Botrytis 1

Le botrytis ou pourriture grise : Comment le prévenir, l’identifier et l’éradiquer de vos plantes de cannabis

  • Le botrytis ou pourriture grise est l’un des champignons les plus courants des plantes de cannabis.
  • Si vous cultivez dans des climats tempérés et humides, il est plus probable que ce parasite attaque vos plantes de cannabis, mais ne vous inquiétez pas.
  • Dans cet article vous trouverez tout ce dont vous avez toujours voulu savoir sur le botrytis : Comment le prévenir, l’identifier et l’éradiquer.
  • Vous trouverez tous les outils nécessaires afin que ce champignon inconfortable n’affecte pas votre récolte de cannabis et que vous puissiez lutter contre cette pourriture grise et gagner la bataille.
Botrytis 1

Le botrytis, également connu sous le nom de pourriture grise, est l'un des champignons les plus courants et nocifs pouvant s'attaquer à vos plantes de cannabis. Il apparaît généralement lorsque la température et le taux d'humidité sont élevés. Il se répand rapidement et il est capable d'en finir avec votre culture de cannabis en quelques heures. De là l'importance de la prévention et de bien l'éliminer à temps, puisque le botrytis peut en quelques jours, ruiner des mois de travail. Voici les étapes qui feront en sorte que ce champignon ne s'interpose pas entre vous et votre culture.

Comment prévenir le botrytis ?

Contrôlez l'humidité

Plusieurs conditions sont nécessaires pour que le botrytis se développe sur une plante de cannabis. La première repose sur l'humidité. Ce champignon se développe dans des zones où le taux d'humidité dépasse 50 %. Vous pouvez donc l'éviter en maintenant l'humidité en dessous de ce pourcentage. Cependant, même de manière exceptionnelle, dans des endroits moins humide, ces dommages peuvent également apparaître. Une circulation d'air constante est aussi importante qu'une bonne ventilation entre les plantes de cannabis pour empêcher le champignon.

Prenez soin du nettoyage

Face à la prévention du botrytis, l'hygiène est aussi très importante. Il convient de stériliser les outils de la culture à chaque fois qu'on les utilise pour ainsi réduire les possibilités que cette pourriture grise n'apparaisse. Ce champignon est transporté dans l'air, par les mains et les outils contaminés, d'où l'importance de la stérilisation.

En effet, cette pourriture grise se propage très rapidement dans les espaces intérieurs et peut infecter une chambre de culture entière en moins d'une semaine si les conditions sont propices. Alors, ne sous-estimons pas le nettoyage et la stérilisation de tous s'il entre en contact avec nos plantes.

Éliminez les pétioles

Une question très importante à laquelle tenir compte dans notre culture, pour prévenir le botrytis c'est qu'il faut éliminer les pétioles qui restent sur les branches quand on retire les feuilles abimées. Parce que les feuilles mortes et en décomposition peuvent favoriser l'apparition du botrytis.

Fumigation préventive ?

Nous ne conseillons pas l'utilisation des produits chimiques pour la fumigation des plantes de cannabis de manière préventive. La fumigation ne garantit pas à 100 % que ce champignon n'apparaisse pas plus tard et ces produits laissent des traces de produits chimiques qui peuvent être dangereux pour la santé. Il est donc plus conseillé d'éviter les conditions de son émergence en contrôlant toujours l'humidité, l'hygiène et la densité de votre culture. Et d'essayer un anti-fongicide écologique comme par exemple, la propolis ou la prêle à titre préventif.

Comment identifier le botrytis ?

L'une des clés pour éviter le botrytis est l'observation précise et constante des plantes de cannabis, afin de pouvoir arrêter une possible invasion dès le premier symptôme. Mais, comment identifier le botrytis ? C'est un champignon très facile à identifier : il peut affecter n'importe quelle partie de la plante (racines, tiges, feuilles, têtes) et se reflète visiblement dans leur couleur et leur texture, qui vont devenir brune ou grise, avec une apparence sèche, sans vie.

Dans les cas plus avancés, on peut observer le champignon se développer sur la surface des tissus, formant un mycélium gris. Le feuillage se nécrose, au fur et à mesure que la maladie progresse. La zone touchée est sèche au toucher et généralement s'effrite. Le champignon est de couleur blanchâtre, gris et vert bleuté.. Et s'attaque généralement au floral dense et gonflé, mais peut aussi affecter les tiges, les feuilles et les graines. Nous vous conseillons de chercher des feuilles isolées qui ont l'air de s'être mystérieusement desséchées sur les têtes. Également des parties de tiges sèches mourantes et même des têtes brunes sèches qui ont l'air d'être mortes.

Loin de s'attaquer uniquement à la plante lorsque celle-ci est vivante, le botrytis peut apparaître après avoir fait la récolte. Quand la récolte n'est pas faite dans de bonnes conditions d'hygiène, les plantes peuvent être infectées à ce moment-là. Les têtes sèches et stockées sont décomposées et peut il peut alors être transmis par les graines. Comme il se produit plus couramment dans les têtes compactes et lourdes l'endroit parfait pour que ce champignon fleurisse, les variétés de cannabis qui ne répondent pas à ces caractéristiques sont moins susceptibles d'avoir le botrytis.

Comment éradiquer le botrytis ?

Toutefois malgré des conditions optimales pour éviter la reproduction du botrytis, ce champignon trouve parfois le moyen de se reproduire. Dans ce cas, dès qu'apparaissent les premiers symptômes sur les tiges ou les têtes, voici ce qu'il faut faire :

  • Tailler les parties affectées. Utilisez pour ceci un sécateur stérilisé avec de l'alcool pour enlever les têtes infectées, au moins 3 cm en-dessous de la zone infectée. Certains producteurs amputent 5 à 10 cm au-dessous de la zone endommagée.
  • Détruisez la partie infectée. Il faut impérativement retirer de la zone de culture la partie infectée et la détruire.
  • Stériliser les outils utilisés. Vous devez ensuite vous laver les mains et frotter les ustensiles utilisés pour supprimer le matériel végétal infecté.
  • Bien aérer la chambre. Une fois que vous avez bien aéré la pièce afin qu'il n'y ait aucun reste de champignon, procédez à la réduction du taux d'humidité à moins de 50%.

Notez que...

La menace de pourriture augmente au fur et à mesure que les fleurs mûrissent. Cela se produit parce que lorsque les fleurs grossissent, durant les dernières semaines de floraison, leur propre feuillage rend difficile la ventilation intra-florale. Il convient de rappeler qu'une infection au cours de la phase finale de la floraison peut nous obliger à récolter les plantes avant la date optimale de maturation. Puisque essayer de terminer un cycle avec des plantes infectées (intérieur et extérieur) peut nous mener à la ruine totale.

28/12/2016

Commentaires de nos lecteurs

1 commentaire
5 sur 5 (sur 1 commentaire d'utilisateur)
Laissez un commentaire !

Lire les commentaires dans d'autres langues:

Contact

x
Contactez-nous