160603094459

La première récolte issue de la plus importante plantation de cannabis médical d’Amérique Latine sera destinée à un traitement contre le cancer

  • La Fondation Daya œuvre au Chili pour défendre l’usage de cannabis médical en tant que traitement pour diverses pathologies. Elle a fourni plus de 1 400 kilos de cannabis aux Laboratoires Knop, chargés de réaliser un essai clinique destiné à prouver les bienfaits que la plante peut apporter aux patients.
160603094459

Dans la commune de Colbún, dans la région chilienne de Maule, se trouve la Fondation Daya, qui possède la plus importante plantation cannabique à des fins médicales de toute l’Amérique Latine. Un terrain qui, depuis 2015, accueille environ 6 400 plantes capables de produire plus d’une tonne de têtes par récolte.

À cette occasion, la production sera destinée à la mise en place de plusieurs études cliniques réalisées conjointement par la Fondation Daya, les Laboratoires Knop, les hôpitaux San Borja de Arriarán et Las Higueras de Talcahuano, et l’Institut National du Cancer. Le processus et les installations ont été supervisés par l’Institut de Santé Publique (ISP) et répondent aux normes en vigueur.

Le laboratoire chargé de réaliser l’étude a pour objectif l’élaboration de médicaments à base de matières premières d’origine végétale qui, comme le cannabis, contribuent à une vie plus saine. Pour ce faire, sera utilisé un médicament élaboré à partir du cannabis produit par la Fondation, qui, sous la forme d’extrait oléagineux, sera administré par voie orale à 200 malades du cancer.

Au cours de cette première étude, leurs expériences serviront à renforcer les preuves scientifiques sur l’efficacité médicale du cannabis sur des douleurs provoquées par la maladie et ouvrir ainsi la voie à la production et la distribution de ces médicaments dans le pays. Les bienfaits sur d’autres maladies telles que l’épilepsie ou la sclérose seront ensuite également étudiés.

Bien que seules les 200 personnes qui participent à l’étude puissent avoir accès à la plante pendant l’étude, les autres patients pourront demander une autorisation émise par l’ISP une fois les résultats prouvés.

Le laboratoire espère pouvoir déposer le brevet pour le médicament au cours de l’année 2017, qui deviendrait alors le premier médicament à base de cannabis entièrement élaboré au Chili. Si son utilisation est approuvée, 4 000 personnes pourraient en bénéficier dans plus de 20 municipalités du pays.

Comme l’indiquent la Fondation Daya et le laboratoire, un médicament élaboré à base de cannabis comme celui utilisé pour cette étude contribue à améliorer la qualité de vie des patients, non seulement en atténuant leur douleur mais également en résolvant le coût élevé du traitement de leurs maladies à travers d’autres voies.

31/05/2016

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous