marruecos3

Quelles sont les principales landraces de cannabis ?

  • Comme nous vous l’avons déjà expliqué dans un autre post, les variétés de cannabis landraces sont ces populations de cannabis autochtones ayant été façonnées par les cultivateurs locaux et qui s’adaptent aux conditions climatiques de la région.
  • Des centaines d’années de culture et d’acclimatation de l’espèce ont données comme résultat des variétés possédant des caractéristiques très concrètes. Des génétiques comme la « Punto Rojo » ou la « Colombian Gold » qui ont servi aux breeders pour créer tous les hybrides modernes que nous trouvons sur le marché actuellement.
  • Dans ce post nous allons vous expliquer comment étaient à l'origine les variétés que nous connaissons aujourd’hui. Vous voulez savoir à quoi ressemblent et d'où proviennent les landraces de cannabis ? Alors poursuivez votre lecture !
marruecos3

Bien qu'au jour d'aujourd'hui l'arbre généalogique du cannabis soit un vaste océan de variété dans lequel il est facile de se perdre, il y a plus de quarante ou cinquante ans, avant l'explosion du breeding moderne et la création des hybrides, les différentes races de cannabis n'étaient pas si nombreuses. Bien qu'il soit impossible de retrouver la trace de toutes les landraces qui existent ou ayant existé, nous pouvons en tout cas vous faire une petite liste des principales.

Landrace de Colombie - Sativa

À l'origine, les landraces colombiennes pouvaient être divisées en deux catégories, celles qui étaient cultivées dans les zones côtières tout le long de l'océan atlantique proche du Panama, des territoires à l'altitude assez faible et assez humides comme certaines zones de Cauca et Nariño, et celles qui étaient cultivées dans un climat beaucoup plus aride dans les montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta. Plus tard, la culture de cannabis s'étendit aussi vers les zones de l'intérieur du pays comme vers le département du Meta.

Ces variétés furent baptisées sous le nom de « Colombian gold », « Cali Hills », « Punto Rojo » ou encore « Santa Marta Gold », indiquant leur lieu d'origine ainsi que la couleur de leurs fleurs, et devinrent célèbres parmi les hippies nord-américains qui consommaient du cannabis dans les années 70. Les cultivateurs locaux divisaient la plante en deux parties au moment de la vente, la partie supérieure (la mona), qui était vendue entre 200 et 300 pesos le demi kilo, et la partie inférieure (la hoja, la feuille), était vendue pour environ 100 pesos le demi kilo.

Morphologie

Les variétés colombiennes landraces varient en fonction de leur zone de culture, puisque le pays possède un relief très différente selon la région avec différentes conditions environnementales, et en fonction de la partie du pays dans laquelle vous cultivez, les caractéristiques de la plante peuvent varier. En général, nous pourrions dire que les colombiennes sont des plantes à port conique, à la ramification horizontale, aux entrenœuds importants, possédant un tronc central large et des feuilles aux folioles étroites. Ces variétés sont favorisées par les longues saisons de culture des climats équatoriaux et peuvent avoir un soucis dans la maturation des fleurs si elles sont cultivées dans des climats plus froids dans l'hémisphère nord. Avec une croissance vigoureuse et une grande production de THC, certaines de ces variétés possèdent aussi des taux de CBD et de CBN très élevés. Même si en général, l'effet Sativa des Colombiennes est énergisant et cérébral.

Ces plantes, en forme de cône, ont beaucoup de branches et un effet Sativa. Son développement varie en fonction de la zone géographique dans laquelle elle se trouve, vu qu'en Colombie, les conditions environnementales varient très rapidement. 

Saviez-vous que… ?

La couleur jaunâtre des variétés « Gold », est en réalité due à une technique de séchage qu'utilisent les cultivateurs et qui consiste à peler quelques morceaux de la tige principale lors de la phase de floraison. De cette façon, le flux de nutriments et d'eau est réduit et la plante meurt lentement en prenant une couleur « dorée ».

Telle mère telle fille…

Une des landraces colombiennes les plus connues de la planète, la Colombian Gold, est un des parents de la célèbre Skunk #1, à partir de laquelle ont été développées d'autres génétiques très appréciées comme la Cheese. La génétique d'une landrace colombienne a aussi été utilisée pour créer la Haze, de laquelle proviennent aussi des races aussi puissantes que l'Original Amnesia.

Landrace d'Hindou Kush - Indica (Afghanistan et Pakistan)

Ces variétés landraces sont cultivées dans les prairies des vallées d'Afghanistan et du Pakistan qui se trouvent à une hauteur considérable (au-dessus de 3200 mètres), et leur production a été traditionnellement utilisée dans la fabrication de haschich. L'expression phénotypique de ces génétiques est le résultat de l'adaptation de la plante pendant des centaines d'années au climat sec et aride d'où elle provient, ainsi qu'à la sélection réalisée génération après génération par les agriculteurs locaux. Taille réduite, courte période de floraison, production de résine incroyable et effet sédatant ; il s'agit là des caractéristiques qui ont fait de ces landraces de magnifiques candidates à l'heure de créer une grande partie des hybrides qui se trouvent à l'heure actuelle sur le marché moderne.

Ce type de plante, en forme de sapin, possède de têtes denses et résineuses de gran arôme; le plaisir de tout consommateur. 

Morphologie

Les plantes sont de petite taille, larges et trapues, avec un tronc large et ligneux, avec des branches latérales qui poussent verticalement (regardant vers le haut), « se collant » au tronc en prenant une forme de cône, comme un petit sapin. Ses feuilles, de couleur vert foncé ont entre 5 et 9 folioles très larges, et la partie inférieure de la feuille aura toujours une couleur plus claire que la supérieure. Les têtes sont denses et très résineuses, et apparaîtront tout le long des branches principales, avec un faible ratio calice/feuille. Ce ratio n'est pas un inconvénient pour les cultivateurs de ce type de génétiques, puisque malgré la quantité de petites feuilles développée par les fleurs, elles sont aussi recouvertes de résine et, puisque l'objectif principal lors de la culture de ces plantes a été traditionnellement l'élaboration de haschich, les feuilles ne gêneront pas les producteurs.

Saviez-vous que… ?

Les landraces de l'Hindou Kush développent un arôme puissant dès la première étape de croissance et ce parfum les accompagne pendant tout le cycle de vie.

Telle mère telle fille…

De ce type de landraces proviennent des hybrides modernes qui sont devenus des bijoux cannabiques comme la Bubba Kush, la Purple Afghan Kush ou encore la Remo Chemo.

Landrace d'Inde (Centrale et du Sud) – Kerala, Mysuru, Chennai

Ces variétés landraces appelées « ganja » par la population locale furent cultivées en Inde pendant des centaines d'années et sont enracinées dans la culture populaire, car l'usage de la plante englobe aussi bien les rites et festivités traditionnelles que le domaine médical ou religieux. Ce type de variétés est cultivé pour la consommation de la fleur en soi, ou autrement dit, pas pour l'élaboration de haschich, c'est pourquoi les agriculteurs se focalisent sur le fait d'augmenter les caractéristiques comme la saveur et l'arôme à l'heure de façonner ces populations cannabiques.

Cette plante, originaire de l'Inde, est très grande et possède un arôme et une saveur exquises, en plus d'un agréable effet psychoactif.

Morphologie

Il s'agit de plantes de grande taille avec un tronc central robuste pouvant mesurer jusqu'à plus de 3 mètres de hauteur et avec une ramification latérale assez importante pouvant ressembler à des fougères. Les feuilles sont de taille moyenne (ni très fines, ni très larges) et d'une couleur verte, avec entre 7 et 10 folioles. Les fleurs de ce type de plantes auront tendance à être petites, peu nombreuses, courbées et extrêmement résineuses, avec une saveur et un arôme épicés très caractéristiques et un effet très psychoactif.

Saviez-vous que… ?

Depuis des temps ancestraux ce type de cannabis a été utilisé pendant l'ayurveda (la médecine traditionnelle indienne), pour le traitement de nombreuses maladies, et très souvent à travers la consommation du bhang.

Landrace de Jamaïque - Sativa

Ce type de génétiques est connu pour son fort effet psychoactif et cérébral. Ces variétés autochtones sont Sativa, aussi bien dans leur apparence que dans leur psychoactivité énergisante, dû à la latitude et au climat présent en Jamaïque. Une des landraces jamaïcaines les plus connues est la Lamb's Bread, qui grâce à des personnes célèbres comme Bob Marley, a pu dépasser les frontières de l'île.

Morphologie

Ce type de variétés ressemblent aux Colombiennes cultivées à de faibles altitudes, aussi bien dans la forme de leurs feuilles que dans l'apparence générale, mais les Jamaïcaines sont plus grandes, plus fines et produisent un effet différent de celui de leurs cousines colombiennes.

Saviez-vous que… ?

Certaines personnes affirment que la Lamb's Bread était la variété préférée de Bob Marley.

Landrace du Liban

Tout comme les variétés d'Hindou Kush, les landraces libanaises ont été cultivées de façon traditionnelle pour l'élaboration de haschich. C'est pourquoi les agriculteurs ont sélectionné les individus de la population non seulement en fonction de leur ratio calice/feuille mais aussi en fonction de leur production de résine.

Morphologie

Il s'agit de plantes relativement petites et réduites, avec des tiges fines et des branches peu développées. Leurs feuilles sont larges et de couleur verte, et les têtes résineuses avec de nombreuses feuilles et une période de floraison assez courte.

Saviez-vous que… ?

Les variétés libanaises sont utilisées pour élaborer un type de haschisch connu sous le nom de « Red Lebanese », et prisé pour son effet narcotique et sa couleur rougeâtre.

Landrace du Malawi - Sativa

Le Malawi est un des pays africains possédant le plus fort taux de production de cannabis. Le phénotype des landraces du Malawi peut varier légèrement, mais en général celles-ci ressemblent fortement aux variétés thaïlandaises. Leur période de floraison est relativement long et la plante peut acquérir des tons jaunâtres lors de la dernière phase de floraison à cause des conditions environnementales auxquelles elles sont exposées. C'est pourquoi certaines landraces du Malawi ont des noms tels que la « Malawi Gold ».

Malgré sa longue période de floraison, ce fenotype de Landrace offre des têtes résineuses et sucrées, tout un plaisir pour le palais. 

Morphologie

Il s'agit de plantes de taille moyenne et à la forme allongée possédant un tronc central puissant. Les feuilles sont de couleur vert foncé avec des folioles dentelées et fines. Les têtes sont allongées avec peu de feuilles et peuvent être espacées entre elles à cause de la longue distance internodale. Les fleurs possèdent un arôme sucré et sont pleines d'une résine qui produit un effet psychoactif très puissant grâce auquel ces variétés se sont faites connaitre.

Saviez-vous que… ?

Au Malawi, le cannabis est enveloppé dans la partie dure des épis de maïs pour être ensuite transporté et vendu.

Culture et tradition

Le cannabis au Malawi est familièrement appelé « chamba » et beaucoup le considère comme une des meilleures variétés Sativa d'Afrique.

Landrace du Mexique - Sativa

Le Mexique a été pendant longtemps un des endroits où la production de cannabis était la plus forte de toute l'Amérique latine et un des pays possédant la plus grande quantité de cannabis exportée vers les Etats-Unis. Le trafic de drogues, un problème grave qui a secoué le pays pendant plusieurs décennies, menant ainsi à la « guerre de la drogue » et, par conséquent, à la destruction de nombreux champs de culture de cannabis méxicains. Parmi d'autres facteurs, il s'agit là d'une des raisons pour lesquelles la survie des landraces mexicaines ait été une tâche aussi ardue.

Les variétés landraces mexicaines, comme cela a pu être le cas à d'autres reprises, furent baptisées selon leur lieu de provenance, et ainsi, au début des années 60, ont commencé à apparaitre des noms comme la Chiapan, la Guerreran, la Nayarit, la Michoacan, l'Oaxacan et la Sinoalan. Des noms qui indiquaient que le cannabis avait été cultivé dans les zones de la côte pacifique, les Etats mexicains qui s'étendent de Sinaloa au nord, à Chiapas au sud en passant par Nayarit, Jalisco, Michoacan, Guerrero et Oaxaca.

Morphologie

Les landraces mexicaines sont considérées comme des plantes de grande taille, aux feuilles allongées avec des folioles fines de couleur verte. Bien que leur période de floraison soit longue, ce type de variété arrive à maturation assez rapidement si nous comparons avec les landraces de Colombie ou de Thaïlande, et produisent des têtes allongées et un ratio calice/feuille très élevé et un effet psychoactif très cérébral.

Saviez-vous que… ?

Les landraces de Oaxaca et de Sinaloa sont devenues populaires dans les années 70 en devenant de vraies légendes cannabiques parmi les jeunes hippies d'Amérique du Nord et d'Europe.

Telle mère telle fille…

Grâce aux gènes des landraces mexicaines, nous avons aujourd'hui des hybrides Sativa qui sont de vraies merveilles comme par exemple la Super Silver.

Landrace du Maroc – Montagnes du Rif

Le Rif est une zone montagneuse située au Nord-Ouest de l'Afrique septentrionale, au Maroc. Juste dans cette région, sur le haut plateau jonchant la ville de Ketama, était traditionnellement cultivé du cannabis, une pratique qui remonte au XVème siècle. Bien qu'à l'origine la culture de cannabis au Maroc était orientée vers la production de fleurs pour une consommation postérieure mélangée à du tabac, cet usage a changé il y a de cela quelques décennies et la culture de cannabis est actuellement destinée à la production de haschich.

Ce type de plantes, plutôt rachitiques (petite taille et peu de branches), sont spécialement utilisées pour l'élaboration de haschich, le principal moyen de subsistance de la population des montagnes du Rif.

Morphologie

Les landraces de cannabis du Maroc mesurent entre 1 et 2 mètres de hauteur et possède une faible ramification. Cela est dû à la grande concentration de plantes par mètre carré et certaines techniques de culture appliquées : faible apport en eau et manque de nutriments. Ainsi, dans les champs de cannabis marocains, nous pouvons observer un grand nombre de pointes centrales, peu de branches latérales et des têtes particulièrement recouvertes de résine. À cause de la sélection réalisée par les cultivateurs, les landraces marocaines ressemblent beaucoup à celles d'Hindou Kush et aux libanaises (taille réduite et peu de branches), puisqu'elles sont cultivées dans le même but, c'est-à-dire le production de haschich.

Saviez-vous que… ?

Le Maroc est actuellement un des principaux producteurs mondiaux de haschisch et, bien que Mohamed V ait interdit la production ainsi que la vente de cannabis, personne n'a osé l'éradiquer des montagnes du Rif, car il s'agit là de la principale ressource de la population et, il s'agit même d'une des principales ressources économiques du pays tout entier.

Landrace du Népal

Tout comme l'inde ou le Bangladesh, le Népal possède une ancienne tradition de culture de cannabis et son usage est fortement lié au domaine religieux, et tout spécialement aux célébration du festival indien Maha Shivaratri, lors duquel les fidèles du dieu Shiva lui rendent culte. La culture de cannabis au Népal a été traditionnellement réalisé dans les prairies des montagnes à des altitudes assez élevées (au-dessus de 3000 mètres), et la production a été utilisée aussi bien dans la préparation de haschisch que pour la consommation des têtes de la plante.

Morphologie

Les landraces népalaises sont des plantes de grande taille et fines développant des têtes allongées qui dégagent un arôme délicieux et frais. Ce trait, ajouté à son puissant effet psychoactif et une grande production de résine, a fait des Népalaises des génétiques très prisées lors de la création d'hybrides.

Saviez-vous que… ?

Jusqu'en 1973 le cannabis était légal au Népal et le pays est devenu un sanctuaire pour les touristes qui y voyageaient pour consommer du cannabis, et plus spécialement les si célèbres « charas népalais », un haschisch extrait par la friction de la plante vivante entre la paume des mains.

Landrace de Sibérie et du Kazakhstan - Rudéralis

Bien que la génétique Rudéralis ne puisse pas être considérée comme une landrace à proprement parlé, car pour qu'elle le soit elle doit être cultivée et façonnée par les agriculteurs locaux, nous pensons que ce type de cannabis sauvage mérite une mention particulière dans ce post pour sa contribution aux génétiques modernes et actuelles. Ce cannabis est une plante possédant une grande capacité d'adaptation au milieu. Bien que par nature il s'agisse d'un végétal qui apprécie les climats ensoleillés, cette plante aura la capacité de s'acclimater parfaitement au froid sibérien afin de survivre. Et de cette façon la Rudéralis ne dépend pas de la photopériode pour complêter son cycle de vie, c'est-à-dire, fleurir, et donc se reproduire, une caractéristique qui lui a permis de se développer dans un milieu naturel froid, aux saisons d'été très courtes et aux journées très longues. La génétique de ce type de cannabis a été utilisée pour créer les célèbres hybrides autofloraison, marquant par la même occasion une vraie révolution sur le marché.

La Rudélaris n'est pas considerée comme une Landrace, mais elle a contribué au développement des génétiques modernes d'aujourd'hui. Sa principale caractéristique est qu'elle ne dépend pas du photopériode pour compléter son cycle.

Morphologie

Les plantes de cannabis sauvages Rudéralis ressemblent fortement aux « mauvaises herbes » qui se trouvent sur le bord des chemins. Sa taille est réduite, de forme conique et présentent une ramification inférieure aux espèces Sativa ou Indica. Son cycle de vie est court (entre 8 et 9 semaines) et fleurit après environ 7 semaines de vie sans dépendre excessivement de la photopériode. Ce type de génétique contient un faible taux de THC et atteint généralement des taux de CBD très élevés.

Saviez-vous que… ?

Le cannabis Rudéralis fut découvert en 1924 par la botaniste russe D. E. Janischevsky qui la baptisa ainsi. La première variété autofloraison du marché fut la « Lowryder » au début des années 2000, un hybride issu du croisement entre une William's Wonder et une Northern Lights #2.

Telle mère telle fille…

À partir de la génétique Rudéralis ont été développées des variétés autofloraison qui, aujourdh'ui, atteignent des taux de qualités très élevés comme la Critical + 2.0 Auto ou encore la Dinamex Auto.

Landrace de Thaïlande - Sativa

Depuis que les troupes américaines sont revenues de la guerre du Vietnam, vers la seconde moitié des années 70, les variétés de cannabis du Sud-Est de l'Asie, et spécialement les thaïlandaises ont atteint une renommée mondiale. La culture de cannabis était traditionnellement une activité appartenant à quelques familles d'agriculteurs dans le Nord-Est de la Thaïlande, et particulièrement dans les régions de Nakhon Phanom, de Mukdahan et de Sakhon Nakhon. Cependant, depuis 1979, année pendant laquelle fut votée la loi sur les produits stupéfiants en Thaïlande, le cannabis a été interdit et ceux qui en produisent ou en vendent font face à des peines d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 15 ans.

Cette varietée de Landrace est de grande taille et présente une forme sinueuse. Elle a un long période de floraison mais ça vaut la peine, à cause de la saveur sucrée et citrique de ses têtes; pur extase pour les consommateurs de cannabis. En plus, elle a un effet cérébral très puissant.

Morphologie

Les variétés autochtones thaïlandaises sont des plantes de grande taille, avec une tige centrale qui présentent généralement une forme sinueuse et un fort branchage. Les têtes de ce type de cannabis sont très allongées et les feuilles sont longues avec entre 9 et 11 folioles striées auxquelles les thaïlandais font référence par la « queue de crocodile », pour leur ressemblance. La grande majorité des génétiques thaïlandaises possède une période de floraison très longue et sont des plantes très sujettes à l'hermaphroditisme. Malgré ces « défauts », ce type de variétés est très apprécié par les breeders lorsqu'il s'agit de créer des hybrides pour leur grande puissance psychoactive et la saveur exquise de ses têtes sucrées et citriques. L'effet du cannabis thaïlandais est un des facteurs lui ayant permis d'atteindre cette renommée, car grâce à sa composition en cannabinoïdes (taux élevés de THC et faibles en CBN et CBD), les variétés thaïlandaises produisent un effet cérébral très puissant.

Saviez-vous que… ?

En Thaïlande, le meilleur cannabis se présente sous une forme très concrète, ce que nous connaissons sous le nom de « Thai sticks » ou « bâtons thaïlandais ». On les appelle de cette façon car le cannabis est enroulé autour d'un petit bâton, serré avec un fil rouge caractéristique et enveloppé avec des feuilles. Une fois enveloppé, le bâton est retiré et le cannabis garde une forme de cigare.

Telle mère telle fille…

La génétique des landraces thaïlandaises a été utilisée pour créer de grands hybrides modernes, comme par exemple la Moby Dick.

20/06/2017

Commentaires de nos lecteurs

4 commentaires
5 sur 5 (sur 4 commentaires d'utilisateurs)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous