scrog

Culture organique de cannabis en intérieur : comment organiser votre espace ?

  • La culture organique de cannabis est celle qui n’utilise aucuns nutriments synthétiques, pesticides, ou additifs synthétiques, et donc qui permet à la plante de pousser et de se développer grâce à des éléments intégralement organiques. Un pari pour le respect de la nature auquel de plus en plus de cannabiculteurs viennent s’ajouter.
  • Tel que nous vous l’avons expliqué dans l’introduction de ce guide sur la culture organique de cannabis, la première étape pour commencer la culture avec cette méthode, c’est de planifier correctement l’organisation de votre culture.
  • Dans ce post nous allons vous donner les clefs pour profiter au maximum de votre espace en intérieur et ainsi obtenir les meilleurs résultats avec votre culture organique de cannabis. Entrons dans le vif du sujet !
scrog

Pour obtenir un rendement optimal de votre chambre de culture ou de votre armoire en cultivant en organique, il y a quelques décisions à prendre avant l'ensemencement. Nous avons demandé à un de nos breeders, un expert en culture organique de cannabis, John Mulch, qui nous a offert les clefs pour organiser votre espace de culture. Vous pouvez jeter un coup d'œil aux facteurs logistiques à prendre en compte:

  • Espace / puissance : il est essentiel d'utiliser la puissance lumineuse adéquate pour chaque taille d'armoire. Un éclairage inadapté pourrait provoquer une chaleur excessive ou un ralentissement du développement par manque d'énergie lumineuse.

Vous trouverez à continuation quelques données qui pourront vous aider :

  1. Lampes de 250W: ce type de puissance est idéal dans les cas où l'espace de culture disponible est assez réduit, comme par exemple dans les armoires de 80 cm x 80 cm. En utilisant une puissance aussi faible, Mulch recommande des techniques en SCROG, SUPER CROPPING ou FIMMING pour obtenir un rendement maximal.
  2. Lampes de 400W: cette puissance intermédiaire est idéale pour des armoires de 80 cm2 à 1 m2.
  3. Lampes de 600W: armoires de 1,20 m2 à 1,5 m2. Avec cette puissance, assez élevée, nous courrons le risque de voir la température être trop élevée (supérieure à 29 degrés) et que les plantes souffrent excessivement de la chaleur. Bien que la température soit une variable à toujours prendre en considération, il est important de faire très attention à ce facteur si vous utilisez des lampes de 600W. 
  • Génétique / espace : Le fait d'organiser votre agenda, espace et technique de culture au type de génétique que vous allez cultiver vous évitera de mauvaises surprises, puisque chaque variété possède des caractéristiques et des besoins différents. À l'heure actuelle, il est très difficile de trouver sur le marché des variétés 100 % Indica ou Sativa, cependant, de nombreux hybrides offerts par les banques de graines auront parfois une forte dominance vers l'une ou l'autre.
  • Plus la puissance lumineuse est importante, plus il sera important d'aérer si vous ne souhaitez pas avoir de problèmes de chaleur. Pour savoir quelle puissance vous avez besoin, vous pouvez vous laisser guider par les m3/heure d'extraction :

-Lampes de 250W : 300 à 360 m³/h
-Lampes de 400W : 360 à 500 m³/h
-Lampes de 600W : 500 à 800 m³/h

Si vous aimez les Indica

Méthode S.O.G.

Les variétés de cannabis de dominance Indica offrent une structure plus trapues et compacte, sa croissance est plus lente et est habituellement de petite taille. Dans ce cas, la technique S.O.G. (Sea Of Green) sera une bonne idée car elle a pour but de réduire le temps de culture et d'augmenter la production au maximum. Avec ce type de génétiques, il sera très intéressant de planter un très grand nombre de plantes par mètre carré afin de favoriser la production sur la partie centrale, de grandes et volumineuses têtes. Ainsi, John Mulch recommande :

-Placer entre 9 à 12 plantes par mètre carré dans des pots de 7 à 10 litres.

L'idée est de tailler les branches de la partie inférieure des plantes au fur et à mesure qu'elles poussent (lorsqu'elles auront une taille d'environ 40 cm minimum), afin de concentrer l'énergie vers la tête centrale.

Cette méthode, appliquée aux génétiques de dominance Indica permet de gagner du temps, puisque ce type de variétés pousse plus lentement mais aura une période de floraison plus courte.

Si vous souhaitez essayer cette méthode nous vous recommandons :

Taille apicale

Notre breeder recommande cette technique pour les Indica à l'héritage afghan, comme par exemple la Bubba Kush et la Purple Afghan Kush, puisque ces variétés auront tendance à produire de nombres feuilles et à avoir des branches qui se renferme vers le centre de la plante. C'est pourquoi en réalisant une taille apicale, la plante s'ouvre et facilite l'aération et la pénétration de la lumière. En travaillant la plante de cette façon, il est possible d'augmenter la production. Cette technique requiert une plus longue durée végétative (approximativement six semaines), et il faut prendre en compte que la plante occupera plus d'espace. La procédure sera la suivante :

  • Première taille aux six entrenœuds.
  • Deuxième taille aux trois entrenœuds.
  • Troisième taille aux trois entrenœuds.

Ainsi, le tronc central se divise en 8 branches qui développent leurs propres têtes et la plante poussera comme un arbre, touffue et à l'horizontal, augmentant ainsi la production. Il important de retirer les feuilles et les branches inutiles au fur et à mesure afin de ne pas empêcher la pénétration de la lumière. Cela étant, vous trouverez les quelques recommandations de notre breeder si vous souhaitez réaliser une taille apicale sur vos plantes de Bubba Kush et Purple Afghan Kush :

Il nous propose deux solutions :

-4 plantes par mètre carré dans des pots de 30 à 40 litres
-6 plantes par mètre carré dans des pots de 15 à 20 litres

Si vous souhaitez essayer cette méthode nous vous recommandons :

  • Purple Afghan kush
  • Bubba Kush

Si vous aimez plutôt les Sativa

Méthode SCROG

Les Sativa ont besoin de moins de temps de croissance mais de plus de temps de floraison, leur croissance est plus vigoureuse que celui des génétiques de dominance Indica et poussent d'une façon plus étirée, ce qui permet une plus grande aération et pénétration de la lumière dans la culture. Le stretch ou étirement de la plante qui se produit lors des premières semaines après le changement de la période végétative (de croissance) à celle de floraison est un facteur à prendre en considération. C'est-à-dire, lorsque nous changeons la durée d'éclairage de 18 heures de lumière / 6 d'obscurité à 12/12.

Un problème très courant avec ce type de variétés est qu'elles poussent trop, et que cela peut poser un problème pour la culture en intérieur, puisque l'espace est limité. Afin de contrôler cette croissance démesurée, une bonne solution serait d'avoir recours à une méthode SCROG afin d'obtenir des têtes de la même taille et par la même occasion, une meilleure distribution de la lumière. Cela se fait en enroulant les branches dans les filets afin d'en obtenir une répartition équilibrée. Si vous utilisez cette technique avec vos génétiques Sativa, notre breeder recommande :

Organisation dans l'armoire avec des génétiques Sativa

-Placer entre 4 à 6 plantes par mètre carré dans des pots de 15 à 20 litres.

La clef pour la culture de variété Sativa en intérieur est de régler parfaitement le temps de croissance. Il est presque impossible de présenter des chiffres exacts sur la période végétative, car le comportement des plantes dépend de nombreux facteurs. Avec un rythme « normal » ce type de génétiques devrait être prêt à passer à la phase de floraison en plus ou moins trois semaines, avec une taille approximative de 20 à 25 cm. Comme toujours, le mieux que vous puissiez faire est d'observer la plante et d'essayer de comprendre ses besoins.

Si vous souhaitez essayer cette méthode nous vous recommandons :

Et enfin, si vous êtes plutôt autofloraison

Dans la culture organique, la relation entre la taille de la plante et celle des racines est très importante. Si la plante possède un bon système radiculaire, étendu, sain et de l'espace pour se développer, cela se verra positivement dans la plante, et plus spécialement si nous parlons de génétiques autofloraison, et donc, il est important que ce type de variétés se développent dans de grands pots dans lesquels elles auront l'espace dont elles ont besoin. Une caractéristique importante que de nombreux cultivateurs apprécient de la culture organique avec les variétés autofloraison c'est qu'elle réduit la masse foliaire de la tête. Notre breeder a obtenu des fleurs avec une quantité de feuilles inférieure en ayant recours à la culture organique.

Ses recommandations quant à la distribution de l'armoire sont les suivantes :

-Placer entre 4 à 6 plantes par mètre carré dans des pots de 15 à 20 litres.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur nos génétiques autofloraison, vous pouvez jeter un coup d'œil au catalogue d'autofloraison Dinafem en cliquant ici.

21/04/2017

Commentaires de nos lecteurs

2 commentaires
5 sur 5 (sur 2 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous