automatiques marijuana ete autofloraison cann

Comment cultiver des plantes de cannabis autofloraison en extérieur ?

  • L'été n'est pas seulement une bonne époque pour prendre des vacances bien méritées, s'échapper à la plage ou à la montagne, se gaver de glaces ou aller à des festivals.
  • Oui, le soleil, la chaleur et les jours longs sont les conditions idéales pour que les plantes de cannabis à autofloraison fassent ressortir le meilleur d'elles-mêmes.
  • Vous n'avez besoin que d'un balcon, d'une terrasse ou d'un jardin et de bonnes graines et, si vous suivez nos conseils, en deux mois vous pourrez profiter d'une étonnante récolte de têtes juteuses et résineuses. Nous commençons ?
automatiques marijuana ete autofloraison cann

La clé : optimiser les ressources dès le début

Si vous allez cultivez des graines à autofloraison, vous devez avoir une idée claire dans votre tête. Leur cycle de vie est tellement court -deux mois à partir de la culture- qu'il est fondamental d'optimiser les ressources dès le début. Alors que les variétés féminisées, dont le cycle de vie peut s'étendre jusqu'à quatre mois, peuvent avoir du temps pour récupérer des invasions ou des défaillances nutritionnelles, les plantes à autofloraison vont à toute vitesse. C'est pourquoi chaque étape compte.

Mais soyez tranquille, leur propre génétique en fait d'authentiques championnes de la résistance. Les variétés à autofloraison sont des génétiques croisées avec Ruderalis, une espèce propre aux régions froides du nord de l'Europe qui s'est adaptée aux dures conditions environnementales en développant une extraordinaire rapidité et une grande résistance aux intempéries de la région.

Ceci dit, nous insistons sur le fait qu'avec une bonne planification dès le début, qui permette à votre plante à autofloraison de profiter de toutes les ressources possibles, votre succès sera garanti.

Jusqu'à quand dure la saison ?

Les plantes à autofloraison apprécient le soleil et la chaleur, et selon la durée de la période chaude, vous pouvez avoir plusieurs récoltes. Tout dépend de la région où vous vivez et de son climat. Dans la région méditerranéenne d'Europe, par exemple, vous pouvez semer la première récolte entre mi-avril et début mai, après la période des gelées et lorsque les jours sont plus longs. Ainsi, vous ramasseriez votre récolte fin juillet et pourriez cultiver à nouveau début août, pour récolter en octobre.

Les variétés à autofloraison sont particulièrement fructueuses dans les régions plus au sud des pays méditerranéens parce que, dans les régions chaudes où les hivers sont très doux, il est possible de les cultiver pendant plusieurs mois, au-delà de l'été ! Dans les régions bénéficiant d'un climat plus favorable, vous pouvez obtenir jusqu'à quatre récoltes annuelles.

En Europe atlantique, centrale et du nord, il pleut beaucoup, il y a moins de soleil et les étés sont plus courts. Par conséquent, on ne peut y cultiver qu'une récolte. L'idéal est de semer début juin pour pouvoir récolter fin août.

Champignons et invasions

Les génétiques à autofloraison sont moins enclines que les variétés non automatiques à souffrir des invasions d'insectes, même si elles ne sont pas immunisées. En effet, leur cycle est tellement rapide que les insectes n'ont pas le temps matériel pour devenir un problème pour la plante car il ne leur donne pas le temps de se reproduire suffisamment.

Concernant les champignons, il convient d'éviter l'excès d'humidité. Si vous voulez en savoir plus sur la manière de les éviter, vous pouvez consulter cet article.

Étapes à suivre pendant la cultivation

Étape 1. Choisissez la graine qui s'adapte le mieux à vos goûts

La gamme de graines de cannabis à autofloraison est de plus en plus étendue. Même si à leurs débuts elles présentaient certaines carences par rapport aux graines féminisées, aujourd'hui les variétés automatiques n'ont rien à envier à leurs sœurs cousines.

Les plantes à autofloraison ont généralement une plus petite taille, mais cela les rend idéales pour les personnes qui cherchent une culture discrète comme, par exemple, ce que vous pourriez avoir sur votre balcon. Concernant ses effets, si vous êtes nouveau dans le monde du cannabis et que vous n'avez pas l'habitude de consommer du cannabis, nous vous recommandons de commencer par cultiver des variétés riches en CBD, un cannabinoïde qui contrebalance la psychoactivité du THC et qui permet une consommation plus durable et contrôlée du cannabis.

Si, au contraire, vous cherchez des effets très puissants, n'hésitez pas et choisissez des graines à taux élevé en THC comme l'Amnesia Original Auto. Alors préparez-vous pour une expérience qui n'est pas faite pour tout le monde. Vous êtes prévenus ! Si cela n'est pas encore très clair pour vous, ici, vous pourrez trouver nos recommandations pour des graines autofloraison.

Étape 2. Germination

Les graines de cannabis à autofloraison n'exigent pas de type de germination différent de celui des autres graines féminisées. Vous pouvez choisir la méthode que vous convient le mieux, mais nous vous recommandons notre méthode Dinafem pour germination en extérieur.

Étape 3. Préparer la terre

Les plantes à autofloraison requièrent un substrat aéré pour leur permette de profiter au maximum des ressources, de bien développer leurs racines et d'accélérer tous leurs processus métaboliques. Comment aérer la terre ? Eh bien, c'est très simple : vous avez besoin de 10 litres de substrat, qui soient composés d'1/3 de fibre de coco et de 2/3 de tourbe ou de substrat déjà préparé, que vous pouvez trouver dans n'importe quel grow. Si votre culture a des fins thérapeutiques, essayez d'utiliser une méthode de culture organique.

Étape 4. Pot

La plus petite taille du pot que vous allez utiliser doit être de 7-15 litres si vous voulez obtenir les plantes les plus grandes possible, et il est important que vous sachiez que cela va être le définitive. Il n'est pas recommandé que les plantes à autofloraison soient transplantées au milieu de leur cycle de vie pour éviter qu'elles stressent.

Étape 5. Arrosage

Les plantes à autofloraison supportent mieux que les féminisées les carences hydriques. C'est pourquoi il convient de les arroser en petite quantité -ne jamais laisser la plante détremper- mais très fréquemment pour favoriser l'oxygénation. Les quantités sont relatives et dépendent du climat et du milieu dans lequel se développe la plante. C'est pourquoi nous ne pouvons pas vous donner une quantité exacte d'eau. En règle générale, faites en sorte qu'il y ait toujours de l'humidité, mais que le pot ne soit pas très lourd.

Étape 6. Lavage des racines

Si vous avez utilisé un type d'engrais, chimique ou organique, vous devez « nettoyer » les têtes pour éviter que leur goût se voit altéré par ces substances. C'est très facile à faire. Deux semaines avant la récolte -qui aura atteint son point culminant entre 70 et 80 jours après l'ensemencement, selon la variété- vous devez arroser à fond la plante avec de l'eau propre en abondance -qui peut être du robinet- ou traitée par osmose inverse pour entraîner tout l'engrais restant dans le substrat.

Étape 7. Récolte

70 à 80 jours après avoir semé, vous pourrez enfin récolter vos têtes. D'abord, nous vous recommandons de ne pas arroser la plante cinq jours avant la récolte pour que la terre soit sèche. Vous vous rendrez compte que les têtes sont prêtes parce que la couleur des trichomes de la résine commencera à passer de blanche à ambre et, surtout, parce que la plante jaunit. Les plantes de cannabis à autofloraison sont comme une horloge et une fois qu'elles ont passé dix semaines de vie, elles s'éteignent progressivement.

Nous vous recommandons de couper la plante un jour peu humide pour éviter que l'humidité ne reste à l'intérieur des têtes. La plante peut être coupée par branches que l'on va pendre dans un lieu aéré et sombre.

Étape 8. Manucure

Ensuite, vous devrez réaliser la manucure qui consiste à couper les petites feuilles des têtes pour qu'ils aient un meilleur aspect et pour faire en sorte que ces derniers développent des arômes complexes pendant le séchage et éviter que notre chère herbe sente le végétal. Plus de détails sur la manière de réaliser le séchage et le durcissement des têtes de cannabis.

27/07/2016

Commentaires de nos lecteurs

4 commentaires
4,5 sur 5 (sur 4 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous