control olor principal

Comment combattre l’odeur de vos cultures de cannabis ?

  • L’un des éléments les plus caractéristiques du cannabis est son odeur. Elle fait la joie des cultivateurs mais peut aussi devenir un problème lorsqu'il faudra camoufler la présence de la plante.
  • Cependant, pour éviter ces odeurs, il existe différentes méthodes, aussi bien pour les cultures en intérieur qu’en extérieur.
  • Cela va des solutions maison, comme la plantation d’autres espèces aromatiques à proximité de votre culture, à l’installation de filtres anti-odeur dans les systèmes de ventilation pour assainir l’air et n’attirer aucun soupçon.
  • Nous vous expliquons ci-dessous les différentes alternatives.
control olor principal

Combien de fois avez-vous détecté la présence du cannabis par l'odeur ? Vous avez certainement, à de nombreuses reprises, remarqué une odeur qui vous était familière et, à quelques mètres se trouvait une culture de cannabis. C'est pourquoi, bien que les plantes soient parfois très bien camouflées, l'odeur que dégage le cannabis peut nous trahir. Cependant, il n'y a pas de quoi s'alarmer car il existe plusieurs méthodes pour contrôler aussi bien les cultures en intérieur qu'en l'extérieur et éviter ainsi de se retrouver dans des situations indésirables.

La floraison est le moment où les plantes de cannabis dégagent la plus forte odeur. Cependant, il existe certaines variétés plus odorantes que d'autres ; c'est pourquoi, si vous préférez ne pas prendre de risques olfactifs, vous pouvez en choisir certaines comme la California Hash Plant, la Industrial Plant ou la Blue Thai, qui ont des touches citronnées qui masquent en partie leur odeur. Malgré cela, vous devez tenir compte du fait que, de façon plus ou moins soutenue, toutes les plantes de cannabis dégagent une odeur, et il est donc important d'être préparé pour la combattre.

Des méthodes pour éliminer l'odeur dans les cultures d'intérieur

Si vous avez une grande culture en intérieur, où les solutions maison ne semblent pas résoudre le problème, il est vivement recommandé d'utiliser un système anti-odeur qui garantisse son élimination totale.

Filtres de charbon actif

Ce sont les plus utilisés par les cultivateurs débutants qui ne veulent attitrer aucun soupçon. Certains déclarent même que ce type de filtres est indispensable pour les cultures « indoor » car ils évitent que l'odeur des plantes ne s'échappent par le système de ventilation.

Néanmoins, si vous optez pour cette option, vous ne devez pas oublier que, pour fonctionner correctement, ils doivent être branchés à un extracteur d'air tubulaire adapté à leur capacité.

Ainsi, l'odeur qui provient des armoires et des chambres de culture passe à travers le filtre, rempli de petits « pellets » (c'est-à-dire des cylindres de taille réduite) de charbon actif, qui se chargent de neutraliser l'odeur dans l'atmosphère. Contrairement à d'autres produits que nous détaillerons ci-dessous, les filtres n'apportent aucune autre odeur à la pièce, mais permettent d'avoir un air purifié de tout reste de cannabis. Par ailleurs, ce produit est disponible en plusieurs diamètres et capacités selon les besoins de la culture. Cependant, vous pouvez également trouver sur le marché un autre type de filtres plus modernes et de dernière génération comme ceux proposés par Can Filters, Carbonactive ou Odorsok. Les premiers proviennent du plus grand fabricant de filtres de charbon actif d'Europe et possède une durée de vie d'environ 30 mois.

Choisir le filtre qui s'adapte le mieux à ses besoins dépendra principalement de la taille de la culture. Plus elle est grande, plus le filtre devra être puissant afin de pouvoir purifier l'air. 

Un moyen de savoir exactement quel est le mieux adapté est de connaître le nombre de mètres cubes d'air de la culture en intérieur. Pour le calculer, il faut utiliser une simple formule avec les dimensions de l'espace qu'elle occupe : largeur x profondeur x hauteur. 

Par exemple, si l'armoire de culture mesure 10 mètres de largeur, 10 mètres de profondeur et 2,5 mètres de hauteur, il faudra calculer 10 x 10 x 2,5, ce qui donne un résultat de 250 mètres cubes. Cependant, il est important que le filtre choisi possède une capacité un peu plus importante que celle calculée. Ainsi, si le volume est de 250 mètres cubes, il faudra acheter un filtre pour 300 mètres cubes par heure. Ceci garantira un filtrage beaucoup plus efficace.

Il existe également d'autres filtres qui ne contiennent pas de charbon actif à l'intérieur, comme par exemple ceux en fibre de coco, qui peuvent également être un bon choix. Quoi qu'il en soit, il est important que, lorsque vous voudrez faire l'acquisition d'un appareil de ce type, vous l'achetiez neuf car les filtres perdent leur efficacité au fil du temps. De plus, avec ces filtres il est recommandé d'utiliser un extracteur (comme celui de l'image ci-dessous) de qualité qui permette d'évacuer l'air purifié sans problème majeur.

Générateur d'ozone ou ozonateur

Ce type d'appareils élimine les odeurs par la création d'ozone, chargé de détruire les particules odorantes. Il existe sur le marché divers modèles allant de 20 à 200 euros selon leur taille.

De plus, les générateurs d'ozone peuvent être de deux types : ceux qui distribuent l'ozone en agissant à l'intérieur et ceux qui, collé au tuyau d'extraction d'air, le purifient avant de sortir à l'extérieur. Dans le premier cas, il faut en choisir un qui génère la quantité suffisante pour couvrir tout l'espace de culture. Il existe différents générateurs pouvant agir sur des dimensions allant d'un mètre carré à cent mètres carrés. Malgré cela, il faut être très prudent avec ce type d'appareils car respirer de grandes quantités d'ozone peut être nocif pour la santé. 

Certains cultivateurs combinent l'utilisation de ces générateurs d'ozone avec les filtres à charbon pour extraire l'odeur d'oxyde que dégage l'ozone et ainsi garantir un plus grand succès de l'élimination de tout type d'odeurs.

Gels et désodorisants artificiels

Il existe sur le marché plusieurs produits spécifiques pour camoufler l'odeur du cannabis. C'est le cas des gels et des sprays de la marque canadienne Ona, qui doivent être utilisés dans la zone où l'on veut neutraliser l'odeur. Qu'il s'agisse de sprays ou de gels, leur application est très simple. Les premiers sont pulvérisés dans l'atmosphère, et les seconds se trouvent dans des petits pots qui doivent rester ouverts pour être efficaces. Ces pots cesseront d'être efficaces lorsque le gel contenu à l'intérieur sera sec.

D'autres options sont les diffuseurs disposant de pastilles anti-odeur ou les désodorisants à base d'huiles essences. Celles-ci camouflent l'odeur de cannabis avec d'autres arômes plus puissants.

D'autres façons d'en finir avec l'odeur à l'intérieur

Avoir une culture en intérieur, dans un espace fermé, peut causer plus d'un problème d'odeur. Cela peut parfois se résoudre avec une bonne ventilation ; cependant, si vous ne souhaitez pas prendre le risque que les voisins se rendent compte de certaines odeurs, vous pouvez acheter des produits dans les magasins spécialisés ou les élaborer vous-même.

Certains cultivateurs optent pour des solutions maison qui ne nécessitent aucun produit artificiel, car ces remèdes sont simples et n'abîment pas les plantes. Certains des plus utilisés sont les suivants :

Un verre avec du vinaigre

Si la culture se trouve dans une armoire, placer un verre de vinaigre à l'intérieur sera un bon moyen de combattre l'odeur du cannabis. L'odeur qui s'en dégagera est très forte et finira, par conséquent, par camoufler celle du cannabis. En revanche, il faudra changer le vinaigre tous les trois jours car, une fois ce temps écoulé, il perd ses propriétés. 

Citron et clous de girofle

L'utilisation de ces produits absorbera également l'odeur. Pour ce faire, il faut couper un citron en deux et y planter, de chaque côté, une demi-douzaine de clous de girofle naturels. Il faudra également le changer tous les trois jours afin que le citron ne sèche pas et, qu'associé aux clous de girofle, il continue de remplir sa fonction.

Bougies parfumées et encens

Tout ce qui dégage des odeurs permettra de camoufler l'odeur du cannabis ; c'est pourquoi placer des bougies parfumées et allumer des bâtons d'encens est une bonne solution. Il faut juste savoir que ces remèdes n'absorbent pas l'odeur, mais la dissimulent.

Essence de vanille

Vous pouvez même réaliser vous-même un désodorisant naturel au parfum de vanille. Pour ce faire, mélangez 15 millilitres d'essence de vanille et une cuillérée d'huile puis faites chauffer le tout au four à 150 degrés. Après 10 minutes environ, vous commencerez à percevoir une agréable odeur. Laissez-la imprégner toute la maison pour faire disparaître l'odeur de cannabis. Vos voisins penseront que vous faites un délicieux gâteau.

Et pour les cultures en extérieur… comment en finir avec l'odeur ?

Les méthodes utilisées en intérieur ne sont d'aucune utilité sur les cultures en plein air, où nous sommes sujets à l'action capricieuse des vents changeants. Ceci étant, si vous pensez que la plantation en extérieur peut vous attirer des problèmes avec l'odeur, la première chose à faire est d'acheter des variétés peu odorantes comme celles précédemment citées.

L'extérieur est soumis aux avantages et aux inconvénients de la nature. Par exemple, le vent peut parfois être votre allié en emportant l'odeur loin de là, mais il peut également parfois vous nuire en l'amenant vers la maison des voisins ou vers une voie publique se trouvant près de votre jardin. En ce sens, la meilleure façon de l'éviter est de planter d'autres espèces végétales autour qui dégagent un puissant parfum. C'est le cas de plantes aromatiques comme le thym, la menthe ou même la lavande, qui serviront à camoufler le cannabis et à montrer de la variété végétale face à des regards indiscrets.

De plus, l'existence d'autres plantes à proximité de la culture de cannabis servira également à la tenir éloignée des insectes et des épidémies indésirables, car elles attireront un grand nombre d'espèces prédatrices, telles que les coccinelles, qui se nourrissent notamment de pollen ou de mélasse. Plus la diversité biologique sera importante, plus ce sera bénéfique pour les plantes de cannabis. 

04/03/2017

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous