1500470864.5

Comment récupérer les plantes de cannabis après une attaque ?

  • Les attaques d'insectes, d'acariens, de bactéries, de moisissures ou encore de virus sont hélas très fréquentes dans les cultures de cannabis, que ce soit en intérieur, extérieur ou en serre.
  • Il existe heureusement différents moyens de les combattre efficacement, mais les plantes conserveront toujours des traces plus ou moins importantes de ces attaques
1500470864.5

Quels sont les dommages à réparer suite à une attaque de vos plantes de cannabis ?

Nous allons évoquer ici les principaux responsables de ce type d'attaque :

  • Les insectes et acariens piqueurs-suceurs, tels que les thrips ou les araignées rouges, provoquent d'importants dégâts sur les feuilles en laissant de petites marques caractéristiques de leur repas. Bien sûr, plus les feuilles sont touchées, moins elles sont capables d'assurer leur fonction essentielle de photosynthèse nécessaire au développement de la plante.
  • Suite à une invasion d'insectes ou d'acariens, et à l'utilisation d'un traitement pour les éradiquer de manière efficace, il restera encore sur vos plantes tous les excréments ainsi que les cadavres. Ceux-ci se décomposeront lentement, favorisant au passage l'apparition de maladies. C'est pourquoi il peut être utile de laver les plantes à l'eau claire quelques temps après le traitement, en utilisant par exemple un pommeau de douche.
  • Dans le cas des tarsonèmes, il faut savoir que ces micro-acariens invisibles à l'œil nu introduisent via leur salive une puissante toxine dans la plante, responsable des déformations caractéristiques de ce type d'attaque. Cette substance toxique sera relativement longue à éliminer de l'organisme de la plante de cannabis, qui conservera un métabolisme ralenti durant un certain temps, raison pour laquelle il sera donc bien souvent conseillé de supprimer celle-ci de votre espace de culture.
  • Il est important d'ajouter que certains produits insecticides, acaricides ou fongicides possèdent une certaine phytotoxicité, c'est-à-dire qu'ils sont eux-mêmes toxiques pour les plantes de cannabis. C'est particulièrement le cas d'un bon nombre de produits issus de l'industrie chimique, mais les produits « bio » peuvent aussi parfois causer certains dommages : on peut ainsi citer le cas de l'huile de neem, qui a tendance à créer une pellicule grasse sur la surface des feuilles, diminuant leur capacité d'échanges gazeux. Tous les produits phytosanitaires sont donc à utiliser avec parcimonie et en respectant les dosages conseillés, surtout sur les jeunes plantes dont le feuillage est toujours plus fragile.
  • Dans tous les cas, la plante de cannabis ayant subi une attaque souffrira d'un stress plus ou moins important, ce qui ralentira son développement, que ce soit pendant la croissance ou la floraison. Il est donc important d'agir le plus rapidement possible, mais aussi de la façon la mieux adaptée afin de limiter au maximum ce niveau de stress.

Comment récupérer les dommages causés aux plantes de cannabis ?

Suite à une attaque de nuisibles ou de maladies et à l'utilisation d'un traitement adapté, il est conseillé de commencer par tailler les parties des plantes les plus touchées, qu'il s'agisse des feuilles ou des branches entières, afin de ne conserver que les parties les plus saines, qui repartiront plus facilement tout en limitant les risques de voir le problème réapparaître. 

En complément, il est recommandé d'utiliser un stimulateur pour vos plantes de cannabis, qui aidera à diminuer leur stress et à accélérer leur métabolisme. Les stimulateurs de racines peuvent être utilisés, notamment par voie foliaire durant la phase de croissance, car la plupart contiennent en effet des vitamines B et d'autres composants qui seront très utiles à cet effet.

L'un des produits les plus efficaces pour aider à récupérer les plantes de cannabis après une attaque est le Boom Boom Spray de Bio Tabs, qui s'utilise par voie foliaire et dont la composition est 100% organique. Le Boom Boom Spray contient différents minéraux, acides aminés et autres peptides, qui aideront à lutter efficacement contre le stress tout en stimulant le métabolisme des plantes, c'est donc un produit très utile pour le cultivateur.

Les extraits de kelp et autres algues, comme par exemple l'Alg-a-Mic de Biobizz, peuvent également se montrer très utiles lors de cette étape de récupération des plantes de cannabis suite à une attaque. Un autre conseil à suivre sera d'éloigner légèrement et temporairement l'ampoule des plantes, celles-ci récupérant plus facilement du stress lorsque la luminosité n'est pas trop forte.

Il pourra aussi être utile de rempoter les plantes de cannabis dans de plus gros pots, notamment si cela n'a pas été fait depuis plusieurs semaines. Bien entendu, il faut s'adapter au stade de vie de la plante de cannabis : il sera bien plus facile d'agir pendant les phases de croissance et de stretch que pendant l'étape de floraison, durant laquelle il est par exemple déconseillé de pulvériser quoi que ce soit sur les fleurs car elles seront ensuite consommées.

Si les plantes sont encore en début de croissance, et qu'elles ont du mal à se remettre de leur attaque, il sera souvent préférable de recommencer la culture avec de nouvelles graines de cannabis, et ainsi repartir sur de bonnes bases, plutôt que de continuer sur un mauvais départ. Pour une plante de cannabis qui se trouverait dans un stade de croissance plus avancé, cela pourrait être intéressant de prélever une bouture sur une des parties les plus saines de la plante, afin de pouvoir cultiver cette génétique dans des conditions plus favorables. 

Comment éviter que le problème ne se reproduise sur vos plantes de cannabis ?

Suite à une attaque d'insectes, d'acariens ou de maladies, vous savez désormais que vos plantes de cannabis possèdent une certaine faiblesse de ce côté, et que le souci peut se reproduire à tout moment. C'est pourquoi il très important d'essayer d'éviter que les conditions nécessaires à cette attaque ne soient à nouveau réunies.

Si vous avez subi une attaque d'araignées rouges, qui apprécient particulièrement la chaleur et la sécheresse, il faudra essayer de maintenir un climat relativement frais et humide, afin de limiter les risques de retour de ces acariens.

Cependant, si vos plantes ont été attaquées par de l'oïdium ou du Botrytis, deux types de moisissures qui se développent facilement en cas d'excès d'humidité, il faudra maintenir un climat le plus sec possible, en investissant si besoin dans un bon déshumidificateur.

Essayez toujours de maintenir des conditions de culture les plus stables possibles, et de conserver notamment une température comprise entre 20 et 27 ºC, car cela limitera le risque pour vos plantations.

L'hygiène est un autre paramètre à contrôler : suite à une attaque il sera donc très important de nettoyer au maximum l'intégralité de l'espace de culture, les pots ainsi que tout le reste du matériel utilisé. Un peu d'eau de javel (diluée) sera suffisant pour éliminer efficacement toute trace de larves, d'œufs, de bactéries ou encore de spores de moisissures qui risqueraient de contaminer à nouveau votre environnement dès que les conditions leur seront favorables.

Jusqu'à la période de stretch de début de floraison, vous pouvez aussi utiliser certains produits préventifs qui limiteront fortement les risques de nouvelles attaques. Parmi ces produits pouvant facilement être utilisés en usage préventif, nous remarquerons par exemple le purin d'ail, le pyrèthre ou encore le Propolis.

Enfin, la meilleure des préventions restera toujours l'observation : soyez vigilants et surveillez vos plantes de cannabis le plus régulièrement possible, en prenant le temps de les sortir de leur espace de culture afin de pouvoir les observer sous tous les angles, en étant particulièrement attentif aux feuilles du bas, car la plupart des invasions d'insectes ou d'acariens commencent sur cette partie de la plante. Les pièges à insectes sont aussi d'une aide précieuse pour aider à repérer rapidement les ravageurs : les pièges bleus sont utilisés pour attraper les rampants, et les pièges jaunes attirent tout ce qui vole. 

Maintenant que vos plantes de cannabis ont récupéré toute leur vigueur, nous vous souhaitons de bonnes cultures, suivies bien sûr de lourdes et délicieuses récoltes ! 

07/06/2017

Commentaires de nos lecteurs

2 commentaires
5 sur 5 (sur 2 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !
  1. 5 sur 5
    Bonjour, très bon article , j aurais aimer savoir comment utiliser le phyretre en préventif dans la phase de croissance et a quel fréquence?j'ai eu une invasion de thrips a la dernière session et là je compte nettoyer tout la box a la javel , mais j'aimerais évitez qu'ils ressurgissent..en ce moment jasperge mes petites plantes avec une décoction d'ail ce qui marche pas mal aussi.merci d'avance et continuez comme sa vous faites du très bon boulot

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous