. De plus, sachant que ces produits contiennent des bactéries soigneusement sélectionnées et des minéraux naturels, cela sera un avantage lorsque vous consommerez ce cannabis pour le traitement de maladies.

Plus vous aurez tendance à n'utiliser qu'un seul type de pesticide, plus les nuisibles risqueront d'en développer une résistance.

Le premier bio-pesticide était commercialisé il y a 70 ans, et son utilisation n'a jamais été un problème ni pour l'environnement ni pour la santé des gens. Les résultats des études ont favorisé la rapidité de l'acceptation de ces produits par l'Agence de protection environnementale, mais ça n'a pas toujours été facile. Cela suggère que l'apparition d'innovations et de nouveaux produits sera constante grâce à l'augmentation de la demande de cannabis.

Cela permettra, d'une part, aux entreprises commercialisant ces produits d'obtenir d'importants revenus pour fortifier leur activité tout en continuant d'innover. D'autre part, les autorités seront de plus en plus attentives à ce que la consommation soit aussi sûre que possible. Tout ce processus aura une répercussion sur d'autres types de culture, ce qui aidera à ce que l'agriculture américaine en général gagne en durabilité et soit moins nocive pour le corps humain et l'environnement.

Pesticidas orgánicos 

Des alternatives pour les petits producteurs

Pour les petits producteurs cultivant pour leur consommation personnelle, certaines alternatives permettront d'éviter les produits chimiques nocifs. Une option serait de réaliser des cultures associatives, qui consistent à cultiver des plantes bénéfiques à proximité du cannabis. Ces plantes agissent de différentes façons et ont pour but de les protéger des insectes qui voudraient les dévorer. Par exemple, le basilic servira à éloigner les moustiques et les pucerons, alors que la coriandre repoussera les acariens et les pucerons.

Le fait de placer des plantes de tabac à côté de votre culture de cannabis peut avoir ses avantages. Ces plantes agissent comme un appât naturel agissant efficacement contre les nuisibles puisque leurs grandes feuilles seront par exemple très attirantes pour la mouche blanche qui, attirée par la nicotine, tombera directement dans le piège (la nicotine agit comme un poison contre les parasites, et les éliminera). 

Une autre option serait le contrôle biologique des nuisibles en utilisant des insectes bénéfiques afin de protéger le cannabis d'autres espèces. Cette pratique biologique est assez courante parmi les cultivateurs, et ces insectes peuvent être achetés dans des boutiques spécialisées. La méthode n'est pas récente, c'est pourquoi de nombreux jardiniers savent parfaitement que les coccinelles sont très utiles pour éliminer les Aphidoidea, plus connus sous le nom de pucerons. Pour les attirer et les utiliser dans vos cultures, vous pouvez cultiver des plantes comme l'aneth ou le fenouil.

Grâce à certaines alternatives, vous pourrez éviter les produits chimiques nocifs, améliorer la qualité et l'expérience de consommation.

Certains micro-organismes seront fondamentaux pour la santé des cultures. Ils vivent dans les sols et leurs procédés biologiques aideront la plante à se protéger et à survivre. De plus, ils contribuent à la décomposition de la matière organique, et apportent donc les nutriments aux plantes. Un d'eux est le nématode prédateur, un minuscule organisme se trouvant dans le sol et attaquant tout ennemi potentiel de la plante sans pour autant lui nuire. C'est le cas des nématodes phytoparasites, qui s'alimentent des racines.

Pour finir, les mycorhizes seront en parfaite symbiose avec la plante, formant une relation mutuellement bénéfique. Ces champignons aideront à ce que la plante accède efficacement aux nutriments, et les champignons recevront en retour les exsudats sucrés.

Pour résumer, conformément aux avancées réalisées dans les différentes régulations, les pesticides veillant à la santé des plantes et des gens évoluent également. L'expérience de la Californie et du Colorado démontre que nous verrons rapidement une meilleure utilisation de ces produits et celle-ci jouera son rôle sur la qualité finale du cannabis.

20/11/2018

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
1 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !
  1. 1 sur 5
    Alors dinafem je vous adore. Vraiment. Je ne plante plus que vos variétés et j’apprecie vraiment votre travail... mais... commencer l’article comme ça « Les pesticides sont indispensables pour la culture de cannabis » c’est un vrai scandale. Voilà maintenant 3 ans que je plante du cannabis. Je n’ai utilisé du pesticide qu’une seule fois lors d’une attaque d’acariens il y a 2 maintenant. Ni avant ni après cette culture j’ai du en re utiliser. Et plusieurs cultivateurs que je connais n’en n’ont jamais eu besoin non plus. Oui les pesticides peuvent être utile et sauver une culture. Mais faire croire que c’est INDISPENSABLE est une vrai hérésie. Voilà je vous adore mais il fallait quand même que qqun fasse cette remarque. Mais je vais continuer à utiliser vos variétés !

Contact

x
Contactez-nous