recuperar graines cannabis

Comment récupérer et faire germer d’anciennes graines de cannabis

  • Souvent, les cultivateurs de cannabis gardent des graines pendant une longue période afin de conserver la génétique originale d’une variété déterminée qui leur a donné de bons résultats.
  • Si elle est convenablement gardée, une graine de cannabis peut durer sans problèmes plus de 10 ans, mais faire en sorte qu’elle germe n’est pas aussi facile qu’avec une graine récente.
  • Nous vous donnons ci-après quelques conseils pour récupérer les anciennes graines de cannabis et pouvoir profiter à nouveau de cette variété que vous avez si soigneusement gardée. 
recuperar graines cannabis

Garder les graines de cannabis est une méthode très utilisée pour conserver la génétique de variétés que nous avons particulièrement apprécié ou qui ont donné de très bons résultats lors de leur plantation. Pour ce faire, les cultivateurs gardent certaines graines pendant de nombreuses années.

Cependant, avec le temps, les graines perdent en germination. Ceci peut engendrer que, après quelques années, lorsque les cultivateurs se disposent à les replanter, ils rencontrent des problèmes pour les faire germer. Pour éviter cela et profiter à nouveau du même cannabis qui a mérité d'être si longtemps gardé, il existe une série d'astuces.

La clé réside dans les conditions de conservation

En premier lieu, tout sera plus simple si la conservation a été correctement réalisée. Les graines doivent avoir été conservées dans un endroit frais et sec. Pour ce faire, la meilleure option est de les garder au réfrigérateur avec une température comprise entre 6 et 8 degrés Celsius et avec une humidité relative de 20 % à 30 %. Et, bien entendu, toujours à l'abri de la lumière.

Pour respecter toutes ces conditions, il faudra se munir d'un récipient ou d'un pot en plastique opaque et hermétique dans lequel, en plus des graines, il faudra introduire plusieurs sachets de gel de silice pour réduire l'humidité. Quant au meilleur endroit à l'intérieur du réfrigérateur, le bac à légumes est un bon candidat car sa température est plus élevée que celle du reste du réfrigérateur. De plus, un dernier conseil : si on conserve plusieurs variétés dans différents pots, il est recommandé de les étiqueter. Ainsi, nous n'aurons pas à les ouvrir pour vérifier de laquelle il s'agit lorsque nous nous déciderons à les planter.

L'hydratation pour provoquer la germination

Si nous n'avons gardé les graines que pendant un an et demi, elles ne devraient poser aucun problème. Mais au-delà de cette durée, et malgré le fait qu'elles aient été correctement conservées, la germination peut être plus compliquée. Ceci est dû au fait que plus les graines sont vieilles, plus leur coque sera dure, et plus l'eau chargée de les ouvrir tardera à pénétrer. C'est pourquoi la première méthode pour essayer que l'embryon de notre plante commence à se développer est de mettre nos anciennes graines dans un verre d'eau avec quelques gouttes d'eau oxygénée pendant 24 heures. Le peroxyde d'hydrogène ramollira la coque et permettra à l'eau de pénétrer plus rapidement. 

Mais il faut faire attention : le liquide ne doit pas être trop froid, mais à une température d'environ 22 ºC. De plus, il faut maintenir le récipient éloigné de grandes sources de lumière. Pendant les 24 heures que les graines passeront à l'intérieur, il faudra être très vigilent et les retirer rapidement si elles s'ouvrent afin qu'elles ne meurent pas noyées.


En raison du risque de noyade, certains cultivateurs optent pour une autre méthode : faire germer leurs graines à l'aide de papiers mouillés et d'assiettes. Si on choisit cette méthode, il faut prendre une assiette et mettre dessus du papier essuie-tout imbibé d'eau. Ensuite, il faut poser les graines dessus, avec suffisamment d'espace entre elle, et les recouvrir avec un autre papier essuie-tout humide. Cependant, bien que cette méthode soit largement utilisée, certains cultivateurs puristes recommandent la plus grande précaution, car les papiers utilisés peuvent contenir du chlore et des produits chimiques qui pourraient être contre-productifs pour la germination.

Malgré cela, pour ceux qui commencent avec le verre d'eau, la deuxième étape consiste à déplacer les graines sur le papier mouillé au bout de 24 heures. La germination peut généralement prendre de 48 à 72 heures et, dans le cas de graines anciennes, elle peut s'allonger jusqu'à 5 ou 6 jours, ou même des semaines. C'est pourquoi le fait de déplacer les graines sur le papier mouillé nous apporte plus de sérénité car la quantité d'eau présente est moins importante et, si elles s'ouvrent, elles ne mourront pas si rapidement noyées.

D'autres bonnes options pour la germination

Certains cultivateurs préfèrent que leurs graines germent directement en terre. Dans ce cas, en plus de s'assurer que la terre est légère et bien nourrie, on peut opter pour diluer 10 millilitres (une cuillère à café) d'acide fulvique par litre d'eau et l'utiliser pour arroser l'endroit où nous aurons planté la graine. Une autre possibilité est d'utiliser de l'eau légèrement carbonatée : le CO2 additionnel contribuera à ce que le liquide pénètre dans la graine, la faisant ainsi germer. En outre, on peut également utiliser des enzymes ou des accélérateurs de germination, conçus pour aider nos graines à s'ouvrir et à se développer dans ces premiers moments.

Un autre investissement, qui peut être essentiel dans le cas de graines anciennes, est le Jiffy 7. Ce produit est une pastille de tourbe pressée et déshydratée qu'il faut faire tremper pendant quelques minutes. Ceci étant fait, elle se transforme en un petit sac de terre spécialement conçue pour la germination, car elle possède la structure idéale, est stérilisée, possède tous les éléments nécessaires pour nourrir la plantule pendant la première semaine et possède un pH neutre. En raison de ses caractéristiques, cela pourrait être le meilleur allié pour essayer de redonner vie à nos graines les plus anciennes.


Dernières mesures pour sauver nos graines

Si rien de tout ceci ne fonctionne, il reste encore quelques astuces plus agressives qui doivent uniquement être utilisées lorsque, après quelques jours, nos graines n'ont pas réussi à éclore et à s'ouvrir au monde.

Aussi, on peut gratter la coque extérieure de la graine avec un peu de papier de verre, créant ainsi des micro-abrasions qui devraient favoriser l'entrée d'eau. Pour être sûrs de ne pas trop gratter, nous vous donnons une recette maison : il faut enrouler un morceau de papier de verre très fin avec le côté de verre vers l'intérieur et le fixer avec du ruban adhésif. On introduit ensuite les graines à l'intérieur et on rebouche les ouvertures avec les mains. Ceci étant fait, il suffit de l'agiter pendant environ deux minutes et le papier de verre fera son travail. Une autre option plus risquée est d'utiliser un couteau pour couper légèrement la graine de façon transversale : cela contribuera à ce que l'eau pénètre à travers la coque.

Si ces méthodes fonctionnent et que nos graines parviennent à se casser et que l'embryon de la plante de cannabis peut sortir, nous aurons atteint notre objectif. Il faudra être très précautionneux dans leur manipulation pendant les premiers jours, mais une fois la première semaine passée, notre vieille variété conservée depuis des années devrait pousser comme n'importe quelle autre variété issue d'une graine plus récente, et nous offrir la même récolte que dans nos souvenirs. 

21/11/2016

Commentaires de nos lecteurs

3 commentaires
3,67 sur 5 (sur 3 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous