combat thrips cannabis

Comment lutter contre le thrips dans la culture de cannabis ?

  • Le thrips est l’un des nuisibles les plus courants des cultures de cannabis.
  • Ces petits insectes aux mouvements véloces s’alimentent de la sève vitale de la plante.
  • Même si ce parasite ne fait pas partie des plus mortifères pour vos cultures de cannabis, il faut faire attention à son apparition, car le problème est d’autant plus grave que vos plants sont jeunes et en début de cycle (petites plantules, boutures, etc.).
combat thrips cannabis

Par conséquent, si vous souhaitez vous lancer dans l'auto-culture de cannabis, il est important que vous sachiez comment identifier, prévenir et éliminer cet invité gênant, pour que votre récolte n'en pâtisse pas. Nous allons maintenant vous donner les clés pour cela, alors, poursuivez votre lecture…

Qu'est-ce que le thrips?

Les thrips (Thrysanoptera) sont de minuscules insectes appartenant à l'espèce des Thysanoptères et dont la taille oscille entre 1 et 1,5 mm. En général, les thrips qui s'attaquent à la plante de cannabis sont du type Frankliniella Occidentalis, un petit envahisseur de couleur blanc cassé. Adulte, il présente une forme allongée et se déplace de plante en plante, en volant. Ce type de ravage est plus courant dans les cultures de cannabis indoor et dans les serres.

Le thrips se reproduit jusqu'à douze fois par an, son cycle vital est compris entre un mois et un an et même ne fait pas partie des ravageurs les plus dévastateurs, il est important de le combattre dès le début: une fois installé, le thrips se montre particulièrement résistant.

Comment repérer une invasion de thrips dans ma culture de cannabis?

Comme avec tous les ravageurs, le temps est un précieux facteur qui pourra jouer en votre défaveur. Par conséquent, essayez d'être très attentif au moindre signal pouvant indiquer que vos plants de cannabis sont infestés :

  • Placez des pièges adhésifs de couleur jaune et observez tous les jours ; si votre culture a des thrips, il est fort probable qu'un individu y reste collé.
  • Le thrips racle le tissu foliaire pour ensuite s'alimenter en prélevant la sève vitale de la plante ou, dans le cas des femelles, pour déposer les œufs (imperceptibles à l'œil nu). Par conséquent, vous devez observer si des marques d'un brillant argenté apparaissent en surfaces des feuilles. Si le ravage est très étendu, les marques seront plus évidentes et vous pourrez aussi constater l'apparition de petits points qui sont les selles du thrips.
  • Le thrips se trouve normalement dans les zones moyennes/basses de la plante et il est visible à l'œil nu. Sachez pourtant qu'il n'est pas facile à voir puisque ces insectes petits et filiformes se camouflent en se plaçant de manière parallèle aux nerfs foliaires ou entre deux feuilles superposées. Lorsqu'ils sentent un mouvement, ils ont tendance à rester immobiles en espérant que leur camouflage les fasse passer inaperçus.
  • Si l'invasion est très avancée, les feuilles deviendront cassantes à cause de la perte de chlorophylle et elles peuvent même devenir complètement sèches, bien qu'il soit difficile d'arriver à ce stade est que l'idéal est d'en venir à bout bien avant.

Comment prévenir le thrips dans la culture de cannabis?

  • Si vous cultivez en extérieur ou en serre, ôtez les mauvaises herbes qui peuvent pousser alentour et les éventuels restes de la récolte précédente.
  • Changez le substrat d'une culture à l'autre et jetez l'ancien.
  • Introduisez des espèces prédatrices, par exemple l'Amblyseius swirskii
  • Pulvérisez une fois avec un insecticide naturel: l'huile de Neem ou le savon noir.

Comment combattre le thrips dans la culture de cannabis?

Le cycle vital du thrips passe par plusieurs stades et lorsque le thrips est dans sa phase larvaire, il se trouve dans le substrat, d'où il passera à la pré-nymphose. C'est une donnée à prendre en compte, puisqu'il ne servira à rien de concentrer vos efforts sur l'élimination des adultes déjà présents sur les tiges et les feuilles de la plante, si vous n'éliminez pas aussi les larves du substrat. Par conséquent, et en complément à la lutte biologique sur la plante, nous recommandons également un arrosage avec un insecticide bio afin d'éliminer les éventuelles larves du sol.

  • Pulvérisations avec: il existe différents produits bios qui agissent par contact et qui sont efficaces contre le thrips : pyréthrine, roténone, savon noir et huile de Neem (renouvelez les applications tous les deux ou trois jours). Il est important de s'assurer que les thrips ont bien été éliminés avant que les plantes n'entrent en phase de floraison, raison pour laquelle la prévention est fondamentale pour ne pulvériser aucun type de produit sur les fleurs. Si vous vous trouvez déjà dans cette phase lorsque vous détectez le thrips, la meilleure solution est probablement d'introduire des espèces prédatrices.

Une fois la pulvérisation réalisée, vous pouvez utiliser des espèces prédatrices pour vous assurer une fois pour toutes de la bonne élimination de ce ravageur. C'est important de ne pas faire l'inverse puisque la pulvérisation aux insecticides naturels tuerait aussi les prédateurs. Si vous choisissez cette solution, voici quelques-unes des espèces que nous vous recommandons. 

  • Amblyseius cucumeris: Amblyseius barkeri, Neoseiulus cucumeris, Iphiseius degenerans, Neoseiulus barkeri, Euseius hibisci.
  • Guêpes parasitoïdes: Thripobius semiluteus, Ceranisus menes, Gotheana Shakesoearei.
  • Orius: ces insectes de la famille des Anthocoridae sont des prédateurs qui s'alimentent d'acariens et de thrips.

Produits bios

Les produits bios pour le contrôle du thrips à base du champignon Verticillium lecani sont très efficaces et ont l'avantage de ne pas être nocifs pour les prédateurs naturels mentionnés ci-dessus. Par conséquent, ils peuvent compléter les deux traitements. 

28/09/2016

Commentaires de nos lecteurs

Il n’y a pour l’instant aucun commentaire. Vous voulez être le premier ?

Laissez un commentaire !

Contact

x
Contactez-nous