Les avantages et les inconvénients de l'arrosage par goutte à goutte pour la culture du cannabis

  • Il existe une grande diversité de systèmes d'irrigation pour la culture du cannabis, chacun présentant comme toute chose, des avantages et des inconvénients.
  • Lors de cet article, nous allons vous parler du système d'arrosage par goutte à goutte. C'est un système qui est largement utilisé dans l'agriculture à grande échelle, et nous verrons l'intérêt de l'utilisation de ce dernier pour la culture du cannabis.
  • C'est un système qui a historiquement largement fait ses preuves au sein de nombreuses exploitations agricoles, et ce pour de nombreuses raisons. Suivez-le guide...

Définition d'un système d'arrosage par goutte à goutte en quelques mots...

Un système d'irrigation par goutte à goutte est en réalité une méthode d'arrosage par micro-irrigation, souvent utilisée dans les cultures agricoles situées dans des régions arides où les restrictions en eau sont importantes.

L'arrosage par goutte à goutte est clairement la méthode par micro-irrigation la plus connue et la plus utilisée dans l'agriculture intensive à grande échelle. 

Le principe de base est assez simple, il est nécessaire d'installer un réseau de tuyaux d'irrigation à proximité des plantes, ces derniers devront être perforés selon la configuration de la culture définie (nombre de plantes et disposition).

Il est ensuite nécessaire que chaque "émetteur", composant plus généralement connu sous le nom de "goutteur "ou "asperseur", soit situé proche de la masse racinaire, afin d'humidifier cette dernière et d'alimenter la plante dans le même temps.

Comme l'indique son nom, l'arrosage par goutte à goutte est une méthode d'irrigation, qui permet d'hydrater et d'alimenter les plantes en leur apportant "la juste quantité" d'eau et de nutriments nécessaires à leur développement. C'est aussi simple que cela...

 Un peu d'histoire

La micro-irrigation était déjà utilisée dans l'antiquité, car on enterrait déjà des jarres en argile que l'on remplissait d'eau, afin que l'eau puisse s'infiltrer progressivement dans le sol. La porosité de l'argile favorisait grandement la libération lente de l'eau et assurait également une certaine filtration dans le même temps.

L'irrigation par goutte à goutte a ensuite pris un autre essor à partir de 1860, lorsque différents experts en la matière ont débuté des expérimentations exhaustives en Allemagne. Ils se sont intéressés à ce que l'on nomme la "subirrigation", réalisée à l'aide de tuyau d'argile, car ce système offrait l'avantage de combiner parfaitement l'irrigation comme le drainage du sol dans le même temps. Ensuite, dans les années 20 sont apparus les tuyaux perforés qui ont tout d'abord été testés en Allemagne, tandis que les américains faisaient des essais avec des tuyaux poreux en toile.

Après la deuxième guerre mondiale, l'apparition des matières plastiques a permis d'améliorer significativement la conception de différents systèmes d'irrigation destinés pour la culture en serre tant en Europe qu'aux États-Unis.

La conception moderne et technologique d'irrigation par goutte à goutte comme on la connait aujourd'hui est l'oeuvre d'un israélien connu sous le nom de Simcha Blass et son fils Yeshayahu. C'est en 1959 que le premier système expérimental officiel est apparut, il fut fabriqué par Blass et ses associés, au sein de leur entreprise d'irrigation nommée Netafim.

Ils ont été les premiers à breveter un émetteur extérieur d'irrigation par goutte à goutte. Ce système a par la suite démontré de belles prouesses en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Australie et dans de nombreuses régions agricoles arides à travers le monde, à partir de la fin des années 60.

Les avantages

      • Gain de temps, car l'arrosage se fait automatiquement 

  • Grande économie d'eau et d'engrais 
  • Coût pas excessif, il est assez facile de trouver un bon système à un tarif raisonnable 
  • Toutes les plantes reçoivent exactement la même quantité d'eau et de nutriments (meilleure uniformisation globale de la culture)
  • Parfait équilibre en apport d'eau, d'engrais et d'oxygène, ce qui favorise un développement plus rapide de la plante
  • Forte réduction du risque d'apparition des maladies fongiques, car seul le substrat reçoit une quantité précise de solution nutritive
  • Ce type de système peut fonctionner parfaitement sur une culture à petite échelle comme à très grande échelle (polyvalence importante)

Les inconvénients

          • Il est important de prendre le temps de choisir le bon système, qu'il soit bien conçut, fiable et pourvu de bons filtres afin de ne pas obturer les goutteurs 
          • L'entretien rigoureux de ce type de système est fondamental (nettoyage périodique des filtres, vérification du bon fonctionnement de chaque goutteur, du bon raccordement de chaque goutteur au réseau d'alimentation et également du nettoyage intégral du circuit du réseau en fin de cycle. Il est impératif d'éliminer tous les résidus du réseau d'arrosage (accumulation de sels minéraux, algues etc.) avant de débuter une nouvelle culture afin de repartir sur une base totalement saine 
          • Il est nécessaire d'avoir une bonne maîtrise et connaissance solide du système, afin de s'assurer que les plantes reçoivent la quantité de solution nutritive nécessaire à leur bon développement selon chaque stade d'évolution

Bonne culture!

28/02/2019

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous