160520075329

En quoi consiste la décarboxylation du cannabis ?

  • Pour tirer le maximum profit  de la plante de cannabis et de sa consommation, nombreux sont les facteurs qui entrent en jeu. Parmi eux, il est essentiel de connaître et de comprendre les qualités et les procédés par lesquels il faut passer. La décarboxylation doit être prise en compte pour extraire les effets souhaités de notre récolte.
160520075329

Bien qu’il puisse sembler étrange, le procédé de décarboxylation est en réalité assez connu. En fait, il ne s’agit que de la réaction chimique chargée de transformer le THCA en THC. Même lorsque les deux partagent de nombreuses propriétés, c’est le second qui fait du cannabis une plante avec des effets psychoactifs. Pendant la décarboxylation, le THCA perd son groupe carbonique (COOH) pour générer le cannabinoïde THC. De plus, il libère de l’eau et du dioxyde de carbone.

S’il est vrai qu’en consommant du cannabis fumé ou vaporisé, la décarboxylation a lieu directement en raison de la chaleur qui lui est appliquée, il faut cependant être plus attentif lorsque la consommation a lieu à travers d’autres moyens. Si la façon dont le cannabis va être consommé n’inclut pas ce type de chaleur, et que des effets psychoactifs sont néanmoins souhaités, il faut se mettre au travail pour profiter du cannabis dans toute sa splendeur.

Afin de contribuer au procédé, il faut tenir compte de deux facteurs : température et temps à consacrer. Bien que plus la température est élevée, moins de temps il faudra y consacrer ; plus la température est basse et plus sera importante la perte des terpènes, chargés de doter la plante de l’arôme qui la caractérise.

L’intervention est, par conséquent, une question d’équilibre entre les deux variables. En règle générale, il est recommandé de réaliser le procédé dans un four à une température avoisinant les 100-120⁰C pendant 30 minutes ou une heure. Cependant, tout dépend de la consommation et des effets souhaités.

Par exemple, si le laps de temps est trop important, le contact avec l’air fera que le THCA se transforme en CBNA. Ceci découle sur un cannabis moins puissant en THC et plus puissant en CBD, ce qui implique que les propriétés médicales seront plus importantes que les effets psychoactifs.

En ajustant correctement le temps et la température, on pourra réaliser une consommation de cannabis beaucoup plus personnalisée. En définitive, connaître les propriétés chimiques et les réactions de la plante nous permettra de prévoir les effets de sa consommation sur nous et de choisir plus concrètement ce qui correspond le mieux à nos besoins.

19/05/2016

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous